Accueil Constructeurs chinois Taklimakan Rally 2016 Live : Présentation

Taklimakan Rally 2016 Live : Présentation

122
0
PARTAGER

Le Taklimakan Rally 2016, c’est (presque) parti. Aujourd’hui, c’est la dernière journée de vérification technique. L’occasion d’examiner le plateau.

Le départ du Taklimakan Rally a lieu non pas à Urumqi, mais à Tacheng. Cette ville de l’extrême-nord est proche du Kazakhstan et de la Mongolie. D’ailleurs, il n’est pas rare de croiser des yourtes à l’approche de ce village de 10 000 habitants.

Parmi les forces en présence, un nom se détache : Philippe Gache. L’ex-pilote de F3000, d’Indycar, de tourisme et d’Andros a construit de tous nouveaux buggys SMG. Ils sont badgés Geely, mais l’apport du constructeur se limite aux autocollants. Le patron en pilote l’un d’eux et en toute subjectivité, c’est notre favori. Pour autant, avec ses voitures tombées de chandelles, la tache s’annonce ardue.

Taklimakan Rally jour 0 1

Les 105 sont une véritable auberge espagnole. Il y a des BMW X3 et des Nissan-Dessoude de deuxième main. He Zitao, vu au Dakar 2016, est là. Il y a aussi des Range Rover Sport et des Grand Vitara quasiment de série. On retrouve les habituels bitza du championnat chinois : Pajero pick-up, Pajero Ralliart à moteur V8 Chevy, Patrol raccourci à la tronçonneuse… Pour le côté local, il y a des BAIC, des Byd Tang, un Chery Tiggo, deux Lifan dégriffés, des Zotye, etc. Le summum de l’exotisme, c’est cette Hong Qi : un châssis tubulaire maquillé, avec chromes, intérieur bois et drapeaux !

Taklimakan Rally jour 0 2

Les vérification techniques sont publiques. Le public ignore superbement les barrières. Les nombreux policiers présents sont plutôt joviales. Ils se font prendre en photos aux côtés des voitures.

Il y a des animations (concerts, jeu avec les sponsors…) De très jeunes accordéonistes jouent des airs plus traditionnels. Pendant ce temps, les voitures défilent sur le podium. Un cavalier ouvre la marche. Le but est de faire le lien avec ces hommes à cheval qui parcouraient de grandes distances, au galop, à travers les plaines. Quoi qu’il en soit, voir une voiture poursuivre un cheval, tandis qu’un orchestre d’accordéons joue Korobeiniki, c’est on ne peut plus exotique…

Taklimakan Rally jour 0 3

Crédit photos : Joest Jonathan Ouaknine/Le Blog Auto

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz