Accueil Media Top Gear : Matt Leblanc en porte-à-faux ?

Top Gear : Matt Leblanc en porte-à-faux ?

115
7
PARTAGER

Les tabloïds britanniques font les choux gras des malheurs de Top Gear. Dernière épisode en date : Chris Evans ne pourrait plus voir Matt Leblanc en peinture

Résumé du précédent épisode : Matt Leblanc et Ken Block s’offrent un gymkhana dans Londres (photo du haut.) Top Gear en laisse filtrer des images, pour faire monter le buzz autour de l’émission. Mais le buzz se transforme en bouse lorsque le public découvre le duo faisant des donuts près d’un mémorial. Un crime de lèse-majesté.
Chris Evans s’est immédiatement désolidarisé de « Joey », déclarant que c’était son idée. Et devant le tollé, la production a décidé de supprimer la séquence de la saison 1 du « nouveau nouveau Top Gear« .

D’après le Sun, depuis, Evans ne parle plus à Leblanc. L’acteur serait même à deux doigts de la sortie. Le Mirror publie de tweets où Leblanc s’amuse de l’article du Sun.

Mais au-delà du « une source proche de l’émission nous dit que… », le malaise semble réel.
Le casting a été dicté par des impératifs de diversité (un noir, une femme…) et d’ambitions commerciales. Ainsi, Leblanc est là pour séduire un éventuel public américain. Evans n’a pas eu son mot à dire; il n’est qu’animateur (alors que Jeremy Clarkson était coproducteur.) De plus, l’équipe est rarement réunie au complet. Au gré des sujets, il y a un, deux ou trois animateurs dépêchés sur place. Alors qu’avant, les Top Gear Challenge et autres Top Gear Special étaient autant d’occasions de réunir le trio pendant plusieurs jours. Et de créer une alchimie.
Enfin, face à la promptitude de la production a éliminer le gymkhana londonien, beaucoup craignent que Top Gear ait peur de son ombre. Jeremy Clarkson devait faire face à au moins une polémique par saison. De quoi créer des tensions au sein de la BBC. Mais à vouloir un show plus consensuel, ne risquent-ils pas de le rendre fade ?

Pendant ce temps, les trois exclus de « l’ancien nouveau Top Gear » travaillent discrètement. Pour éviter le bad buzz façon Top Gear, ils ne laissent filtrer que de rares tweets. Mais tout n’est pas rose. On n’a pas de date définitive de début de la diffusion. De plus, il n’y a même pas de titre officiel. Sachant que légalement, Clarkson n’a pas le droit d’utiliser un nom en « Gear ».

Crédit photo : Ken Block

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Top Gear : Matt Leblanc en porte-à-faux ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
steed56
Invité

Même si il y a des couacs, pour ce nouveau top gear, ils seront toujours plus intéressant que la version française, avec leurs vannes très lourdes à la « lellouche »…Qu’est qu’on s’ennuie, avec eux.. Seul le premier top gear est irremplaçable, avec un humour »so british »!!

Ghost
Invité

Oh la la… Top Gear France existe seulement depuis l’an dernier donc les présentateurs peuvent encore évoluer. Au début Top gear UK était tout petit puis l’émission à grandit peu à peu. Il faut laisser du temps et comparer ce qui est comparable 😉

Khan
Invité

Ils s’embêtent pour rien sérieux , ils devraient simplement titulariser Chris Harris comme présentateur et essayeur principale et de toute manière l’émission sera extraordinaire , il a un coup de volant extra et c’est un véritable passionné qui sait partager ses émotions au volant avec un esprit critique extra

Ghost
Invité

Oui mais il paraît qu’il voulait pas pour avoir du temps pour ça chaine youtube

Kero San
Invité

« Le casting a été dicté par des impératifs de diversité (un noir, une femme…) »

Suis-je le seul que cette formulation choque ? Je comprends bien l’idée, mais en l’état, elle distille l’idée que la diversité et ses représentants « noir » et « femme » n’ont de fait aucune légitimité. Limite.

r.burns
Invité

C’est le problème de la discrimination positive

wpDiscuz