Accueil GP2 GP2 2016 : Eriksson et Jaffri chez Arden

GP2 2016 : Eriksson et Jaffri chez Arden

77
0
PARTAGER

Le coup d’envoi du GP2 2016 a lieu dans 15 jours, à Barcelone. Arden vient d’attribuer ses deux baquets. Ce n’est pas une surprise car Jimmy Eriksson et Nabil Jeffri ont effectué plusieurs tests avec l’équipe. Ce n’en est pas moins une sacrée promotion.

A 22 ans, Nabil Jeffri a connu une carrière en dents de scie…

Tout commence en 2010, avec la Formula BMW Pacific. Pas de podium, mais une belle régularité récompensée par une 5e place finale. Tony Fernandes cherche alors un espoir Malaisien pour créer une filière Lotus Racing. Jeffri tombe à pique et à 16 ans, il devient le plus jeune pilote a effectuer un test F1. La Formula BMW Pacific devient JK Tyres Asia et Jeffri redouble, puis triple en 2012. Fernandes se lasse et Weiron Tan lui succède comme « espoir Malaisien ». Jeffri veut se venger avec un titre. Mais lors de l’ultime épreuve, son compatriote (et rival pour le titre) Afiq Ikhwan l’harponne. Les deux pilotes assistent impuissant au sacre d’un tiers, Aston Hare. Jeffri suit son équipe, EuroInternational, en F3 ATS, pour 2013. Une saison à oublier. En 2014, il passe chez Motopark et en prime, Petronas le sponsorise. Accessoirement, il recroise la route de Tan. Il termine vice-champion, loin derrière l’invincible Markus Pommer, mais devant le très réputé Indy Dontje. En 2015, Motopark embarque les trois pilotes en F3. Si Pommer surnage, Jeffri boit la tasse. En prime, Petronas le lâche.
Désormais, il veut relancer sa carrière en GP2. Jazeman Jaafar parti en Blancpain et Tan exilé en Pro Mazda, Jeffri est le dernier espoir de revoir rapidement un Malaisien en F1…

GP2 1

Comme Jeffri, Eriksson a connu pas mal de galères. Et comme lui, il a du mal à se mettre en évidence.

Eriksson découvre l’automobile avec Motopark et la FR 2.0 NEC, en 2009. Puis il suit son équipe en F3 ATS, l’année suivante. En 2010, l’équipe allemande rêve de F3 et le Suédois est bien sûr de la partie. En 2011, Motopark « redescend » en F3 ATS, mais elle a décroché l’imprimatur de Lotus. Dans un premier temps, Eriksson subit Kimi Sato. Puis il domine son équipier. Mais alors que le sacre approche, Eiksson multiplie les pannes de cerveaux et il doit patienter jusqu’à la finale pour être titré. En 2013, pour la première fois de sa carrière, il s’éloigne de Motopark et tente sa chance en GP3. Cela tourne à la noyade. Transféré chez Koiranen, il retrouve le chemin des podiums. 2015 semble s’annoncer sous de beaux hospices, mais il assiste en spectateur à la lutte ente Luca Ghiotto et Esteban Ocon (qui a le dernier mot.)

A 25 ans, Eriksson doit désormais percer tout de suite. Signalons qu’il possède un frère, Joel, qui commence à faire parler de lui

GP2 2

Crédit photos : Arden

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz