Accueil F3 Formule 3 allemande à Hockenheim: les Lotus Menscher comme à la parade

Formule 3 allemande à Hockenheim: les Lotus Menscher comme à la parade

99
0
PARTAGER

A Hockenheim, en F3 ATS, c’est simple, il n’y a que du noir et or! Dans les courses 1 et 3, Jimmy Eriksson s’impose devant Kimi Sato. Et dans la course 2, c’est Artem Markelov qui complète le triomphe de Lotus/Motopark.

Tom Blomqvist étant retenu pour l’Euro F3, EuroInternational recrute Alon Day (qui court d’ordinaire avec sa propre structure, ADM) pour le remplacer.

Les essais

Jimmy Eriksson (Motopark) arrive à Hockenheim avec 72 points d’avance sur Lucas Auer (Van Amersfoort.) La question n’est pas de savoir s’il sera titré, mais quand.

Aux essais, le Suédois décroche une double pole position…

Ce qui représente 6 unités supplémentaires dans l’escarcelle du Suédois. Ainsi, dés le vendredi, il est titré!

Course 1

Au départ, le néo-champion part sur des chapeaux de roues. Auer oublie de démarrer et malgré un peu de patinage, Kimi Sato (Motopark) le dépasse pour le gain de la 2e place.
Le neveu de Gerhard Berger trouve ensuite un raccourci dans le Stadium. Les commissaires n’apprécient pas la manœuvre et l’Autrichien écope d’un drive through.

Derrière, Yannick Mettler (Performance Racing) et Day ont un contact. Seul l’Israélien repart.

Plus loin, ce sont Artem Markelov (Motopark) et Mitchell Gilbert (Performance Racing), en pleine bagarre pour la 3e place, qui se frôlent. L’Australien a le dernier mot et le Russe doit se contenter de la 4e place.

Course 2

Markelov part comme un boulet de canon, laissant sur place le poleman Auer.

Derrière, ça se bouscule. Cette fois, c’est avec Rene Binder (Van Amersfoort) que Day se fritte. En voulant les éviter, Sato part en tête-à-queue et percute le mur.

En lutte pour la 3e place, Gilbert percute Mettler. L’Australien s’en tire avec un aileron arrière affaissé, tandis que le Suisse décolle.

Ainsi, Eriksson hérite de la 3e place.

Course 3

Eriksson et Sato effectuent un remake de la course 1 et s’imposent sans avoir été menacé. Day loupe son départ et Auer saisi l’opportunité pour obtenir la 3e place.

Le raccourci d’Auer dans la course 1 a donné des idées: Day, Michela Cerruti (EuroInternational) et Sheban Siddiqi (Motopark) l’essayent… Et se font pénaliser d’un drive-through. Mais pour l’Israélien, trahi par son VW, ce sera finalement un arrêt définitif.

Avec ces 2 victoires et ces 3 podiums, Eriksson sauve une fin de saison en roues libres. Au final, pour sa troisième saison de F3 (deux en F3 ATS et une en Euro F3), il remporte 8 victoires en 9 courses, monte 13 fois sur le podium, part 4 fois en pole position et marque 408 points.

Auer n’a jamais été vraiment en lutte pour le championnat. Capable du meilleur, comme du pire, il est sacré meilleur débutant, avec 2 victoires et 298 points.

Comment perdre un championnat lorsque vous êtes archi-dominateur au début? C’est « l’exploit » de Sato. Le Japonais remporte 3 victoires en 2 courses, avant de multiplier les erreurs. Malgré ses 2 podiums d’Hockenheim, il échoue au 3e rang, avec 281 points.

Le futur de l’accord Motopark/Lotus est flou. D’ailleurs, la F3 ATS n’apparait pas dans les bilans hebdomadaires de Lotus!

Source:
ATS Formel 3 Cup

A lire également:
Formule 3 allemande sur le Nürburgring: Eriksson pas encore titré

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz