Accueil Concept car CES 2016 : Volkswagen Budd-e Concept

CES 2016 : Volkswagen Budd-e Concept

227
10
PARTAGER

Après Audi ou Porsche à Francfort, c’est au tour de Volkswagen de montrer en partie ses plans en matière de véhicule électrique, avec le Budd-e. Une verison modernisée du Bulli, qui est aussi pleinement connecté.Le Volkswagen Budd-e marque la première communication de Volkswagen autour de son ensemble de briques techniques dédiées aux futurs véhicules électriques. Un ensemble baptisé MEB (Modularer Elektrisch Baukasten).

Sur le Budd-e, on trouve ainsi une batterie plate occupant le plancher, et d’une capacité de 92,4 kWh. Une capacité conséquente donc, qui permettrait une autonomie de 533 km en cycle. Question recharge, Volkswagen compte sur des systèmes de charge très rapide en courant continu pour recharger à 80% en une demi-heure, mais aussi sur la charge par induction pour simplifier la vie des utilisateurs (plus lente bien entendu).

Il s’agit ici d’un modèle à 4 roues motrices, avec 100 kW / 200 Nm à l’avant, et 125 kW / 290 Nm à l’arrière. Suffisant pour procurer des performances plus qu’honorables à ce monospace familial de 4597 de long et 1940 mm de large : vitesse maximale de 180 km/h et un 0 à 100 km/h en 6″9.

Volkswagen précise que ce concept se positionne entre Touran et Multivan, esquissant un possible remplacement en électrique du Sharan à l’horizon 2019, puisque telle est la date évoquée à plusieurs reprises dans le communiqué officiel…

Le style évoque de façon moderne sans touche de rétro celui du Bulli : dessin en V de la face avant, pli latéral continu… Il conserve au passage quelques attributs avec une seule porte coulissante arrière par exemple (à commande gestuelle). Ce qui permet de proposer un espace arrière « Lounge » avec une grande banquette en coin et un grand écran sur le flanc côté conducteur. Une disposition qui met en valeur le plancher plat et l’espace avant dégagé.

Le poste de conduite fusionne les divers écrans dans une seule large surface visuelle, mais techniquement réalisée avec deux écrans TFT, de 12,3 et 13,3 pouces. Les informations peuvent être déplacées d’un écran à l’autre, ou vers l’affichage tête haute. Les occupants peuvent agir avec ces écrans, par commande vocale, avec identification automatique de l’occupant qui parle, commande gestuelle, ou commande tactile. Des commandes tactiles que l’on retrouve sur le volant, avec des surfaces haptiques, et contextuelles.

L’interaction ne s’arrête pas au véhicule, et le Budd-e justifie sa présence au CES via diverses fonctionnalités. Intégré au réseau des appareils connectés de son propriétaire, il peut échanger des informations comme un frigo connecté avant d’aller faire les courses, répondre à l’interphone avec caméra depuis sa voiture, ouvrir la porte, visualiser les images des caméras de surveillance de son domicile, ou interagir avec le chauffage ou l’éclairage par exemple. Budd-e dispose également d’une boîte de dépôt, permettant de se faire livrer directement dans sa voiture, sans laisser l’accès à l’ensemble du véhicule.

Source : Volkswagen

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "CES 2016 : Volkswagen Budd-e Concept"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Thibaut Emme
Admin

Mouais…à part si VW a une super méga batterie nouvelle génération, coller 92,4 kWh c’est 600 kg de batterie (si techno Tesla).
Ca va nous mettre le fourgon à plus de 2 tonnes (en supposant qu’il y a pas mal d’aluminium)…certes le couple compensera mais au final quelle est la plus value de ce Budd.e ?

Une Tesla model S amène des perf de super sportive (à peine plus de 3 secondes pour le 0/100km/h) un look « astonien ». Ici on a…un fourgon. Il va falloir souquer ferme pour justifier le prix qui ira avec la capacité de la batterie.

SGL
Invité

Pour l’aspect, rien que le logo VW suffit pour que quelques millions de clients le trouvent d’une esthétique défiant toute concurrence. 😉

SGL
Invité

Une vérité difficile d’accepter pour certain, apparemment, pourtant sous-entendu dans leurs messages publicitaires.
Tout le monde peut faire le test parmi leurs proches pour s’en convaincre ! 😉 (syndrome IPhone !)

greg
Invité

C’est pas une techno Tesla, et heureusement 🙂

Thibaut Emme
Admin

@Greg : non évidemment c’est un raccourci que je prends pour dire « la techno de cellule lithium-ion utilisée par Tesla et sur laquelle l’entreprise a demandé une utilisation quasi exclusive à son fournisseur Panasonic » 😀

SGL
Invité

A priori bravo !
Quid de la capacité à la commercialisation à un tarif abordable et quand ?
Car si cela est 2019, les actuelles Leaf, ZOE auront aussi (théoriquement) plus de 400 km d’autonomie dans leur version évoluée.

greg
Invité

Perso pas du tout emballé par le design de la bestiole.
Autant le concept Bulli avait de la gueule, autant lui…Bof
https://www.leblogauto.com/2011/03/salon-de-geneve-2011-volkswagen-bulli-concept.html

SGL
Invité

Effectivement, avec un petit look vintage (Bulli) cela passerait certainement beaucoup mieux.
L’avantage de l’esprit de la coccinelle, tout en étant pratique et fonctionnelle, ces derniers aspects qui freinent les ventes de la coccinelle, selon moi.

Louis
Invité

Une capacité conséquente donc, qui permettrait une autonomie de 533 km en cycle.

Allô ! c’est un peu Volswagen en face, par combien faudra t-il diviser pour avoir la vraie autonomie ?

Thibaut Emme
Admin

En supposant que la partie électrique soit pas terrible, et que le poids dépasse les 2 tonnes (probable) avec la batterie, on peut partir sur du 20 kWh/100 km en conduite souple.
Cela donne 462 km. Pour les 533 cela suppose que la conso NEDC serait à 17,33 kWh/100 km. Difficile à atteindre dans la vie de tous les jours (sauf à être un champion de l’éco conduite).

wpDiscuz