Accueil Ford Ken Block passe à la propulsion avec une Ford Escort Mk2

Ken Block passe à la propulsion avec une Ford Escort Mk2

478
4
PARTAGER

Eh oui, cela peut sembler étonnant pour le roi du drift, mais jusqu’à présent toutes les autos utilisées par Ken Block pour ses gymkhanas étaient des quatre roues motrices. Avec la nouvelle réalisation de Hoonigan, l’équipe derrière le pilote américain, celui-ci passe à la propulsion. C’est toujours une Ford, bien entendu, et une qui fera remonter des souvenirs aux plus anciens puisqu’il s’agit d’une Escort Mk2 RS 1800 de 1978 du type de celles qui ont dominé le rallye au tournant des années 80, un tournant pris largement en travers bien entendu, et qui appartient à Block depuis 2008.

La voiture a toutefois été largement modifiée pour se prêter aux contraintes de l’exercice pratiqué par le pilote américain. Le 4 cylindres atmo Cosworth 1,8l  a été remplacé par un bloc du même type en provenance du spécialiste britannique Millington réalésé à 2,5l et qui développe 333 chevaux avec un régime maxi de 9000 tr/mn, couplé à une boîte séquentielle moderne à 6 rapports. La voiture a été complètement reconstruite à partir de composants modernes au standard WRC autour d’un arceau cage et les voies élargies sont abritées sous des extensions d’ailes nettement plus larges que celles fixées sur l’Escort RS à l’origine. Block a fait appel, de façon inattendue, à Rocket Bunny pour les modifications de carrosserie. Ken Miura a bien travaillé en respectant l’esprit de la voiture d’origine, en y ajoutant en clin d’oeil un spoiler avant qui n’est pas sans rappeler celui des Nissan Sunny de la même époque dont la ressemblance avec les Escort Mk2 a toujours été frappante. Point important à préciser, les pneus sacrificiels sont des Pirelli.

L’Escort MK2 sera la vedette de la prochaine vidéo de Ken Block en 2016. Pour l’instant, dans la vidéo ci-dessous, le shakedown et les donuts autour du patron sont assurés par Ryan Tuerck, une des valeurs sûres de la Formula D. Tuerck est au volant de l’Escort pour le Gymkhana GRID qui se déroule ce week-end à Santa Pod tandis que Ken Block est engagé pour le même évènement avec sa fabuleuse Mustang Hoonicorn.

Source et crédit photos : Hoonigan

 

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Ken Block passe à la propulsion avec une Ford Escort Mk2"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Labradaauto
Invité

Oui, c’est bien le bon choix ! Lui ! il a tout compris depuis belle lurette.
Par contre, le moteur réalésé, monte en puissance mais perd en tours minutes, en dynamique par rapport au 1800 , et c’est bien logique.
Quel Beau jouet !!! superlatifs ! ! ! ! ( drogue dure )

wizz
Membre

François Delecour aurait il compris tout à travers????

Labradaauto
Invité

Fr. Delecour et Ken Block ne jouent pas dans la même cour. Ken Block a bien voulu s’essayer à la performace pure sur route. Il n’a jamais été à la hauteur de François Delecour qui lui s’est hissé en haut de podium en manche du championnat du monde. Ken Bock fait fond de commerce de son drift, et plutôt bien. Bonnes mises en scènes.
Bien menées sur aslphalte et pas tout en glisse, les escorts sont toujours des outils fantastiques. On en voit en champ Europe de la montagne.

Doeds
Invité

Block a aussi montré qu’il n’est pas juste un pilote de cinéma en rivalisant aisément avec les meilleurs en Rallycross (dont un certain Petter Solberg).

wpDiscuz