Accueil F3 F3 2015 : Performance Racing ferme ses portes

F3 2015 : Performance Racing ferme ses portes

87
0
PARTAGER

En ce moment, les écuries de F3 s’activent. Les uns préparent le Grand Prix de Macao. D’autres testent des pilotes, en vue de 2016. Chez Performance Racing, en revanche, l’ambiance est morose. Après une saison en pointillés, l’équipe vend son matériel.

Bobby Issazadhe est d’abord sponsor. En 1999, il fonde une écurie de Formula Vauxhall. En 2001, il passe au British F3, se spécialisant dans le « National ». Puis il tente l’aventure de l’A1 GP. L’équipe n’arrive pas à se développer. La fin de l’A1 GP et la course à l’armement en British F3 sont autant de coups durs. En 2009, Performance Racing s’oriente vers la F3 ATS, dont les coûts restent raisonnable. Mais elle tombe sur Motopark, qui finit par jouer les épouvantails. En 2014, elle quitte la F3 ATS pour préparer les voitures de FA1 (c’est à dire, les ex-A1 GP.) La discipline fait long feu et Performance Racing de tenter un retour en British F3… Qui s’effondre lui aussi. 2015 est encore plus chaotique, avec une unique voiture pour Parth Gorpade, engagée dans des courses de seconde zone.

Le destin de Performance Racing semblait scellé, faute de moyens pour aller en F3 Européenne. L’équipe n’a pas un palmarès énorme et elle a surtout fait rouler des pilotes « rapides comme Crésus ».
Mais sa disparition pose la question du devenir des petites écuries de F3. D’ailleurs, on note que dans le championnat européen, toutes les structures sont présentes dans au moins une autre discipline. Le risque, c’est que demain, de la FR 2.0 au GP2, il n’y ait plus que Carlin, Fortec et Prema.
Et bien sûr, c’est une pierre dans le jardin de la F3 ATS, qui tente de renaitre de ses cendres.

Crédit photo : F3 ATS

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz