Accueil Concept car Apple pourrait tester sa voiture autonome dans une ancienne base militaire US

Apple pourrait tester sa voiture autonome dans une ancienne base militaire US

97
1
PARTAGER

Du nouveau concernant le projet d’Apple sur la voiture autonome. Alors que Google n’hésite pas à montrer son prototype voire même à le tester sur route ouverte, le géant à la pomme semble vouloir privilégier un centre d’essais privé, les yeux et les oreilles du public – et qui plus est des photographes et journalistes – n’étant pas les bienvenus.

Selon des informations du journal The Guardian, Apple serait fortement intéressé par le site d’une ancienne base militaire désaffectée depuis 2007, situé à Concord en Californie, petite ville située à un peu plus de 40 kilomètres au nord-est de San Francisco. Cette base appelée GoMentum Station, gérée par une société Contra Costa Transportation couvre 850 hectares de terrain.

Cette ancienne station d’armements navals est fermée au public et gardée par des militaires. La société GoMentum se vante quant à elle de posséder «le plus grand site sécurisé au monde pour tester, valider et commercialiser des véhicules autonomes et des applications de véhicules connectés pour les futures infrastructures de réseau de transport».

Si le secret semble de mise, il n’en demeure pas moins que l’information a filtré… à moins que cela ne soit une manière de démontrer à ceux qui en doutaient encore de l’avancée du projet. En tout état de cause, précisons que cette base est parcourue de dizaines de kilomètres de routes désertes, avec carrefours, tunnels ou de passages à niveau, bref, au final, un terrain de jeu idéal pour tester une voiture autonome dans toutes les situations les plus complexes. A l’heure actuelle, son accès est surveillé 24 heures sur 24 par des militaires.

Apple n’envisage pas jusqu’à présent de profiter des autorisations offertes par certains États pour que sa voiture autonome puisse faire ses premiers tours de roue sur route ouverte. Le secret semble décidément être un culte. Le directeur de GoMentum Station a simplement indiqué quant à lui qu’un accord de confidentialité avait été signé avec Apple, ajoutant que les ingénieurs du géant informatique avaient visité l’ancienne base militaire et avaient montré un vif intérêt. Apple pourrait y réaliser de nombreux tests et essais dans le cadre du projet Titan, qui aboutirait vers les années 2020. Un des avantages majeurs de la base navale est de se situer relativement près de la Silicon Valley, facilitant les déplacements des ingénieurs.

Reste qu’Apple n’est pas le seul à lorgner sur la base de Concord. Honda et Mercedes y ont déjà testé leurs prototypes, tandis que Google et d’autres auraient aussi déjà contacté GoMentum.

Sources : The Guardian, GoMentum Station

Crédit Photo : GoMentum Station

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Apple pourrait tester sa voiture autonome dans une ancienne base militaire US"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
OPPERMANN
Invité

wpDiscuz