Accueil GP2 GP2 2015 : Sean Gelael chez Carlin

GP2 2015 : Sean Gelael chez Carlin

116
0
PARTAGER

Du temps où il courrait en F1, Olivier Panis désignait certains camarades comme étant « rapide comme Crésus ». Le qualificatif correspond parfaitement à Sean Gelael, qui va débuter en GP2 sur le Hungaroring, ce week-end.

Pour rappel, Sean Gelael est le petit-fils du franchisé KFC pour l’Indonésie. Son père, ancien pilote, le manage; il est également manager d’Antonio Giovinazzi.

Giovinazzi et Gelael débutent ensemble en Formula Pilota China, en 2012. L’Italien décroche le titre. L’Indonésien se contente d’une victoire (sa seule en automobile, à ce jour), à Ordos et de la coupe de « meilleur Asiatique ».
Double R recrute les deux compères pour la F3 (Britannique et Européenne.) Gelael décroche 3 podiums en British F3. Puis, Carlin les recrute pour 2013. Grâce aux poulets frits, les Gelael financent une structure, Jagonya Ayam (le slogan de KFC, en Indonésie.) Cette écurie-bis de Carlin possède un troisième pilote, Tom Blomqvist (futur vice-champion Européen.)
Malgré un bilan moyen en F3, Gelael décide de « monter » en FR 3.5. Pour l’occasion, Carlin réintègre la série et « Jagonya Ayam » paye les factures du second baquet, pour Tom Dillman. A l’hiver, le Français accompagne Gelael pour une tournée des KFC Indonésiens, où il doit réagir sur des images de Blomqvist et Giovinazzi ! Signalons qu’en parallèle, Giovinazzi et Jagonya Ayam poursuivent en F3. Gustavo Menezes et Ryan Tveter portent ainsi les couleurs de KFC.

Cinq courses et quatre points plus tard, Gelael pointe au dix-huitième rang de la FR 3.5, alors que Dillman est sixième. Ca n’empêche pas l’Indonésien de rêver de GP2, toujours avec Carlin et Jagonya Ayam. Il va prendre la voiture Johnny Cecotto pour la fin de saison (sauf à Monza, pour cause de FR 3.5.)
Compte tenu du palmarès de Gelael, on peut être dubitatif sur ses chances de podiums en GP2. Néanmoins, vu qu’il a un budget pour trois F3, deux FR 3.5 et une demi-saison de GP2, Gelael ne peut qu’intéresser certaines écuries de F1… De là à voir, dans un futur proche, une F1 aux couleurs de Jagonya Ayam, avec un Indonésien au volant…

Crédit photo : Renault Sport