Accueil Monospaces Nouveau souffle pour Valeo via l’écran tactile du Renault Espace

Nouveau souffle pour Valeo via l’écran tactile du Renault Espace

187
22
PARTAGER

Le nouveau Renault Espace est une opportunité pour l’équipementier Valeo de mettre en avant son savoir-faire tout en permettant à la marque au losange de s’afficher dans le haut de gamme. Le grand écran tactile de 9 pouces est en effet l’un des arguments marketing du nouveau véhicule. C’est Valeo qui l’a conçu et qui le fabrique dans son usine d’Annemasse /Vétraz-Monthoux, en Haute-Savoie.

L’équipementier a profité du lancement de l’Espace pour inaugurer officiellement, le 8 avril, la ligne de production dévolue à ce nouveau produit à forte valeur ajoutée. Le directeur général du groupe Jacques Aschenbroich, à la tête de Valéo depuis 2009 a souligné à cette occasion que ce groupe industriel « est l’un des rares à avoir aujourd’hui plus de collaborateurs qu’avant la crise de 2008. »

Grâce au développement de l’électronique embarquée dans les véhicules des constructeurs français, l’équipementier a intégré deux nouvelles lignes de production largement automatisées pour assembler les composants des écrans du nouvel Espace et du Kadjar de la marque au losange. Les écrans de Valeo seront également installés dans les nouvelles Laguna et Scénic.

Une voiture moderne et haut de gamme qui se respecte doit désormais embarquer des écrans tactiles. Un secteur dans lequel Valeo s’est lancé dès 2013, en équipant la nouvelle Peugeot 308, puis le Citroën C4 Cactus. Un virage technologique qui semble lui profiter.

« D’ici à 2016, nous visons 600 000 pièces produites par an pour Renault, quand la ligne de production actuellement dévolue aux Peugeot et aux Citroën atteint 300 000 pièces par an », précise par ailleurs Michel Kubacsi, responsable de la ligne de produit « interrupteurs et tableaux de commandes » de Valeo. Les modèles Renault, que le constructeur a voulu avec un toucher “capacitif”, comme les tablettes et smartphones, et un design proche des tablettes, sont appelés à se décliner dans d’autres modèles de la gamme.

Au final, une véritable bouffée d’oxygène pour l’usine d’Annemasse, tous les écrans tactiles du groupe destinés à des voitures européennes y étant fabriqués. Pour cela, Valeo a mis le paquet : au cours des quatre dernières années, le site a bénéficié de 100 millions d’euros d’investissements en frais de recherche et développement, et de 20 millions en achats de machines. Les écrans devraient représenter quant à eux 50 % du chiffre d’affaires.

A cette occasion Jacques Aschenbroich a qualifié le site d’Annemasse de « tête de pont qui permet d’agir au niveau mondial. » 300 employés travaillent dans cette usine high-tech de Haute-Savoie, dont 80 pour la seule recherche & développement.

Sources : Valeo, Le Figaro, Le Dauphiné

Crédit Photo : Valeo

Poster un Commentaire

22 Commentaires sur "Nouveau souffle pour Valeo via l’écran tactile du Renault Espace"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Delphine
Invité

Mon dieu… C’est u article sponsorisé parle le MEDEF ou quoi?
« C’est géniale, on utilise des technologies existantes partout, on a investie des millions , c’est géniale, on est trop fort, la crise on connait pas, c’est génial » quelqu’un pour se rappeler des investissement chez Matra pour l’Avantime?

Fred21
Invité

@Delphine: remplacez Valéo par Bosch et Annemasse par Gerlingen et vous pourrez applaudir …
Quelque part, en province en plus, de l’investissement et des emplois, je suis plutôt d’accord.

Invité

ou l’art de préférer voir le verre à moitié vide plutôt que le verre à moitié plein ! Ce n’est pas pour rien si la Jamais Contente était française

Lo
Invité

Raté, elle était belge!!!

gigi4lm
Invité

Sponsorisé par le MEDEF, je sais pas, mais on est pas loin du publi-reportage.

Louis
Invité

Typiquement français !

On aurait un article sur la fermeture d’une usine, tous le monde aurait pu cracher sur la France qui n’avance pas, voir qui recule, le gouvernement, les impôts, les etrangers, la météo, l’herbe bien plus verte ailleurs, …

Un article sur une usine française qui avance grace à une super voiture francaise, c’est un publi-reportage, c’est sponsorisé par le Medef voir pire par le gouvernement, c’est trop patriote, ça dénigre la production à l’etranger, surtout en Allemagne (ou c’est forcement mieux vu que l’herbe y est plus verte), …

gigi4lm
Invité

Comme tu y vas !
Globalement, je suis d’accord avec ton point de vue. Mon allusion au MEDEF était une réponse au post de Delphine. Je constate simplement que si Valeo avait demandé à un quelconque publiciste de lui écrire un article concernant son usine d’Annemasse, il ne s’y serait pas pris autrement.
Quant au patriotisme, c’est sans moi; je suis trop Européen et même citoyen du Monde pour me préoccuper de ça.

ES
Invité

et non, ce n’est pas du publi reportage ! c’est plutot qu’on est habitué à lire des articles economiques laissant entendre que tout va mal ….. ! notre cote voyeur peut-etre ? 😉

Kaizer Sauzée
Invité

On se demande pourquoi çà va mal en France, mais quand on lit certains commentaires, on comprend mieux…

juuhuu
Invité

Du haut de gamme vraiment ? Un écran 9 pouces qui se doit d’être présent ? En revanche, ça ne choque personne un moteur 1,6L, lol !

Article repompé on dirait..

Invité

Ca fait bientot 15 ans que les valeurs de « haut de gamme » ne sont plus associées uniquement aux motorisations
Il va falloir grandir dans sa tête un jour ou l’autre…

juuhuu
Invité

Bien évidemment, c’est pour ça que on trouve encore tant de 6 cylindres et plus sur les grosses et berlines et 4×4 (et pas que allemand)…

Faut sortir de son trou et de la logique franco-française parfois…

Nithael1970
Invité

Véhicules qui troquent, au fur et à mesure, leurs 6 cylindres et plus, contre des 3 et 4 cylindres turbo et/ou hybrides…. Il faut sortir de son trou de sa logique redneck parfois.

beniot9888
Invité
Qu’est-ce qui se cache, chez BMW, derrière les appellations jusqu’à 28i ? Du 4 cylindres turbo. Il faut monter à une 35i pour avoir du 6 cylindres. Et donc, monter à plus de 300 CV avant de voir autre chose que du 4 cylindres. Chez Audi, sur un Q5, il faut viser le moteur 272 CV si on veut un 6 cylindres. Sur la Mercedes Classe E, il faudra monter jusqu’aux 350, en essence comme en diesel, pour avoir 6 cylindres. Et donc dépasser les 230 CV en diesel et les 290 en essence. Et les autres sont tous pareil.… Lire la suite >>
Invité

tu peut nous dire, juuhuu, quelle est la pdm de ces version 6/8 cylindres face à des « agricoles » 4 cyindres, s’te plait ? Même un premium comme BMW se met aux 3 cylindres. Les futures M3 et M4 s’élanceront certainement au 4 cylindres d’après des rumeurs persistantes. Même aux USA, le pays du V8, la formule ne fait plus recettes

Fred21
Invité

Bien vu beniot9888, on a fait disparaitre les écussons des carrosseries genre « V6 2.5 turbo », ne plus faire correspondre l’appellation traditionnelle avec la cylindrée, mis 2 pots d’échappements pour faire croire à des V6, traiter le son des échappements pour le rendre plus sportif, mettre en avant les consommations (où est la pub de la 21 turbo arrêtée par le gendarme allemand ?), etc …
La classe A AMG n’est là que pour vendre des A en 1.6 DCI Renault. Après tout à 90, c’est bien la même vitesse avec un coût moindre.

Invité

comment ça, il y a de la répression sur la vitesse … nooooooooooooooon

wpDiscuz