Accueil Coupés Lotus Evora 400

Lotus Evora 400

217
8
PARTAGER

Lotus nous avait promis une nouveauté pour Genève. Ensuite, une Evora reliftée (et camouflée) a été surprise. Voici donc l’Evora 400, une version retouchée, plus puissante et plus légère que l’Evora « tout court ».

Les fans reprochaient à l’Evora d’être trop lourde et pas assez agile. Bref, de n’être pas une vraie Lotus. Le constructeur se devait de revoir sa copie.
Les deux tiers des éléments de la 400 sont inédits. Une raison inavouable pour cet afflux de nouveauté, c’est que vers 2012-2013, Lotus aurait eu du mal à payer ses fournisseurs. Certains auraient claqué la porte et il aurait donc été forcé d’en trouver d’autres.

La 400 bénéficie d’un nouveau châssis, d’un nouvel avant et d’un nouvel arrière. Elle gagne 35mm en longueur et perd 22kg (en descendant à 1 415kg.) A l’avant, on remarque le bouclier, avec une bouche plus grande et des LED de jour. A l’arrière, les aficionados auront remarqués le diffuseur en matériaux composites et l’aileron en 3 parties. Il n’est pas là pour faire joli : grâce à lui (et à une aéro revue à l’avant), l’appui à 240km/h passe de 16kg à 32kg. Lotus propose deux nouveaux modèles de jantes (19 pouces à l’avant ; 20 pouces à l’arrière), montés sur des Michelin Pilot Super Sport (235 à l’avant ; 285 à l’arrière.) Et pour info, les rétroviseurs extérieurs sont inédits.

L’intérieur a été revu. Il est plus facile d’entrer à bord (NDLA : afin de séduire la clientèle US ?) et l’aspect se veut plus flatteur. D’où une sellerie alcantara ou cuir écossais, une nouvelle instrumentation (avec compteurs blanc sur fond noir), un nouvel air conditionné, des haut-parleurs dans les montants de pare-brise et un bouton de démarrage. Les sièges avant sont plus légers (-3kg.) La banquette arrière perd 3,4kg et l’assise est plus longue de 280mm.

Le V6 3,5l compressé (celui de l’Evora S) passe de 345ch à 400ch et le couple, de 400Nm à 410Nm. Il repose sur un support, qui a maigri de 5,6kg. L’Evora 400 est équipée d’un échappement central, répondant aux dernières normes (mais avec un « son de supercar », dixit Lotus.) La version automatique bénéficie de palettes au volant en aluminium ; la version manuelle s’offre un différentiel à glissement limité et un nouvel embrayage. Pour le freinage, elle s’offre des disques plus gros et plus puissants : 370mm x 32mm à l’avant et 350mm x 30mm à l’arrière (contre 350x32mm à l’avant et 332mmx26mm à l’arrière pour l’actuelle.)
Au final, le 0-100km/h perd 0,1″ (à 4,1″) et elle atteint 300km/h en pointe. Surtout, il lui faut 6 secondes de moins pour boucler un tour de la piste d’Hethel. Tout cela en émettant 225g de CO2 (220g pour la version automatique) contre 229g auparavant.

Le temps de production d’une voiture a été réduit de 10%. Les livraisons de l’Evora 400 devraient débuter cet été en Europe ; les Américains devront patienter jusqu’à l’automne. Hethel en profite pour souligner que sa production globale va passer à 70 voitures/semaines et son réseau devrait atteindre 200 points dans le monde (contre 168 actuellement.) Du coup, Lotus devrait embaucher 150 employés.

Source :
Lotus

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Lotus Evora 400"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
leelabradaauto
Invité

j’ai bien lu que la version automatique n’aurait pas l’autobloquant .

sylver
Invité

Exact. C’est pas vraiment un manque, si c’est pour l’arsouille, rien de tel qu’une boite manuelle.

Sinon, perso j’aime beaucoup l’interieur mais je suis vraiment sceptique vis a vis des nouveaux pare-chocs. Niveau prix il faudra voir car sur les sites anglais ils annoncent des chiffres fort élevés: £72k soit pres de 100k… oups.

ProLotus
Invité

Bon… pour avoir conduit à plusieurs reprises des Evoras 280 et 350cv, je suis plus que déçu par la nouvelle robe des modèles 2016. le design se perd en détails peu cohérents tant dans le bouclier avant que sur le PC arrière…
Bref, à part la perte de poids très relative… je vois pas bien les plus-values. Ils auraient mieux fait de changer de boîte de vitesses qui est catastrophique en conduite sur piste ou sportive pour les Exiges et Evora 3.5l.

leelabradaauto
Invité

Il existe donc un anti patinage avec capteur électronique pour empêcher l’unique roue tracteur de cirer avec la boite à palettes auto. Il s’agit d’une auto puissante tout de même . je suis surpris qu’il n’y ait pas d’autobloquant.

sylver
Invité

Oui bien sur, l’antipatinage electronique agira. C’est une voiture relativement puissante mais bien chaussée et avec un moteur central arriere qui donne une bien meilleure repartition des masses qu’avec un moteur avant.

L’actuelle n’a pas d’autoblocant et je n’ai jamais vu de critiques a ce sujet.

leelabradaauto
Invité
C’est le genre d’auto qui a tout pour elle. Elle vise la 911 en concurrente. Elle a même 2 places à l’arrière. Je n’ai jamais conduit d’Evora. Mais avec tant de puissance , même bien chaussée et moteur central, il faut un différentiel à glissement limité. L’autobloquant sur une bonne auto: c’est tous les avantages et les défauts qui vont avec et font le charme et la sécurité du pilotage. Sur le mouillé par exemple où la force centrifuge va pousser plus vite l’arrière du véhicule à l’extérieur du virage, l’autobloquant, même faiblement taré va apporter une aide sensorielle au… Lire la suite >>
Fabrice
Invité

Idem que les commentaires au dessus.

Je ne suis pas fan des nouveaux pare-chocs en photo, je trouve que ça casse le coté gracile et superbe de l’actuelle.
A voir en vrai à Genève cela dit, pour un avis plus « exact »!

wpDiscuz