Accueil Bugatti Genève 2015 : clap de fin pour la Bugatti Veyron

Genève 2015 : clap de fin pour la Bugatti Veyron

69
1
PARTAGER

Plus que jamais la Bugatti Veyron entame sa dernière ligne droite. Une décennie après sa fracassante arrivée sur le segment de niche des supercars, l’Alsacienne s’apprête à prendre sa retraite. Avec un « pot de départ » à l’occasion du prochain salon de Genève ?

Il ne restait que vingt exemplaires en octobre dernier. Le total des unités disponibles tombait en dessous de la dizaine (huit précisément) en janvier dernier. Depuis, le nombre de châssis disponible a sans doute encore diminué pour rapprocher la Veyron de sa définitive fin de carrière.

Une carrière qui aura duré une décennie entre 2005 et la fin de sa production programmée cette année. Dix ans pour écouler 300 exemplaires en version coupé et 150 unités en déclinaison découvrable Grand Sport. Dix ans pour la supercar alsacienne et son W16 développant initialement 1001 ch.

La Bugatti Veyron sera à terme remplacée, on a même déjà pu découvrir l’héritière sur la route. Mais chez Bugatti, et plus largement le groupe VW, on entend dignement fêter celle qui aura marqué l’histoire. Ainsi lors du salon de Genève, un coup de projecteur, le dernier, tout particulier sera porté sur la Veyron.

On murmure ainsi que la marque célébrera en Suisse le 450e et dernier exemplaire de la lignée. Comment ? Mystère. Un one off encore plus particulier ? Sans nul doute un modèle unique. Et encore plus unique qu’unique que ce 450e et dernier de l’histoire de la Veyron…

Source : Auto Motor und Sport

Crédit illustration : Bugatti.

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Genève 2015 : clap de fin pour la Bugatti Veyron"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
leelabradaauto
Invité
Une bugatti rejoint souvent une autre. Le propriétaire qui achète cette voiture se fait plaisir parce qu’il le peut et gare ce véhicule à côté de l’autre. La Veyron porte le nom de voiture, mais c’est bien autre chose. Si on achète une porsche une ferrari pour rouler, on la remplace par le nouveau modèle. Une bugatti, c’est différent, à cause du nom de la machine. VW a bien traduit dans sa démarche. Bien laisser vieillir une bugatti n’est pas un souci, c’est une passion. Par contre, je m’interroge sur la pérennité de ces dernières générations « d’automobiles sophistiquées » dont les… Lire la suite >>
wpDiscuz