Accueil F1 F1 2015 : Embrouilles sur le calendrier

F1 2015 : Embrouilles sur le calendrier

134
11
PARTAGER

Le conseil mondial de la FIA vient de publier un nouveau calendrier pour la saison prochaine de F1 ainsi que quelques changements techniques. Du coté du calendrier on passe à 21 dates mais cela ressemble plus à un tour de passe-passe qu’autre chose.

Si en 2014 les pilotes avaient droit à 5 propulseurs (power unit) pour la saison avant de recevoir une pénalité de 20 places, pour la saison 2014 ils n’auront plus le droit qu’à 4 unités. Une réduction qui fait a priori peur à un ou plusieurs motoristes et la FIA a visiblement entendu cette peur. En effet, si le calendrier passe à plus de 20 dates, le nombre de propulseurs pour 2015 passer à…5 comme en 2014. Et revoilà le GP de Corée du Sud qui avait pourtant été jugé hors des standards de la F1 et avait été sorti des grands-prix.

Du coté de la Corée du Sud on s’étonne de réintégrer le calendrier car aucune réunion n’a eu lieu. Il semble donc bien que cette réintégration – marquée à confirmer – ne soit finalement là que pour passer à 21 dates et donc à 5 propulseurs. Une annulation à quelques semaines du GP et hop le tour est joué. Sauf que la ficelle est un peu grosse si en plus on prend en considération que la FIA n’a laissé que quelques jours pour transférer le matériel de Corée vers l’Espagne.

Calendrier 2015 de Formule 1 :
15 mars : Grand Prix d’Australie
29 mars : Grand Prix de Malaisie
12 avril : Grand Prix de Chine
19 avril : Grand Prix de Bahreïn
3 mai : Grand Prix de Corée (à confirmer)
10 mai : Grand Prix d’Espagne
24 mai : Grand Prix de Monaco
7 juin : Grand Prix du Canada
21 juin : Grand Prix d’Autriche
5 juillet : Grand Prix de Grande-Bretagne
19 juillet : Grand Prix d’Allemagne
26 juillet : Grand Prix d’Hongrie
23 août : Grand Prix de Belgique
6 septembre : Grand Prix d’Italie
20 septembre : Grand Prix de Singapour
27 septembre : Grand Prix du Japon
11 octobre : Grand Prix de Russie (Sochi)
25 octobre : Grand Prix des USA (Austin)
1er novembre : Grand Prix du Mexique
15 novembre : Grand Prix du Brésil
29 novembre : Grand Prix d’Abu Dhabi

Points doublés : un petit tour et s’en vont

Les points doublés n’auront pas fait long feu. Prévus au départ pour les 3 derniers GP de 2014 ils n’ont finalement eu lieu que sur le dernier GP à Abu Dhabi mais pour 2015 la FIA les abandonne. La F1 revient donc en arrière alors que l’Indycar continue elle dans cette voie et met des points doublés sur la finale à Sonoma et sur les 500 miles d’Indianapolis. Est-ce qu’une F1 avec certains GP historiques à points doublés serait plus attractive ?

Super-licence, voiture de sécurité virtuelle et pénalités

Pour éviter d’avoir une génération biberon, la FIA durcit les conditions d’accès à la Super Licence. Désormais il faudra être titulaire d’un permis de conduire valide (pourquoi ?) mais aussi avoir 18 ans et avoir au moins 2 ans dans une ou plusieurs disciplines inférieures. Les 300 km au volant d’une F1 et la connaissance du règlement de la F1 restent en vigueur. Avec ces conditions, Max Verstappen ne pourrait pas prétendre à une place de titulaire avant le 30 septembre 2015 ! La FIA ne parle pas de ce qu’il advient d’un pilote qui perdrait ou se ferait suspendre son permis de conduire…

Bien que le bureau des accidents de la FIA incrimine surtout la vitesse inadaptée de Jules Bianchi dans son accident à Suzuka (126 km/h NDLA…) la FIA consciente que l’on ne peut pas demander à des pilotes qui ont pour consigne de rouler le plus vite possible de lever intentionnellement le pied introduit la voiture de sécurité virtuelle. Pour éviter la sortie de la vraie voiture de sécurité une portion du circuit passe à une vitesse limitée (60 km/h sans doute) et tout dépassement de la vitesse entraîne une pénalité. C’est l’équivalent de la Slow Zone du WEC ou des 24H du Mans.

Justement du coté des pénalités, celles-ci sont légèrement revues. Outre les 5 secondes d’arrêt introduites cette année et pénalisant les petites fautes (l’arrêt se passe lors du prochain arrêt au stand) une pénalité de 10 secondes fait son apparition pour améliorer l’échelle des sanctions. Pour toute sortie des stands de façon non sure, un stop&go sera systématiquement appliqué. Cette année on a pu voir des membres de Ferrari continuer d’intervenir sur la voiture d’Alonso après le signal sans que le pilote ne soit pénalisé. Désormais le pilote devra partir des stands, plutôt dissuasif.

Enfin Romain Grosjean avait inauguré malgré lui à Abu Dhabi une pénalité qui devient officielle. Si un pilote reçoit plus de place de pénalité qu’il n’y a de place derrière lui sur la grille, alors la pénalité n’est plus reportée au GP suivant mais se transforme en temps de pénalité, voire un départ depuis les stands.

Poids minimal : finit les jockeys anorexiques ?

Avec les moteurs hybrides, les voitures ont considérablement pris du poids et a contrario, les pilotes ont du en perdre pour se rapprocher au mieux des 691 kg minimum. Les grands (et lourds) gabarits en sont pénalisés et on a assisté à des concours de pilotes de plus en plus maigres et plusieurs voix se sont élevées contre cela. Désormais le poids minimum passe à 702 kg. Soit les pilotes reprendront un peu de poids, soit les écuries pourront avoir plus de lest à répartir. En tout cas les grands pilotes seront moins montrés du doigt.

Lors des derniers GP avec les défections de Marussia et Caterham, les qualifications avaient été modifiées sans que le règlement ne le prévoit officiellement. Pour 2015 on officialise ce qui a été fait. S’il y a 24 voitures, alors 7 pilotes sont éliminés après la Q1 puis 7 autres après la Q2, s’il n’y a que 22 voitures, ce sont 6 et 6, et ainsi de suite. D’autres points non précisés concernent l’utilisation des souffleries, les suspensions arrières et les protections en zylon de la coque de survie. La FIA devrait préciser tout cela lors du prochain Conseil Mondial le 18 décembre prochain.

Source : FIA, illustration : F1

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "F1 2015 : Embrouilles sur le calendrier"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité

Cool de mettre le gp de corée le même jour que les 6h de spa ..

alfa155
Invité

Reste à savoir quel motoriste pour avoir fait une telle pression. 😮

4aplat
Invité

Le GP de Corée ne restera que le temps de l hiver … La ruse est maintenant comprise de tout le monde et je suis sur que ça arrange tous les motoristes d avoir 1 groupe propulseur de plus …

zak
Invité

Les organisateurs du GP de Corée ont déjà démenti la tenue de ce GP le jour même ! Pas de problème pour Hulkenberg (voire Alonso ?) à SPA. Un pilote de F-1 en activité aux 24heures c’est un évèneMans !

DarkKane
Invité
Au lieu de multiplier les grands prix insipides sur des territoires exotiques, il serait peut être préférable de renouveler un jour avec les vrais valeurs du sport automobile. Avoir un grand prix à Abu Dhabi et aucun en France est totalement incompréhensible ! Et si les pouvoirs publics hexagonaux n’aident décidément pas à prendre une décision positive, on ne peut pas dire non plus que Bernie pousse pour. Il serait donc urgent de revenir à des valeurs réelles. Ex : – Australie. Melbourne – USA : ? – Canada : Gilles Villeneuve – Angleterre : Silverstone – Allemagne : Hockenheim… Lire la suite >>
wizz
Membre

bonne nouvelle
il parait qu’il y a au moins un constructeur, une marque belge, qui a justifié le maintien de Spa

wpDiscuz