Accueil Prototypes Factor Aurelio: une supercar venue des Philippines

Factor Aurelio: une supercar venue des Philippines

432
5
PARTAGER

Si vous avez déjà été aux Philippines, vous êtes sans doute familier avec la spécialité automobile locale : la fameuse Jeepney. Ce sont des sortes de minibus croisés avec des Jeeps. Un look tape à l’œil, mais aussi une garde au sol permettant de dompter les divers reliefs qui caractérisent le réseau routier philippin.

Vous l’aurez compris, les Philippines ne sont pas vraiment le pays idéal pour les supercars. Cependant, les Philippins sont des passionnées d’automobile et très débrouillards, construire une supercar n’est donc pas un défi insurmontable.

Aurelio2C’est ce que se sont dits les 3 fondateurs originaire de San Pedro, Laguna, dans le sud des Philippines : les frères Factor : Bryan et Kevin ainsi que Brendan Aurelio. Ils ont mis leurs talents en commun pour créer la société Factor-Aurelio Automobile pour relever le défi de construire leur propre supercar, avec un style propre.

Aurelio3La voiture a été dessinée par Aurelio (37 ans), Kevin (22 ans) s’occupe de l’aérodynamique, et Bryan (25 ans) est en charge du marketing et de la relation avec les investisseurs. Les 3 compères ont lancé la société en début d’année.
Les débuts ne sont pas simples pour nos entrepreneurs aux idées larges mais aux poches vides. Il leur a fallu faire appel à la famille et hypothéquer leurs biens, mais cela leur a permis de construire 2 prototypes. Leur méthode de travail ? On essaye et si ça ne marche pas, on change… Le style n’est pas encore définitif, mais il est évident qu’il est très inspiré des Ferrari, Lamborghini, McLaren ou Pagani.

Aurelio4La carrosserie est composée de fibre de verre renforcé (et non de fibre de carbone, bien plus chère et difficile à manier) et repose sur un châssis tubulaire en acier.
Les autres éléments extérieurs visibles : vitres et roues proviennent de partenaires locaux. Il en est de même pour l’intérieur et les sièges, mais le tableau de bord a été dessiné en interne.

Aurelio5La partie mécanique provient essentiellement de modèles existants. Le premier prototype (la jaune) utilise un moteur Honda B16A (un 1,6 VTEC de 160ch du début des années 1990), alors que le modèle orange utilise le moteur Mitsubishi 4G63 Turbo (moteur 2 litres de 200ch). Ce dernier moteur devrait procurer à la voiture, un rapport poids/puissance de 457ch par tonne. Nous ne savons pas si le moteur a été poussé ou si la voiture est particulièrement légère…
En théorie, la voiture devrait pouvoir atteindre les 300 km/h, mais entre la théorie et la pratique, il peut y avoir un monde.

Aurelio6Enfin, le prix devrait se situer entre 1,5 et 1,6 million de Pesos, soit moins de 30 000 euros.
Selon les fondateurs, les commandes commencent à venir, des Philippines et d’ailleurs, mais il faudra au minimum 4 mois pour produire un premier modèle définitif. Ensuite, une production d’une dizaine d’unités par an est envisageable. Les voitures ne seront construites que sur commande et auront une garantie d’un an.

Si l’entreprise peut faire sourire vue d’ici, n’oublions pas que c’est ainsi qu’ont commencé de nombreux marques européennes. Rappelons-nous que les premiers prototypes Venturi (MVS à l’époque) avaient un moteur de Peugeot 505 Turbo, et un style inspiré de Ferrari.

Souhaitons bonne chance à cette jeune équipe, la passion automobile n’a pas de frontières.

Aurelio7

Source : Manilla Times, Top Gear Philippines
Photos : facebook des fondateurs: Brendan Aurelio, Bryan Factor, Kevin Factor

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Factor Aurelio: une supercar venue des Philippines"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité
« Nous ne savons pas si le moteur a été poussé ou si la voiture est particulièrement légère… » alors si je me souviens bien , il évoque un poids de 875kg sur son Facebook, il faut dire que le premier prototype était rudimentaire, comme on peut le voir sur ce début d’intérieur: http://kotsengpinoy.com/data/images1/img_4282.jpg On est certes face à une coque vide, mais certains n’en demandent guère plus, et si la réalisation et le style, ne sont pas parfait, au moins, ils peuvent le faire, ici en Europe, le jardin est bien gardé, et les mauvaises graines ne risquent pas d’y pousser.… Lire la suite >>
luxury
Invité
Un ginetta fait mieux en poids mais bon la réalisation est vraiment rudimentaire la carrosserie est fibre de base, l’intérieur en plastoc que même une dacia est mieux foutu et je ne parle pas du manque de fiabilité général de l’engin. Sur circuit un manque de sensation général, certes on passe fort en courbe mais après il n’y a plus rien enfin pour la g40 avec le 2 l pour les perf. La g60 étant bien plus cher on ne la comparera pas avec la 4c entre autre. Pour en revenir à nos amis philippins, j’ai cru voir une mauvaise… Lire la suite >>
Verth.
Invité

Il est vrai que rappeler l’aventure V-M-S/Venturi comme exemple du succès est tout à fait judicieux ! Lol.

Fabrice
Invité
Et être aigris dans les commentaires, comme toujours… Certes le terme de Supercar est peut etre galvaudé c’est clair. Mais bon quand des artisans décident de faire une auto, conçue de A à Z avec le design, l’implantation moteur, le style c’est quand même un beau challenge. Qui n’a pas révé de pouvoir faire sa propre voiture dans son garage, d’y mettre un moulin homologué en conso/CO2, de manier la fibre de verre et le choucroutage? Ces gars l’ont fait, bravo à eux. certes c’est artisanal et rudimentaire, mais à leurs âges (on ne parle pas de quinquas…) c’est juste… Lire la suite >>
Dcomdim
Invité

Verth, c’était bien MVS et non V-M-S.
D’autre part on peut rappeler le prix d’une 4C? Il me semble qu ‘elle est loin des 300000€, non? Il faudra (faudrait) donc comparer cet engin philippin aux autos de même valeur… Ils seraient pas un peu gourmands? En enlevant un zéro peut-être.

wpDiscuz