Accueil Formula E Jarno Trulli en Formula E

Jarno Trulli en Formula E

57
3
PARTAGER

La Formula E continue d’attirer les plus jeunes espoirs du sport automobile mondial. Après presque deux ans hors du cockpit depuis sa dernière courte pige chez Caterham F1, Jarno Trulli revient en monoplace en Formula E.

Le natif de Pescara sera non seulement pilote mais également propriétaire d’écurie puisqu’il va former pour l’occasion le TrulliGP. Le nombre de teams en Formula E est limité à dix, et le plateau était au complet jusqu’à ce que le Drayson Racing ne déclare forfait. Jarno Trulli a sauté sur l’occasion pour le remplacer, mais Lord Drayson garde un pied en Formula E puisque Drayson Technologies sera partenaire technique et sponsor du TrulliGP. En particulier l’écurie de Trulli sera la première à expérimenter le système de chargement sans contact que Drayson compte fournir à terme à l’ensemble du plateau.

Jarno Trulli est le huitième pilote confirmé sur la grille après Daniel Abt, Lucas Di Grassi, Sam Bird, Jaime Alguesuari, Bruno Senna, Karun Chandhok et Franck Montagny. Il a testé la monoplace électrique pour la première fois au mois de mars dernier.

Source et crédit photos : Formula E

trulli17-1-

 

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Jarno Trulli en Formula E"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Jacky Tuvache
Invité

Bonjour,
Quel plaisir de pouvoir revoir Jarno Trulli dans le sport automobile. Je l’ai toujours suivi depuis le karting et j’étais triste de ne plus entendre parler de lui. Il me connait bien, et j’aime bien son vin….
Bonne journée.
Jacky

Jacky Tuvache
Invité

Bonjour,
Quel plaisir de pouvoir revoir Jarno Trulli dans le sport automobile. Je l’ai toujours suivi depuis le karting et j’étais triste de ne plus entendre parler de lui. Il me connait bien, et j’aime bien son vin….
Bonne journée.
Jacky

Thibaut Emme
Admin

Presque aussi fort que la F1 ! Avant même le début du championnat une écurie a déjà changé de mains 😀
A moins que l’on a fait comprendre à Drayson qu’il ne pouvait pas être partenaire technique et proprio d’écurie ?

En tout cas, Trulli en patron pilote, on se croirait en série auto américaine.

Vivement Pékin !

wpDiscuz