Accueil 4x4 Essai nouveau Nissan X-Trail : « On the road again »

Essai nouveau Nissan X-Trail : « On the road again »

678
13
PARTAGER

Si côté style le nouveau X-Trail vit sa petite révolution « crossoverisante », coté technologie, c’est également le cas. Assistance au parking, freinage automatique d’urgence (AEB), Nissan Safety Shield, ainsi que d’autres équipements font partie de la panoplie. Est-ce suffisant pour faire de ce nouveau véhicule large d’épaules une arme pour Nissan face à la concurrence ?

Plutôt à l’aise en ville

En ville, le gabarit imposant du nouveau Nissan X-Trail pourra en gêner plus d’un. Malgré tout, la position haute et la belle surface vitrée à l’avant (même avec des montants assez épais) permettent de bien voir où l’on va. La direction bien assistée, les radars avants et arrières et surtout le système AVM-Vision 360 (qui permet de voir à 360° autour du véhicule par le truchement de 4 caméras) autorisent des manoeuvres serrées sans souci. D’autant plus que le X-trail intègre l’aide au stationnement qui vérifie l’espace disponible pour se garer et gère ensuite le volant, laissant seulement les gaz et les freins à gérer au conducteur.

Le poids du véhicule ne gêne pas lors des démarrages et au final on évolue plutôt facilement en ville avec ce nouveau X-Trail. Bien sûr, dès que l’on aborde des rues étroites ou des virages en épingle on sera vite bloqué malgré le diamètre de braquage de 11,2 m. Ce n’est pas une citadine non plus. L’aide au démarrage en côte sera une aide précieuse dans certains cas.

Une fois sorti de la ville, le nouveau X-Trail peut prendre ses aises. Disposant du « chassis control » qui agit comme un différentiel à glissement limité ou du contrôle actif de trajectoire, il reste tout de même un gros véhicule haut perché. Tant que le bitume reste lisse et que les virages serrés ne s’enchaînent pas trop vite aucun souci, en revanche dès que la route se fait tortueuse ou qu’elle se pare de bosse ou de « tôle ondulée » le poids du véhicule est présent. Rien de rédhibitoire non plus et le roulis est plutôt bien contenu mais les conducteurs un peu « énervés » resteront sur leur faim.

IMG_5781

Un rouleur pour les familles avec bagages

C’est finalement sur autoroute ou sur voie express que le nouveau Nissan X-Trail se montre le plus à son avantage. Bien insonorisé même si cela pourrait sans doute encore être amélioré, le X-Trail est un voyageur au long cours. La grande surface vitrée du toit permet d’amener une luminosité (occultable bien entendu) bien agréable. Climatisation bi-zone, système audio complet et même un système connecté en option, limiteur/régulateur de vitesse, feux adaptatifs (permettant de rester en plein phare sans éblouir les véhicules venant en sens inverse), alerte de franchissement de ligne, détection d’objets dans les angles morts, etc. la panoplie d’équipements est plutôt complète pour les grands rouleurs et leurs passagers.

Côté motorisation le 1,6 l dCi de 130 chevaux permet d’évoluer sans problème sur route comme sur autoroute grâce à un couple de 320 Nm à 1 750 tr/min. Le poids (surtout en 4 roues motrices) est quand même là et le nouveau X-Trail doit composer avec une consommation importante bien qu’en baisse. Au sujet du poids justement, Nissan a enlevé 90 kg grâce à l’emploi d’aciers ultra-haute résistance (qui représentent 49 de la structure) mais également d’éléments composites (le hayon est par exemple en composite, économisant plus de 7 kg) et d’autres « astuces ». Un bel effort qui permet d’afficher des consommations à 5,3 l/100 km en cycle mixte pour la version 4×4.

IMG_5831

En conduite réelle, la boîte 6 rapports est un peu longue et pour les relances rapides, on aura tendance à tomber un rapport. Cela se voit dans la consommation moyenne mais qui est au final en rapport au gabarit du nouveau X-Trail. Durant l’essai, il ne fut pas simple d’approcher les 6 l/100 km sur route sinueuse et ce n’est qu’à la faveur d’un trajet à 120 km/h stabilisés que l’on a pu valider la sobriété annoncée. Le X-Trail en 2 roues motrices boîte manuelle annonce 129 g de CO2/km et échappe donc au malus écologique. En boîte CVT XTronic les émissions sont de 135 g/km soit un malus de 150 euros et notre modèle d’essai quatre roues motrices et boîte manuelle est à 139 g/km soit 250 euros. Pas mal pour 1 600 kg !

Disponible en quatre roues motrices avec le 4×4-i mode, le X-Trail est évidemment capable de quitter également les sentiers battus. A cause d’une garde au sol de « seulement » 21 cm et des angles d’attaque et de sortie pas assez importants on ne s’aventurera pas en franchissement pur avec lui, mais il se montrera quand même à l’aise sur terrain meuble ou dans les ornières. A noter que l’on peut passer en pur deux roues motrices, en mode auto (qui gère alors la répartition du couple avant/arrière en fonction des conditions d’adhérence) ou en mode 4×4 verrouillé.

IMG_5800

Le nouveau Nissan X-Trail est un véhicule pour ceux qui ne veulent pas faire le compromis entre les passagers et les bagages tout en voulant un style qui ne soit ni SUV pur et dur, ni monospace (il n’en a pas la modularité ou les rangements non plus). D’un style dynamique et en ligne avec la production Nissan actuelle, il fait habilement oublier un peu sa taille imposante pour se concentrer sur ses atouts, le coffre et sa silhouette de crossover rassurant. On atteint toutefois les limites de la motorisation, un peu légère pour un tel gabarit.

Notre modèle d’essai était un X-Trail 1.6 dCi 4WD en finition Tekna (haut de gamme). Il s’affiche à partir de 36 600 euros (+ 250 euros de malus). Le X-Trail a un prix plancher de 27 700 euros en 2RM, finition Visia.

+

Equipements et finitions en hausse
Confort sur la route et capacité du coffre
Style en vogue

Boîte un peu longue et moteur manquant de souffle
Certains éléments intérieurs en décalage avec le reste

 

Nissan X-Trail 1,6 dCi 130 4WD
Motorisation et transmission
Moteur – TypeR9M – 4 cylindres en ligne à 4 soupapes par cyl.
CarburantDiesel
Cylindrée (cm3)1598
Puissance130 ch à 4 000 trs/min
Couple320 Nm à 1 750 trs/min
Boîte de vitesse – TypeManuelle à 6 rapports
Roues motricesAll Mode 4×4-i
Performances
0 à 100 km/h (sec.)11,0
Vitesse maximale (km/h)186
Consommation (constructeur)
cycle urbain (l/100km)6,2
cycle extra-urbain (l/100km)4,7
cycle mixte (l/100km)5,3
Emissions de CO2 (mixte – g/km)139
Dimensions
Longueur (mm)4643
Largeur (mm)1820
Hauteur (mm)1695
Empattement (mm)2706
Poids (kg)1580 à 1610
Volume de coffre (l)550 (165 en 7 places)
Réservoir (l)60

Concurrents : Toyota Rav-4, Honda CR-V (en 5 places), Chevrolet Captiva, Kia Sportage évidemment, mais également Renault Grand Scenic ou autre, le X-Trail aura pléthore de concurrents tous différents. Nissan vise sur le marché français 6 000 unités par an. Seulement serait-on tenté de dire. Avec son style « de gros Qashqai » et ses 7 places, le nouveau Nissan X-Trail ne devrait pas avoir de mal à remplir ces objectifs. Ceux qui veulent un Qashqai avec plus de coffre devraient basculer vers le X-Trail.

<<< LIRE LE DEBUTUn crossover dans le style Nissan
Un arrière qui reste « massif »
Une finition en hausse
De l’espace et du coffre

Illustration : T. Emme / Le Blog Auto

Poster un Commentaire

13 Commentaires sur "Essai nouveau Nissan X-Trail : « On the road again »"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Louis
Invité

Belle voiture mais il faudra sans doute attendre la sortie du modèle équipé du 2.0dci avec au moins 150cv pour avoir une voiture vrauiment agreable sur la route.
A titre d’info, le plus petit moteur du Koleos (même base que le X-Trail) – très sympa sur route ou autoroute – délivre 150cv et déjà 320Nm de couple, il est aussi disponible en version 175cv pour 360Nm.

Louis
Invité

Oui, je crois qu’il très apprécié sur la Mégane ou le Scenic mais sur des SUV de cette taille (en 4×4), il ne pourra pas faire de miracle.

D’ou l’intérêt du 2 litres.

beniot9888
Invité

Je ne crois pas qu’il y aura de 2.0l, mais le 1,6l en biturbo 160 CV qui a été présenté il n’y a pas longtemps par Renault.

pedro
Invité

Juste un Nissan Rogue avec un moulin au mazout.

beniot9888
Invité

Pourquoi « juste » ?

Ça en fait une mauvaise voiture ?

juuhuu
Invité

bah 130ch pour 1t6, c’est quand même pas le Pérou, et chargé ras la gueule les vacances, tu bascules en mode galérien….

beniot9888
Invité

C’est le même poids qu’un Kuga Tdci 140, les CR-V 120 et X1 116d ou Tiguan 110 cv ne font que 50 kg de moins (en 2 roues motrices puisqu’ils n’existent en 4 roues motrices que dans des niveaux de puissance supérieurs).

Bref, il semble ni vraiment mieux, ni vraiment pire que les autres de la catégorie.

Alex
Invité

C’est moi où l’arrière ressemble étrangement au RX 450h ?

Altar
Invité

Pas d’essence, pas de 4X4 boite auto,… et ne rêvons même pas d’un essence boite auto 4X4… c’est bien un véhicule destinée au marché français : médiocre.

Honda, Toyota et Mazda proposent tous une version essence boite auto 4X4 !

wpDiscuz