Accueil Endurance CTCC 2014 : Zhuhai

CTCC 2014 : Zhuhai

120
0
PARTAGER

Elle est belle comme une grid girl, elle a un prénom de mannequin, mais ne vous y trompez pas : Naomi Schiff est pilote. Et elle a un bon coup de volant ! A Sepang, elle a fait main basse sur l’or. Pendant ce temps, à Zhuhai, la pluie trouble un meeting de CTCC.

Formula Masters China

Pour rappel, la Formula Masters China utilise des Tatuus de Formula Abarth, mais équipées de moteurs VW de Formel Masters. Elle entame sa 2e saison sous sa forme actuelle. Le plateau a fier allure avec la crème des espoirs de l’Asie-Pacifique.

Matthew Swanepoel (KCMG) décroche la pole face à la brochette de favoris.

FMCS 1

Dans la course 1, Swanepoel craque et cale au feu vert. James Munro (KCMG) prend le commandes devant Dan Wells (KCMG.) Yuya Motojima (SuperLicence) et Yuan Bo (Star Racing) les suivent de près. Derrière, ça se bouscule et les safety-car de sortir.
Au restart, Munro prend le large. Wells, lui, est aux prises avec Motojima. Darma Hutomoof (Humpuss) et Ronald Wu (Zen Motorsport) s’offrent Bo. Le protégé d’Ukyo Katayama réussit à passer l’ex-futur pilote de F3.

A cause du safety-car, le damier s’abat après 10 tours. Munro, qui sort d’une saison moyenne de TRS, s’impose. Motojima s’offre son premier podium et Wells est 3e. Gag : Motojima a la combi de son prédécesseur chez SuperLicence, Ren Nagabuchi !

FMCS 4

Quelques heures plus tard, il pleut des cordes. Swanepoel, décidément malchanceux, se paye Bao Jin Long (Star Racing) dans le tour de formation !
L’épreuve débute derrière le safety-car. Il relâche le peloton au 5e tour. Munro est de nouveau en tête. Cette fois, c’est le leader que Motojima a dans la ligne de mire. Mais le Néo-zélandais est trop rapide. Derrière eux, Wells est en lutte avec Matthew Solomon (Eurasia.) Solomon a le dernier mot de cette bagarre entre anglophones.

Ainsi, Munro double la mise. Motojima est une nouvelle fois 2e. Solomon est 3e.

FMCS 2

A cause des pluies torrentielles, la course dominicale est annulée. Munro repart de Zhuhai en tête, avec 33 unités. Motojima est 2e à 25 points. Wells est 3e à 16 points.

FMCS 3

Porsche Carrera Cup Asia

La pluie a troublé le planning et c’est la Carrera Cup Asia qui a le plus subit. Earl Bamber est retenu à Barcelone, où il participe à la Supercup. De quoi donner de l’air à ses adversaires. Rodolfo Avila slalome entre les gouttes et obtient la pole. Sa première depuis 2012 !

Carrera Cup 3

A cause de la pluie, le départ de la course 1 a lieu derrière le safety-car. Martin Ragginger et Alexandre Alexander Imperatori s’emparent ensuite des commandes. Leur duel dure jusqu’au damier. Ragginger ayant le dernier mot. Avila, poleman malheureux, est 3e. Ho-Pin Tung est une nouvelle fois 4e et 1er Chinois.

Carrera Cup 2

Après la course 3 de Formula Masters China, c’est la course 2 de Carrera Cup Asia qui est sacrifiée pour cause de pluie. Tant pis pour Avila, qui avait une 2e chance de briller.

Ragginger prend 2 points d’avances, avec 76 unités. Imperatori le suit, à 72 points. Tung est 3e, à 56 points.

Carrera Cup 1

China GT

Les championnats « circuits » chinois, c’est avant tout un ensemble de coupes monotypes. La fédération rêve d’une 2e coupe ouverte, face au CTCC. Le China GT a fait figure d’arlésienne en 2013. Il n’y a eu qu’une unique course, avec des Ferrari 458 Challenge issues de feu l’Asia GT (à ne pas confondre avec le GT Asia, toujours en vie.)

A Zhuhai, c’est une 2e tentative. JR Motorsport (homonyme du JRM de feu Nigel Stepney) aligne 4 GT-R et 3 ex-Carrera Cup. LC-Motorsport a 2 M3 et 1 125i M. Top Speed a récupéré une 458 Challenge ex-FRD. Soit 11 voitures au total.

China GT 1

C’est la prime à l’expérience. Zhang Da Sheng, pilote de Carrera Cup Asia, remporte facilement la course avec sa 911. Li Xuefeng, vu en GT-FFSA, remporte la classe GT-Open avec sa 360 Modena. Il repart également avec la coupe de « meilleur pilote Ferrari » (alors qu’il est l’unique engagé avec une production de Modène !)

China GT 2

CTCC –  Production

A Guangzhou, les BAIC E-Series étaient rapides. On les attendait donc à Zhuhai. Les clones de Classe B s’offrent un doublé fraternel : David Zhu s’offre la pole devant Hu An.

CTCC 1

Le dimanche, à 13h40, lorsque l’épreuve est censée démarrer, le circuit est noyé sous des trombes d’eau. Il y a de véritables gués par endroits. L’organisateur préfère annuler l’épreuve, en espérant que ça se calme pour la Superproduction (voir plus loin.)

CTCC 4

CTCC – Superproduction

Après leur déconvenue cantonaise, les Focus veulent se ressaisir. Xie Xinzhe, le benjamin de l’équipe, mène la charge. Darryl O’Young et Andy Yan assurent le triplé aux qualifications.

CTCC 2

Que d’eau, que d’eau ! Le dimanche après-midi, il y a une éclaircie et l’organisateur décide de maintenir le CTCC. Mais ça ne dure pas. Le peloton s’élance derrière le safety-car. Lorsqu’il le relâche, Wang Rui (Polo GTI) tente une attaque sur Yan, qui les envoi tous les deux dans le graviers. Heureusement, ils peuvent repartir. Derrière, il y a pas mal de glissades et l’organisateur préfère sortir le drapeau rouge.

Xie est donc déclaré vainqueur devant O’Young et Yan.

CTCC 3

Clio Cup China

Pour finir, quittons Zhuhai pour nous rendre à Sepang. La Clio Cup China s’offre une exceptionnelle sortie hors de Chine.

Naomi Schiff, toujours au-dessus du lot, obtient une double-pole sans trop d’efforts.

Clio Cup 1

Le samedi, Schiff prend un départ moyen et Eric Lo de s’emparer des commandes. Il ne lui faut que 2 tours pour reprendre son bien. Ensuite, elle déroule jusqu’au damier. Derrière eux, Paul Poon dépasse Kenneth Ma (patron de FRD) et s’empare de la 3e marche du podium.

Clio Cup 2

Le scénario de la course 2 débute comme celui de la course 1 : Schiff loupe son départ, Lo prend les commandes, mais la Sud-Africaine se reprend vite et passe son rival. Ensuite, on ne la reverra plus. Poon passe également Lo. Néanmoins, en vue de l’arrivée, Lo reprend son bien.

Ainsi, Schiff s’offe son premier doublé en Clio Cup. Lo est 2e et Poon, 3e.

Clio Cup 3

Asia Formula Renault

Afin d’éviter une concurrence frontale avec la FMC, l’AFR s’exile elle aussi à Sepang. La plupart des pilotes habituels restent chez eux. D’où un remplissage avec des locaux, notamment Mitchell Cheah Min Jie (Asia Racing Team), dont c’est la première apparition en monoplace.

Notez également la venue d’Alice Powell (FRD.)

C’est néanmoins un « Chinois » qui décroche la pole position : le Canadien Maxx Ebenal (PS Racing.)

AFR 1

Au feu vert, Qin Tianqi (Champ Motorsport) et Abelardo Cuellar (PS Racing) grillent la politesse à Ebenal. Powell, qualifiée en dernière position, est 4e à la chicane ! Cuellar part à la faute. Puis, c’est le leader Qin qui commet une erreur. Ebenal et Powell en profitent pour passer 1e et 2e. Qin se reprend et s’attaque à l’Anglaise, lui arrachant l’argent.

Ainsi, Ebenal remporte son premier succès en AFR, devant Qin (vainqueur de la catégorie « Asian ») et Powell.

AFR 2

Le dimanche, Ebenal effectue un bon départ, mais « Kimi » Qin se colle à lui. L’ancien de la Formula Masters China trouve l’ouverture au 2e passage. Cuellar tente lui aussi sa chance sur le poleman. Néanmoins, le Canadien résiste jusqu’au bout.

Qin s’offre donc la victoire devant Ebenal (vainqueur en « International ») et Cuellar. Powell est 4e.

AFR 4

Pour une fois, il y a 3 couses d’AFR lors d’un meeting. Cuellar cale lors de la mise en grille et il doit partir dernier. Une fois l’incident résolu, Qin est en démonstration. Il mène de bout en bout, sans trop forcer. Ebenal est 2e et Powell, 3e. D’ailleurs, on peut s’étonner que l’Anglaise, eu égard à son expérience et son palmarès, ne domine pas les seconds couteaux de l’AFR.

L’Asian Formula Renault n’a pas de classement « scratch ». Donc il n’y a pas vraiment de championnat.

AFR 5

Crédits photos : FRD (photos 1 et 15 à 21), FMCS (photos 2 à 5), Asia Racing Team (photo 6), Carrera Cup Asia (photos 7 et 8) et CTCC (photos 9 à 14)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz