Accueil Actualités Entreprise Chine: QQ vs QQ

Chine: QQ vs QQ

361
0
PARTAGER

En général, lorsqu’une phrase commence par « problème de copyright », elle se termine par « entreprise chinoise ». On sait que le Pays du Milieu a la main assez leste sur la propriété intellectuelle. L’originalité du jour, c’est que le procès concerne deux entreprises chinoises. Le géant de l’informatique Tencent et le constructeur Chery se battent pour la paternité du mot « QQ ».Tencent est une entreprise née en 1998. Elle bâti son succès sur l’application QQ. Il s’agit d’un forum de discussions, avec espaces réservés à des « amis » et conversation privée entre deux personnes. Rapidement, c’est un carton. Qu’il s’agisse de jeunes en quête de rencontres ou « d’immigrés intérieurs » souhaitant envoyer un message au bled, toute la Chine l’adopte!
L’intelligence de Tencent sera d’épouser les évolutions du net: blog, micro-blogging, application pour smart phone, vidéos, etc.

QQ est désormais un portail, avec notamment une rubrique auto.

La Chery QQ est une micro-citadine. Trop chère et trop rustiques, les précédentes tentatives dans ce créneau (Xiali, ChangAn-Suzuki Alto…) ont été des demi-succès. Avec son prix cassé et sa modernité, la QQ permet à de jeunes urbains, à des ouvriers qualifiés et à des ruraux d’accéder à l’automobile. C’est donc le premier succès chinois en matière de citadine. De quoi permettre aussi à Chery de s’imposer parmi la multitude de généralistes « purs ».

Le nom « QQ » proviendrait de la forme des optiques arrières: chaque bloc ressemble à la lettre « Q ».

En 2005, Tencent veut déposer le nom « QQ » pour différents domaines, y compris l’automobile.

La commission pour la propriété industrielle met un véto à ce dépôt. Chery n’a rien déposé, néanmoins, sa QQ est produite depuis 2001. Il possède donc la jouissance du nom de facto.

Tencent veut se battre. Après plusieurs appels, il essaye désormais de déposer le nom pour des applications artistiques.
D’après lui, lorsque Chery lance sa voiture, la messagerie QQ est déjà populaire. Il aurait donc tenté de capter le battage autour du nom « QQ ».
De plus, pour certaines campagnes locales, Chery a utilisé un pingouin qui ressemble à s’y méprendre à la mascotte de Tencent…

Chery, d’abord extérieur à l’affaire, doit intervenir. Il répond à Tencent que son « QQ » n’a rien à voir: il s’agit de deux lettres romaines. Alors que le logiciel correspond à des « OO » avec des souris dessus.

Pour l’instant, la commission pour la propriété intellectuelle donne tort à Tencent (et donc raison à Chery.)

Entendre ces deux entreprises parler de propriété a quelque chose d’ironique, voir de ridicule.
Pour rappel, la QQ est un clone de Daewoo/Chevrolet Matiz. Il est possible de démonter des éléments de l’une et les monter sur l’autre! Chery a profité du naufrage du Coréen pour recruter des anciens ingénieurs et récupérer des plans. Les premières QQ ont la solidité d’une canette vide. Du coup, il la fait homologuer en maquillant une Matiz et la faire passer pour une Chery!
Quant à Tencent, son programme n’est à l’origine qu’une vile copie d’ICQ. Le nom « QQ » serait d’ailleurs un moyen de créer la confusion (comme YouKu le fera avec son sosie de YouTube.)

Source:
Gasgoo

Crédits photos: Chery (sauf photos 2 et 5, Tencent)

A lire également:
Qoros: Chery perd son procès face à Malcolm Bricklin

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz