Accueil Actualités Entreprise Lancia: futur a minima

Lancia: futur a minima

288
57
PARTAGER

Lors du dévoilement du plan quinquennal de Fiat, Sergio Marchionne a eu des mots durs pour Lancia: « Nous devons nous débarrasser de l’illusion que nous pouvons reconstruire Lancia. (…) Lancia ne sera plus jamais ce qu’elle était autrefois. » Depuis le début de l’année, seules 38 476 Ypsilon ont trouvé preneurs et encore, c’est de très loin la meilleure vente de la marque. Marchionne est clair: Lancia est un boulet pour Fiat; il y fera le minimum syndical d’investissement.

Reviens, André Chardonnet, ils sont devenus fous!
En 1990, le fameux importateur perd l’imprimatur Lancia. Dans les 6 mois suivants, la marque vend 9 058 voitures. C’est mieux qu’Alfa Romeo, les Japonais (soumis à des quotas) ou Lada (malgré une Samara à son apogée.) Un score jugé alors « décevant » par Lancia France (mais réalisé avec une Y10 et une Delta ridées.)

Avec Chardonnet, Lancia dispose d’un réseau indépendant. La maison-mère décide de d’abord regrouper Fiat et Alfa. Puis, face à la chute des ventes, Alfa, Fiat et Lancia sont réunis.
Comme Volkswagen, Skoda et Seat? Oui, à ceci près que chaque marque possède son pré-carré historique (la Méditerranée pour Seat et l’Europe centrale pour Skoda.) Alfa, Fiat et Lancia sont trois jumeaux présents sur les mêmes segments (les citadines et les compactes), avec les mêmes gammes de prix et sur les mêmes marchés.

Vers 2000, Lancia est dans un cercle vicieux: ses modèles ne se vendent pas, donc les concessionnaires ne les mettent pas en vitrine, donc ils se vendent encore moins, etc.
En 2005, il touche le fond: 3 061 ventes annuelles dans l’hexagone, avec une gamme réduite de facto à la Musa et l’Ypsilon. La Lybra disparait sans descendance. Quant aux Thesis et Phedra, elles sont uniquement disponible sur commande!

Depuis, avec la Delta et l’Ypsilon, la marque remonte légèrement la pente. Il s’en est vendu respectivement 2 029 unités et 479 unités, en France, au premier semestre 2012.

Néanmoins, d’après Fiat, ce n’est pas suffisant pour songer à de nouveaux modèles. Exit la Fulvia, maintes fois évoquées, puis reportées.
A terme, l’Ypsilon sera la seule « vraie » Lancia.

Le bon élève de Fiat, c’est Chrysler. Lui aussi, il a frôlé le naufrage. Mais il connait actuellement une renaissance: 126 185 ventes aux Etats-Unis, sur le seul mois d’octobre (+10,2%.)
C’est d’ailleurs Chrysler qui permet à Fiat d’éviter la noyade.

Depuis 2009, Chrysler et Lancia sont fiancés. L’avenir du constructeur italien passera par le rebadgage de voitures américaines. Après le Voyager, la 300/Thema et la 200/Flavia, on attend une 100/Delta.
Les ventes seront confidentielles, voir quasiment limitées au seul marché italien. Néanmoins, vu que Fiat y investira peu, il devrait atteindre l’équilibre financier.

Un constructeur européen, avec un passé prestigieux, qui vit sous le dictat d’un grand frère US. Ca ne vous rappelle rien?

Les Chrysler sont bien sures conçues pour la clientèle US.
Pour la Thema et le Voyager, il n’y avait pas eu de réels efforts d’adaptation pour l’Europe (notamment en terme de finition et de trains roulants.) Mettre du Poltrona Frau partout ne suffit pas!
A l’époque, l’excuse de Fiat est d’avoir voulu travailler vite, car Lancia avait urgemment besoin de modèles. Néanmoins, Marchionne est assez limpide: il n’y aura pas davantage d’effort à l’avenir.

Il existe un vrai risque de « saabisation »: une marque premium avec des dessous « roturiers » et sans réelle valeur ajoutée. Avec Saab, la clientèle n’avait plus envie de surpayer des Opel. Avec Lancia, elle risque de bouder ces voitures américaines qui ne disent pas leur nom.
Lancia a été le pionnier de la carrosserie monocoque, du coupé-cabriolet, des moteurs à cylindres en « V », de la traction avant, de la transmission intégrale… Sans oublier cette classe à l’italienne, le « granturismo ». En le réduisant à des Chrysler rebadgées, on assèche sa valeur.
Et on sait comment ça s’est terminé pour la marque suédoise

Source:
Automobilwoche

Crédits photos: Lancia (sauf photo 5, GM.)

A lire également:
Plan du groupe Fiat: l’horizon se dégage jusqu’en 2016

Poster un Commentaire

57 Commentaires sur "Lancia: futur a minima"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Jurassix
Invité

Je prefere que la marque meurt aujourd’hui plutot que de voir sonimage degradee par un patron qui ne connait rien a la passion automobile.
Ces rebadgeages sont une honte proferee a un passe glorieux.

RIP lancia, et vite.

Facel
Invité
La conjoncture n’est pas favorable, mais il suffirait, pour que Lancia renaisse, que Fiat produise des voitures qui respectent l’identité de la marque. Qu’attendent-ils pour produire une Delta véritable (je ne parle même pas d’un modèle sportif, mais d’une compacte chic)? Serait-il si compliqué de recarrosser une Giulietta? Idem. pour une berline (Chrysler 200) ou un coupé (ancienne Alfa Romeo GT). Non, la réalité, c’est que le groupe Fiat est aux abois, qu’ils n’ont plus le premier sou pour développer de nouveaux modèles (situation à la Rover). Prenez le cas d’Alfa dont la gamme se réduit à deux modèles (Mito… Lire la suite >>
Perf
Invité
Cet article est très clairement orienté par le rédacteur qui est sûrement désolé de voir Lancia sur ce destin mais pour autant il devrait rester objectif dans ses récits. Dire que : « fiat, alfa, Lancia sont trois jumeaux présents sur les mêmes segments (les citadines et les compactes), avec les mêmes gammes de prix et sur les mêmes marchés. » Je regrette, c’est faux! Et il y a un moyen simple de le savoir. Un client Lancia n’est clairement pas un client Alfa. Ils ne sont absolument pas sur les mêmes marché. C’est très bien identifié, le client punto c’est la… Lire la suite >>
Perf
Invité

Tu n’as visiblement pas lu (ou compris) ce que j’ai écris. Parce que je ne vois pas bien quelles chiffres de ventes peuvent apporter la déduction que les 3 marques sont sur le même marché…. Mais tu vas sûrement me l’expliquer je n’en doute pas….

Et pour ta gouverne je ne suis absolument pas fan boys de Lancia lol !

bof
Invité

Tu as raison Perf. Mauvaise analyse du rédacteur sur un sujet pourtant intéressant

Perf
Invité
@facel : tu veux faire quoi au juste ? Retenter une énième compacte Delta. Pourquoi faire ? Qu’est ce qu’il ferait que celle ci se vendrait plus que l’autre ? Cette delta était déjà très réussie, esthétique haut de gamme et en avance sur son design, un intérieur haut de gamme et confortable et très très bien équipé dès les 1ers niveau de finition (toit ouvrant, GPS, etc…) et tout ça pour le prix d’une Golf peu équipé. Et au final a-t-elle connu du succès en France, NON ? Personne n’en veut des Lancia, on le voit bien. Donc c’est… Lire la suite >>
Alfa
Invité
@ Facel : faut pas faire l’étonné maintenant qu’Alfa a une période creuse au niveau des sorties. Encore une fois, c’était prévu et très largement communiqué. Il fallait ingurgité Chrysler et ça s’est pas fait gratuitement je te signal pendant ce temps il a toujours été dis qu’il y aurait un temps de latence et que les relances de modèles et nouveautés ne viendraient pas avant 2014 – 2015. Et bien c’est exactement ce qui se passe, d’ici 2016 Alfa va sortir 8 modèles je crois. Donc arrêtons de faire les étonnés qu’il y a que 2 modèles chez Alfa.… Lire la suite >>
Homer S.
Invité

@Alfa Tu crois réellement qu’un constructeur peut lancé 8 modèles comme ça. Si il y a une nouveauté chaque année ce serait déjà énorme

Regarde Citroen, les vrais dernières nouveautés date de 2011, et pourtant il y a rien de prévu avant 2013. C’est pas faute d’avoir des modèles à renouvelé

Perf
Invité
Un relift de Mito + Giulietta ça n’a rien de compliqué + 4C qui paraît bien avancé + un SUV sur plateforme de Jeep qui existe déjà + Giulia. Au moins pour ces 5 là en 4 ans de travail ça me parait pas insurmontable. Pour le reste je suis d’accord avec toi mieux vaut rester prudent sur les plans produits. M’enfin une chose est sur, c’est qu’il y a une vraie volonté de tirer Alfa vers le haut et moi perso ça ne peut que m’enchanter… (Après ça marchera ou pas mais au moins…) par contre c’est vrai c’est… Lire la suite >>
Alfa
Invité

Je suis d’accord avec toi Homer il faut rester prudent néanmoins je note qu’il y a une vraie volonté de remonter Alfa et si c’est pas 8 sorties ils peuvent à mon avis en assurer 5 ou 6 sans trop de problèmes

Bruce
Invité

+1pour pour alfa

Lancia n est pas mort >>>tant que vivra chrysler

Les futurs chrysler ne seront pas si mal (car le développement des futurs produits chrysler dépend de Fiat maintenant )
En effet la Lancia thema actuelle est bien fini..des beau cuire frau ..une boite de vitesse zf 8 rapports ( janvier 2013)
Et dispo en intégral et propulsion 🙂

Ensuite alfa et maserati vont s agrandire et ça c est une sacrée bonne nouvelle ..

wpDiscuz