Accueil Berlines Le conducteur du jour: elle vaut le détour!

Le conducteur du jour: elle vaut le détour!

119
8
PARTAGER

En rentrant de la présentation Ford, mon GPS a un « blanc » au moment où j’arrivais à un carrefour compliqué. Total, je me suis retrouvé perdu dans une banlieue inconnue. Néanmoins, dans mon malheur, je suis tombé sur cette Lancia Fulvia GTE.

Les plus jeunes d’entre-vous auront du mal à le croire. Pourtant, il fut un temps où les Lancia n’étaient pas des Chrysler sauce Photoshop disasters. Et ils n’avaient même pas besoin d’acteurs has been pour les vendre! Car les Lancia séduisaient une clientèle de personnes en quête de chic transalpin et d’exotisme: « Va donc, avec ton tank 404! Moi, j’ai une Lan-cia! Regarde comme elle est gracile… »

La Fulvia fut le deuxième modèle de l’ère Fiat, après la Flavia. D’aucun se souviennent surtout du coupé Fulvia, car il a ouvert le palmarès de la fameuse squadra HF de Cesare Fiorio.
Néanmoins, il y eu également une berline. Les Italiens n’étant pas fort en rationalisation à l’époque, les deux versions ne possédaient aucun panneau de carrosserie en commun. Par rapport au coupé, le style de la berline est assez raide (surtout en noir), malgré les nombreuses chromes.
Comme la Flavia, c’était une traction avant et elle dispose d’un V4. En bonne Italienne, la mécanique était soignée, avec un double-arbre et deux carburateurs Solex (alors que les Françaises en étaient au bloc en fonte.) Revers de la médaille: la Fulvia coutait très cher à Fiat et les faibles volumes de production n’ont pas permis d’amortir les coûts d’industrialisation.
Si l’on en croit son badge, il s’agirait d’un GTE de 1968. C’était l’ultime évolution de la série 1, avec un moteur poussé à 1,3l et 87ch (alors qu’à ses débuts, en 1963, elle se contentait de 1,1l et 58ch.) Elle n’a pas bénéficié des moteurs S, HF et 1,6l du coupé.

En 1969, la Fulvia reçu un empattement allongé et l’année suivante, elle bénéficia de quatre disques et d’une boite 5 vitesses.

A lire également:
Le conducteur du jour: bourgeoisie Italienne

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Le conducteur du jour: elle vaut le détour!"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
ZISSOU
Invité

trés chic.

Boum
Invité

Excellent.

MGAZ
Invité

rare d’en voir dans cet état

Jonathan Delhoux
Invité

Magnifique!!

elle est splendide! Malheureusement, on en voit de moins en moins des merveilles pareilles!

leelabradaauto
Invité

Celle-ci demandait du doigté pour caler la distribution. Demandez à un diplomé de vous refaire le moteur à présent avec son ordinateur, sa valise, ensuite la bte de vitesse. On va rigoler. J’adore cette jolie . Une vraie voiture pour bon mécanicien

wpDiscuz