Accueil F1 F1 2013: Ma Qin Hua chez HRT

F1 2013: Ma Qin Hua chez HRT

132
4
PARTAGER

C’est officiel: Ma Qin Hua (à prononcer « ma chine oie ») signe pour 2013 avec HRT. Il sera ainsi le premier Chinois à accéder à la F1.

Parmi les Chinois, Ma représente une génération de coureurs plus professionnels et plus internationalisés que la précédente.

Ainsi, dés le plus jeune age, il fait du karting. Il use ses fonds de culotte au Shanghai Quyang Racing Club, qui organise son propre championnat.
Il y reviendra en 2010. En le voyant, un certain Zhou Zi Bo veut lui aussi devenir pilote de course…

D’emblée, Ma alterne les aller-retours entre la Chine et l’Europe. Il s’essaye à l’Asian Formula Renault, court une manche d’Euro F3000, dispute le championnat espagnol de F3 et la FR2.0 NEC…

Pour autant, de 2005 à 2008, les podiums restent rares.

Le tournant a lieu fin 2008. Imperial Motors est une agence de management hispano-britannique implantée en Chine.
Les gérants organisent un « volant », avec des Formule Ford, à Pékin.

Ma (coupe à la Justin Bieber) atterrit en finale. A ses côtés, on reconnait Hong Wei Cao (debout), Zhang Ran (extrême droite) et Lu Ze Fan (à côté de Ma.)
Plus rapide en piste, Ma est recruté par Imperial.

Hong est aujourd’hui en FR BARC, Zhang est en Audi R8 LMS Cup, Lu a été vue en Polo Cup. Quant à la 5e personne, Zhong Hui (à l’arrière plan), il est aujourd’hui étudiant à Tianjin. Il n’a pas toucher un volant depuis.

Grâce à Imperial, Ma arrive en Grande-Bretagne et il dispute des manches de F3 (en catégorie « National ».)

En 2010, la Superleague fait halte en Chine pour deux manches. Ma obtient un volant pour l’occasion.

Il est 13e à Ordos. La deuxième course, dans les rues de Pékin, est annulée (le circuit est trop sinueux pour les monoplaces!)

En 2011, il s’essaye aux « caisses à portes » avec Beijing-Hyundai, en CTCC. Il remporte ses premières victoires en automobile et décroche le titre en « 1600 ».

Avec 4 victoires en 8 courses, il est plus que convaincant…

Mais pour 2012, Beijing-Hyundai monte une « dream team » avec Ma, Yue Cui (double-champion de CFGP), Sun Zheng (fameux espoir chinois) et Zhou Zi Bo (le gamin croisé au club de kart!) Du coup, Ma est plus à la peine pour monter sur les podiums…

Néanmoins, grâce à ses contacts, Imperial lui trouve un statut de pilote d’essai chez HRT. Un rôle très honorifique.

Au Grand Prix de Chine, il est prié de rester au fond du stand.

Il fait surtout beaucoup de photos. Néanmoins, en Chine, la réaction est disproportionnée. En CTCC, il est désormais « Ma Qin Hua, pilote de F1 » et Red Bull l’invite à parrainer son trophée universitaire de karting.

Quelques mois (et quelques yuans?) plus tard, à Silverstone, il a enfin le droit de piloter la voiture.

Il est le premier pilote né en Chine à disputer une séance officielle (Ho-Pin Tung est né en Hollande.)

A Monza, il roule cette fois lors des essais libres du Grand Prix d’Italie:

Il récidive aux essais libres de Singapour:

Et on le retrouve au young driver test de Yas Marina. C’est désormais clair: HRT veut lui donner du kilométrage, en vue d’une titularisation en 2013.
En effet, la superlicence est conditionné par les kilomètres effectués à bord d’une F1 (ou une victoire dans certains championnats, comme le GP2.)

A partir de là, la signature de Ma n’est plus qu’une question d’heures.

Signer un pilote de bientôt 27 ans, sans réel palmarès et avec une expérience limitée des circuits européens? Ca n’a pas beaucoup de sens. Mais après tout, on est dans un équipe qui a embauché Narain karthikeyan et Pedro de la Rosa…

HRT a aussi Vitantonio Liuzzi et Dani Clos sous le coude. Néanmoins, aussi rapides qu’ils soient, aucun n’a un tel potentiel médiatique. L’écurie s’imaginant sans doute que l’aura de Ma lui permettra de mobiliser des sponsors…

Crédits photos: HRT (photos 1, 9, 10, 11, 12, 13 et 14), Ma Qin Hua (photos 2 et 5), FRD (photo 3), Imperial Motors (photo 4), Superleague (photo 6) et CTCC (photos 7 et 8.)

A lire également:
F1 Abu Dhabi 2012: Raikkonen trois ans après

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "F1 2013: Ma Qin Hua chez HRT"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Membre

L’écurie HRT deviendra doucement l’écurie RPCRT. Les Yuans permettront de racheter l’écurie sans nul doute car cela n’a effectivement pas de sens d’embaucher un pilote agé et sans expérience sur des monoplaces puissantes.
Cela donnera, sans nul doute, du spectacle pour l’année prochaine.

Chuck
Invité

L’homme qui ne sourit jamais. A coté, Iceman est un troubadour.

wpDiscuz