Accueil FIA GT FIA GT1: Tomàs Enge exclu à vie?

FIA GT1: Tomàs Enge exclu à vie?

92
1
PARTAGER

La nouvelle est tombée cet après-midi: lors de la manche de FIA GT1 de Navarra, Tomàs Enge a été contrôlé positif. Le pilote Tchèque est un récidiviste et il risque une suspension de licence à vie.

Pour l’instant, les informations sont très rares. La substance à laquelle il a été contrôlée positif n’est pas divulguée.

L’intéressé précise que « il n’y a pas de THC (NDLA: principe actif du cannabis) dedans ». Il ne nie pas les faits. Il dit « qu’il souffre de problèmes de santé chroniques » et qu’il avait demandé une dérogation (non-accordée) pour utiliser un médicament interdit.

Rappelons qu’Enge est actuellement pilote d’une Lamborghini de Reiter Engineering en FIA GT1.

Cette sanction risque d’être le point final de sa carrière.

« Gâchis » est le mot qui résume le mieux le parcours du Tchèque.

Fin 1998, la filiale Tchèque de Coca Cola lui finance quelques courses de F3000 avec la modeste équipe Auto Sport Racing. Il frôle un podium et entre ainsi sur le radar des grosses équipes. L’année suivante, il poursuit en F3000 avec WRT (alors lié à BMW), grâce aux deniers des films X Private (!) WRT, équipe novice, n’a pas le niveau et Enge galère. Il rebondit néanmoins en 2000 avec MySAP.com (junior team McLaren.) En fin de saison, laborieusement, il remporte sa première victoire.
Sa capacité à trouver des sponsors attire l’intention d’Eddie Jordan, qui lui offre un test. Mais c’est Alain Prost qui lui donne un baquet de titulaire, pour 3 Grand Prix.
En 2002, il est cette fois chez Arden (dirigée par un certain Christian Horner.) Il se bat pour le titre face à Sébastien Bourdais, BAR F1 lui propose un poste d’essayeur… Et c’est là qu’il est contrôlé positif au cannabis.

La FIA est embarrassée et l’affaire est vite enterré. Pour autant, Enge est carbonisé en Europe. Il tâte du GT-FIA, revient une ultime fois en F3000 et s’exile finalement en Indycar.
En 17 départs, il termine 9 fois dans le mur. Un unique Top 5 est insuffisant pour garder la confiance des patrons d’écurie.
Il est plus probant en A1 GP, où il termine régulièrement sur le podium. Il s’impose comme le titulaire incontournable de la voiture tchèque, au détriment de Jan Charouz.
Faute d’Indycar, il part en ALMS. Son comportement en piste est douteux. En 2007, à Mid-Ohio, il expédie Mika Salo dans la décor et son équipe, Petersen, le vire sur-le-champ.

Enge retourne en Europe, avec Aston Martin, où il fait équipe avec Jan Charouz. Il remporte 4 victoires en GT1. Hélas, fin 2011, Aston Martin quitte la discipline et Enge d’échouer chez Reiter Engineering.

Source:
Autosport

Crédit photos: Tomàs Enge

A lire également:
Dopage et sport automobile

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "FIA GT1: Tomàs Enge exclu à vie?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Absolument!
Invité

C’est sur qu’Enge est assez rock n’ roll. Personnellement, je le soutiens, en espérant qu’il ne sera pas effectivement suspendu durement…

wpDiscuz