Accueil Land Rover Essai Range Rover Evoque SD4: provoque (2/2)

Essai Range Rover Evoque SD4: provoque (2/2)

1410
4
PARTAGER

Comme tous les produits de Jaguar-Land Rover, le Range Evoque est un peu cosmopolite: il a été financé par les Indiens, pour cibler les marchés américains et asiatiques. Néanmoins, s’il est bien un point où il est « so british », c’est dans son habitacle. L’Evoque sait recevoir!

Vous avez sous les yeux un Evoque Dynamic SD4.

Ce qui fait le sel des productions Jaguar-Land Rover, c’est la personnalisation.
Avec l’Evoque, vous avez le choix entre 3 finitions: Pure, Prestige et Dynamic. Ensuite, on vous propose de choisir parmi 6 « thèmes » d’intérieur, 2 modèles de ciel de toit et 2 teintes pour le toit (ton caisse ou noir.)

A l’arrivée, vous disposez d’un intérieur chaleureux: du cuir avec surpiqure, de vraies chromes…
Ca change de la grisaille des productions d’outre-Rhin…

Une fois à bord, vous pouvez sélectionner la couleur de l’éclairage d’ambiance!

Sachant que quoi qu’il arrive, le marchepied s’éclairera en bleu.

Notez au passage le tapis de sol griffé « Evoque ».

Vie à bord

Pour un SUV de 4 355 mm de long, l’habitabilité est moyenne, point. C’est un vrai 4 places, point.

Par contre, l’habitacle est très lumineux. Ce qui est étonnant compte tenu de la ceinture de caisse haute.

Le toit vitré panoramique (fixe) transforme carrément l’Evoque en véranda!

Un bon point: la commande d’ouverture du coffre est bien visible.

Vous disposez ensuite de 1 445 litres.

Il a pensé aux petits gabarits: le hayon s’ouvre raisonnablement et il y a un bouton de fermeture électrique.

Par moment, l’habitacle prend des allures de bijou de luxe.

En témoigne le bouton de démarrage:

Ou la molette de la boite automatique:

Full op’

La gamme Evoque démarre à 32 900€ avec l’eD4 Pure. Ce SD4 Dynamic est à 48 000€. A ce prix-là, on peut se montrer exigeant et l’équipement est logiquement archi-complet.

Une dotation toujours utile: les rétroviseurs se rabattent lorsque l’on verrouille le véhicule.

La caméra de recul est l’une des rares options. Elle fait parti du « pack tech » (3 920€) avec le GPS.

Sous l’accoudoir central, il y a (presque) tout le nécessaire pour brancher vos appareils!

Les deux sièges avants sont électriques. Vous pouvez mémoriser trois réglages différents.

Lorsque vous coupez le contact, comme sur tous les Range, le siège conducteur se recule pour vous aider à sortir.

Trop d’intelligence tue l’intelligence

Qui dit « suréquipement », dit « excès », car les constructeurs jouent la surenchère.

On a donc droit à une console centrale du type « Biactol ».

Faute de disposer d’un mode d’emploi, j’ai testé malgré moi l’intuitivité de l’ensemble multimédia.

Comme d’habitude, le GPS est un modèle de complexité. Comptez 5 bonnes minutes pour programmer votre destination.

La première innovation de l’Evoque, c’est que même la radio possède une ergonomie déplorable!

Et ça continue sur le volant!

Au lieu de disposer de commandes satellites, le volant rajoute ses propres menus et sous-menus!

Il y a des fonctions « nawak » comme une espèce de régulateur, qui bride votre véhicule non pas en fonction de la vitesse, mais des émissions de CO2.
Quant au « vrai » régulateur de vitesse, il doit être là, quelque part…


Sous le capot

Cet exemplaire dispose du SD4: une évolution 170ch du 4 cylindres 2,2l turbo-diesel. Avec sa boite automatique à 6 rapports, il émet 174g de CO2 (149g en boite manuelle.)

C’est une mécanique silencieuse, même à froid.

Par contre, il a parfois un petit peu de mal à emmener les 1 685kg de l’Evoque. Notamment au démarrage, y compris en mode « S » (Sport.)

Une version TDV6 ou une évolution 190ch (comme sur la XF) serait la bienvenue…

A l’instar du Range Rover « tout court », l’Evoque se conduit du bout des doigts. Les rapports sont bien étagés, sans « trou ».

Dans la circulation, il semble massif. Vous dominez les autres voitures. Difficile de croire que c’est le plus petit des Range!

En revanche, il se faufile relativement bien en ville, eu égard à ses mensurations.
Le radar de recul permet de se garer dans un espace relativement réduit.

Ensuite, son terrain de jeu, c’est davantage les grandes artères et les autoroutes. C’est là que l’on profite pleinement de son confort.

Comme nombre de SUV, pour maintenir un centre de gravité bas, on a rigidifié les suspensions. D’où un amortissement un peu raide (les jantes de grand diamètre n’arrangeant pas vraiment la tenue de route.)
Il n’est donc même pas adapté au tout-chemin.

Conclusion

Si vous cherchez un SUV discret, passez votre chemin!

Par contre, si vous voulez un véhicule différent, typé à l’extérieur et chaleureux à l’intérieur, il est fait pour vous.
A 48 000€, il semble excessif de prime abord, mais la dotation de série est déjà généreuse. A titre d’exemple, un GLK 220CDI est 41 800€. Néanmoins, à équipement égal, la facture de l’allemande atteint 49 850€. De plus, la finition et la présentation de l’Evoque sont largement supérieures.
L’Evoque n’est pas un Range miniature (comme le Q5 vis-à-vis du Q7, le X3 vis-à-vis du X5, etc.) c’est un véhicule avec une personnalité propre. Le pari est donc gagné.

Essai Range Rover Evoque (1)Essai Range Rover Evoque (2)Essai Range Rover Evoque (3)Essai Range Rover Evoque (4)Essai Range Rover Evoque (5)Essai Range Rover Evoque (6)Essai Range Rover Evoque (7)Essai Range Rover Evoque (8)Essai Range Rover Evoque (9)Essai Range Rover Evoque (10)

A lire également:
Essai Range Rover Evoque SD4: invoque (1/2)
Essai Land Rover 2012, les baroudeurs en mocassins

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Essai Range Rover Evoque SD4: provoque (2/2)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Jr
Invité

J’ai tester q3 x3 et glk avant l’évoque aucun des 3 n’a le raffinement de ce dernier le prix est certe aussi différent mais a équipement équivalent les allemands font grimper les tarifs mon choix se pose sur l’évoque

Delnaud
Invité

Sd4 = 190 cv avec fap et 170cv

david
Invité

Un truc: assez mauvais les plis du cuir visibles sur l’assise conducteur

Hightech
Invité

Chouette voiture mais l’option autoradio/GPS est tout de même bien chère. A ce prix, est-ce que la qualité d’image et de son suit bien ?

wpDiscuz