Accueil Fun 2011 : le bilan de la rédac’! (2/2)

2011 : le bilan de la rédac’! (2/2)

56
0
PARTAGER

Et voilà, nous sommes à nouveau en janvier. L’occasion de vous présenter, au nom de toute l’équipe du Blog Auto, tous nos voeux de bonheur pour l’année 2012 ! L’occasion aussi, comme c’est devenu une coutume, pour chacun d’entre nous de saluer certains événements qui ont marqué le petit monde de l’Automobile au cours de l’année écoulée et d’en pointer d’autres du doigt. Une année placée, si l’on en croit notre rédaction, sous la bonne étoile de la fée électricité.

Fabien Volari :
Tops :
Sergio Marchionne : Il a souvent été pris pour un fou. Il a fait des choix assez discutables… Mais pour l’instant, ça marche. Chrysler recommence à vendre des voitures, les usines Fiat recommencent à produire convenablement, des « nouvelles » « Lancia » sortent. A confirmer ces cinq prochaines années !

WRC : Maintenant qu’il est admis qu’on ne peut pas rêver d’avoir huit marques en WRC (le début des années 2000 est une exception), on peut apprécier comme il se doit cette saison en rallye. Huit rallyes (sur treize) se sont terminés avec moins de quinze secondes d’écart entre le premier et le deuxième (dont un 0’’2 en Jordanie !). Deux Français ont joué des coudes et le champion a gagné. Loeb a gagné un huitième titre et a fait éjecter son rival Ogier. Ce dernier recule pour mieux sauter. Vivement 2013 !

Flop :
Renault : L’affaire d’espionnage a secoué le début d’année de Renault et a sans doute coûté gros au Losange. Le départ de Patrick Pelata n’était sans doute pas une solution positive !

Christian Condé :
Tops :
Alliance BMW/Toyota : Deux grands constructeurs, et même deux grands motoristes qui livrent leur savoir-faire pour connaître les enjeux de chacun sur le monde et surtout continuer à créer de nouvelles technologies dans le monde de l’hybride, l’électricité,…. Une vraie alliance dans le but de la recherche et du développement automobile, un beau geste…

La ligne DS : même si beaucoup la critique, la marque Citroën reste à ce jour, un des seuls constructeurs qui ose et qui montre que cela marche…. Quand on pense à cette marque française qui n’arrivait pas à décoller durant les années 90 et qui nous propose actuellement cette ligne si exclusive et tendance, je dis bravo… A quand une future limousine ?

Flop :
Chevrolet Volt et Opel Ampera : je ne comprends pas ce que souhaite faire le groupe GM avec cette voiture… Le système semble un peu décalé et ne reflète pas le monde de l’hybridation de nos véhicules. Comparé à une Toyota, le système Opel/GM a beaucoup de faiblesses et très peu de qualités (consommations élevées, moteur qu’en mode générateur,….). Peur que ce véhicule ne soit pas à la hauteur….

Aurélien Matysek :
Tops :
Renault ZE, le programme en général qui veut d’une part lancer l’électrique sur le marché comme beaucoup de constructeurs mais qui veut se soucier surtout du budget des intéressés et leurs faciliter le franchissement du pas vers ce nouveau monde avec leur box et leur système de non préoccupation de la batterie par exemple. Ça avance, ça avance !

L’Aventador, le rêve absolu, une dimension encore supérieure vis à vis de certaines Ferrari, tout simplement ravageuse. Elle n’a que des qualités hormis sa boite robotisée, elle est prête à décoller mais elle n’a jamais été aussi collée au sol. Elle ne va pas courir les rues mais à chaque fois que l’on en verra une on aura l’impression d’être un privilégié.

Flop :
La nouvelle image de Lancia qui n’en est pas une puisqu’elle perd tout le charme qu’elle avait. Le rebadging ça peut passer des fois mais sur une marque historique comme cela… La Lancia Thema et le Voyager je trouve ça triste et pas au niveau.

Thibaut Emme :
Tops :
VAG : On aime ou pas le style très consensuel des voitures du groupe mais force est de constater qu’ils réussissent à s’imposer partout. Avec à la clé la première place mondiale très probablement.

Loeb/Elena: 8 ans au sommet avec cette année la menace qui venait de l’intérieur.

Flop :
Les Twizy-Like: on dira ce que l’on voudra, mais Twizy a au moins le mérite de ne pas être un bidule ultra-technologique hors de prix tout en carbone comme les propositions que l’on a vu à Francfort ou à Tokyo.

Guillaume Darding :
Tops :
VAG : Le groupe n’a que faire de sa réputation de photocopieuse… le style plaît, n’en déplaise à ses détracteurs. Quant au contenu technologique, c’est tout bonnement impressionnant: 1.4 TSI, DSG, désactivation des cylindres, premier à proposer (merci à Eberspäecher aussi!) un échappement avec un dispositif actif pour moduler le son (V6 TDI), une boîte manuelle à 7 vitesses, généralisation du système anti-collision sur un véhicule citadin, etc, etc.

La fée électrique : Leaf, Fluence ZE, Twizy, iOn, C0, Kangoo ZE, il n’y a pas à dire, le marketing a très bien fait son boulot: tout le monde en parle et c’est même un sujet de prédilection pour les repas du dimanche midi. Profitons vite du plein à 2€ avant que les taxes à la recharge n’arrivent… Les bornes de recharge fleurissent et c’est gratuit en plus (malheureusement plus pour longtemps et aucun n’ose communiquer ses futurs tarifs).

Flop:
Honda à la dérive : Mais où est passé le motoriste tant respecté des années 90? Le 2.0l essence est complètement dépassé, le 2.2 diesel a bonne réputation mais n’impressionne personne au final, la CRZ est un flop, la nouvelle Civic a reçu un accueil plutôt frais et le lancement va être retardé à cause des évènements en Thaïlande. La Civic fait un four aux Etats-Unis. Bref, Honda est vraiment dans le rouge…

Nicolas Morlet :
Tops :
Citroën : avec ses DS4 et DS5, Citroën a prouvé une fois encore en 2011 que la créativité et l’originalité étaient désormais bien ancrées dans les équipes de développement. Chacun reste libre d’aimer ou pas les réalisations, mais l’ambition est bel et bien présente, y compris au niveau du haut de gamme, créneau dans lequel Peugeot et Renault semblent avoir baissé les bras.

Hyundai-Kia : Discrètement, le groupe coréen poursuit son expansion européenne (et ne semble pas décidé à s’arrêter en si bon chemin) avec des produits désormais incontestablement charismatiques et originaux. Et comme en plus ils sont fournis avec des motorisations adaptées à nos besoins d’européens, le succès ne peut qu’être au rendez-vous, permettant du coup l’arrivée de voitures décalées plus marginales (cfr Genesis Coupé et Veloster) pour l’image.

Flop :
Le championnat de F1 : Autant l’an dernier ce même championnat figurait parmi mes points forts de l’année, autant celui de 2011 était d’un ennui mortel. A quelques courses palpitantes près (Canada ou Japon notamment), on aurait pu croire être revenus quelques années en arrière, quand c’était un autre allemand qui survolait de la tête et des épaules la discipline.

Lire également :
2011, le bilan de la rédac’! (1/2)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz