Accueil Essais Essai Range Rover Evoque : le nouveau prince des SUV premium

Essai Range Rover Evoque : le nouveau prince des SUV premium

368
16
PARTAGER

Land Rover avait lancé la mode des 4×4 luxueux il y a belle lurette avec son Range Rover. Puis les constructeurs allemands ont lancé celle des SUV premium à la fin du siècle dernier. Aujourd’hui, la marque anglaise désormais propriété de Tata vient peut-être de réussir un autre très joli coup avec son Evoque : plus qu’un nouveau modèle, il s’agit presque d’un concept à part entière. Nous sommes allés l’essayer sur les routes du Pays de Galles.

Du concept-car au concept-car homologué route

Janvier 2008, salon de Detroit. Land Rover vient de présenter un concept-car de crossover compact au style tout à fait en rapport avec les concept-cars habituels, c’est-à-dire présentant des courbes futuristes et des jantes énormes. L’accueil des visiteurs est (forcément) très bon et Land Rover annonce qu’un modèle commercialisé suivra quelques années plus tard. « Vous verrez, il aura la même gueule », on connaît cette réplique bien souvent assénée par les marques, parfois avant une grosse déception au moment de découvrir le modèle définitif.

Pour l’Evoque, c’est tout sauf ça. La version prête pour la production était présentée au salon de Paris l’année dernière et force est de constater que Land Rover n’a quasiment rien touché depuis le LRX de Detroit 2008. Lorsqu’on part d’un concept déjà proche d’un véhicule de série dans l’esprit c’est concevable mais dans le cas de l’Evoque c’est quand même gonflé : ils ont osé commercialiser un crossover au look aussi décalé et avant-gardiste que le LRX.

Le style du Range Rover Evoque est unique, que ce soit dans la gamme Land Rover ou plus généralement, dans le segment des crossovers premium. On peut lui décerner la palme du véhicule au look le plus hype de sa catégorie sans trop se risquer et encore, on ignore même si on peut le classer dans une catégorie tant sa dégaine est spéciale. En version trois portes, c’est un tombeur imparable. Roulez avec dans les rues de Liverpool et vous verrez même les gamins se retourner à son passage. Sa face avant, sa ligne de caisse, sa poupe, ses boucliers… tout impressionne sur cette auto. Un concept-car homologué route, c’est vraiment ça.

Et en plus à l’intérieur, c’est presque pareil. La planche de bord est classe, l’habillage intérieur est classe, tout est classe dans cet engin qui se révèle (en plus) assez spacieux malgré ses mensurations très portées sur l’esthétisme extérieur. Même en version trois portes vous serez bien à l’arrière et le toit vitré autorise une luminosité remarquable malgré la faible surface vitré latérale. Certaines associations de cuirs et de couleurs ( les combinaisons proposées sont très nombreuses ) sont parfois un peu rococo, d’autres sont juste superbes. Sur le plan du style et que ce soit à l’extérieur ou à l’intérieur, le Range Rover Evoque calme tous ses concurrents sans exception. On peut se plaindre de certains détails de finition ( très ) légèrement décevant, comme au niveau de la console centrale au plastique noir un peu moche. Mais dans l’ensemble, c’est de très bonne facture et le design de cet habitacle est inspiré : une réussite. L’esprit est un peu celui d’un Range normal, dans une variante plus moderne et plus sportive.

Sur la route ( à gauche )

Après s’être ridiculisé en rentrant à bord du Range Evoque pour partir à l’assaut des routes galloises ( ici le volant est à droite, il faut s’en rappeler ), on démarre la bête. Pour l’instant, l’Evoque est équipé d’un 4 cylindres essence Si4 de 240 chevaux à injection directe et d’un diesel 2,2 litres de 190 chevaux. Une version diesel moins puissante suivra et un peu plus tard, une variante hybride sera sans doute de la partie. Nous avons essayé les deux premiers moteurs cités et en ville avec l’un comme l’autre, l’Evoque est très agréable à déplacer. Mis à part la visibilité arrière limitée ( les défauts de ses qualités esthétiques ), son encombrement est raisonnable, sa transmission auto suffisante dans ces conditions et le mix de ses suspensions, idéal. A bord, on est surtout impressionné par les réactions des passants et des autres automobilistes qui scrutent tous l’auto.

Lorsque le rythme s’accélère, le bilan est légèrement moins bon. Non pas que le comportement de l’Evoque soit mauvais, au contraire même puisque son comportement est à mi-chemin entre celui du SUV et de la berline compacte. La prise de roulis est très bien maîtrisée et l’auto, pas trop sous-vireuse. Par contre, sa dotation mécanique le limite à du cruising et l’Evoque ne brille pas par ses performances pures sur route. Les 240 chevaux du bloc essence sont parfois insuffisants lorsqu’on se prend au jeu d’une petite route anglaise et la transmission automatique, trop lente en conduite dynamique malgré les palettes au volant. Dans ces conditions, le choix du diesel est sans doute meilleur sauf pour un puriste ( qui ne sera de toute façon pas vraiment flatté par la sonorité du bloc, assez quelconque ). Vivement une version plus sportive avec un plus gros moteur, façon Range Supercharged. On se dit qu’il le mérite largement.

La grosse (bonne) surprise avec l’Evoque, c’est que ses prestations dynamiques ne se limitent pas du tout au milieu routier. Il faut le voir pour le croire, mais un crossover aux jantes aussi monstrueuses (de 17 à 19 pouces) et au look aussi hype est également capable de s’aventurer hors pistes. Sans aller vers le vrai tout terrain de bûcheron avec croisements de ponts de dingue, l’Evoque se joue d’un chemin boueux plein d’ornières, d’une grosse montée, d’un passage de gué à hauteur de calandre ou d’une descente vertigineuse. La suspensions MagneRide ( en option ) fait merveille sur à peu près tous les types de surface et le Terrain Response s’adapte aussi bien à la boue, au sable ou à l’herbe. En fait sa plus grosse limite dans des conditions extrêmes, c’est évidemment sa monte pneumatique digne d’une voiture de sport : passer dans des ornières avec des jantes de 19 pouces, c’est comme chausser des Weston pour faire un footing. A noter que nous avons subi une crevaison lente pendant notre essai peu après un passage dans de la boue rocailleuse et de l’eau, heureusement signalée tout de suite par le système de contrôle de pression des pneus au tableau de bord.

Tarifs évocateurs

Le Range Rover Evoque est un crossover plutôt compact, mais ne vous attendez pas pour autant à des prix serrés. C’est un Range et son prix est celui d’un Range, rapporté à ses performances et sa taille. Son premier prix est à 32 900 euros en version 4×2 et finitions de base (que nous n’avons pas testé ). Les nombreuses finitions proposées feront que le prix d’un Evoque commandé dépassera très souvent les 40 000 euros et parfois les 50 000 euros. Bref, ce Range n’est pas donné mais après tout, ses tarifs restent très raisonnables si on les met à coté des SUV allemands plus ou moins compacts. Un peu plus cher qu’un Q3, un peu moins qu’un Q5, c’est le prix d’un véhicule unique au style incomparablement plus radical et distinctif que les offres BMW, Audi ou Mercedes. Qui plus est capable d’honorer son blason Range Rover hors-route, et même pas mauvais en conduite dynamique. Bref, un truc taillé pour faire un malheur sur le plan commercial. Pour nous, ça ne fait aucun doute : ce truc tapissera bientôt tous les beaux quartiers à coté des Mini, des Fiat 500 et des SUV allemands. Le Range Rover Evoque, nouvelle voiture culte ?

Poster un Commentaire

16 Commentaires sur "Essai Range Rover Evoque : le nouveau prince des SUV premium"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Vince
Invité

Dans le style-esprit, il me fait fort penser au Honda HR-V ( 3 ou 5 portes, 4×2 ou 4×4, … )
Même si effectivement, ici on est dans le prémiiioouuumme

r.burns
Membre

50000€ la version diesel sans options, qui sera la plus vendue et de loin, pas le plus mauvais choix étant donné le couple nécessaire à cette masse

allcatsgrey
Invité

Pas amateur d’SUV mais là je dois dire chapeau. Magnifique, que ce soit l’extérieur ou l’intérieur (sauf le volant). Dommage que le moteur essence ne procure apparement pas de très bonnes sensations.
Impatient de voir le car configurateur pour visualiser les différentes teintes possibles

Samy
Membre

Le configurateur existe depuis un petit moment déjà, c’est ici; http://www.landrover.com/fr/fr/rr/range-rover-evoque/build/ .. 😉

zz
Invité

Pareil pas fan du genre SUV mais celui-ci est fantastique !!

Samy
Membre

C’est la première fois que je trouve un engin de ce genre beau! Ya pas à dire, il a de la gueule!

wpDiscuz