Accueil Actualités Entreprise Carlos Tavarès remplace Patrick Pélata

Carlos Tavarès remplace Patrick Pélata

181
14
PARTAGER

Renault a un Carlos numéro 2. Patrick Pélata, sacrifié dans l’affaire des faux espions chinois, est remplacé par un très proche de Carlos Ghosn, Carlos Tavarès. A 52 ans cet ancien de Renault où il est entré en 1981 revient au bercail après avoir suivi Ghosn dans l’aventure Nissan où il a occupé divers postes de responsabilité dont jusqu’à ce jour celui de chef de l’unité américaine.

Le PDG de Renault lui fait une grande confiance et Tavarès ne l’a jamais déçu dans sa gestion chez Nissan. On peut donc imaginer qu’il aura les coudées franches du côté de Ghosn pour son nouveau poste, mais il devra composer avec l’actionnaire public qui veut reprendre de l’influence au sein du constructeur national. Les premières rumeurs voyaient d’ailleurs ce point jouer en défaveur de Tavarès, très connoté « japonais » alors que l’inquiétude de l’état français est de voir l’influence de Nissan, réputée être l’enfant préférée de Ghosn, trop grandir au sein de l’alliance. Cela n’aura finalement pas été rédhibitoire.

On va beaucoup voir et entendre Carlos Tavarès dans son rôle de centralien, ingénieur, dirigeant, sérieux et compétent. Ce qu’il est, mais pour les amateurs d’automobile que nous sommes, il est tout aussi intéressant de savoir que Carlos Tavarès est également un amoureux de sport automobile, et qu’il n’a jamais raté une occasion de vivre sa passion. C’est ainsi que je l’ai vu régulièrement ces dernières années au Japon en uniforme Nismo assister aux courses de Super GT, et traditionnellement prendre le volant lors du Nismo Festival annuel, que ce soit pour une joute amicale en Micra Cup avec les pilotes maison ou même au volant de la GT-R de Super GT, comme ci-dessous en fâcheuse posture, ce qui prouve au moins qu’il attaque. Il n’avait de même laissé à personne d’autre le soin de conduire le prototype masqué de la GT-R en haut de la côte de Goodwood lors du Festival of Speed 2007.

Un pilote aux commandes, c’est rassurant, non ?

Source : AFP
Crédit image : Nissan, Yuji Shimizu

Lire également:
La France veut reprendre du poids dans Renault

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "Carlos Tavarès remplace Patrick Pélata"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
oldcham74
Invité

Ca montre surtout qu’au gouvernement, ils ont une grande gueule, mais des ptits bras (pour être poli). La nomination d’un très proche de Carlos Ghosn montre qu’ils n’ont aucun poid dans Renault, et c’est tant mieux, car s’ils sont aussi incompétants dans la politique industrielle qu’ils le sont dans les affaires politiques ca aurait été des milliers de gens sur le carreau.

Invité

de Pelata aussi, on avait dit qu´il aimait l´automobile sportive..On a vu ce que ça donné avec le roadster Alpine..et l´horrible petit Wind.
Espérons que l´Etat se bouge un peu, et qu´il se rappelle qu´il est l´un des 2 plus gros actionnaires dans la « Principauté ghosnienne »..Sinon le seul sport pour Renault sera effectivement chez Nismo..

levassor
Invité

C’est tragicomique, je rejoinds « oldcham74 » dans son analyse !
Des personnes compétentes pour remplacer Ghosn et ses « bébis-ghosn » il n’en manque pas !
et il ne revendiqueront sans doute pas des bonus et salaires comme le vampire de Renault qui est d’une incompétence notoire.
vivement que d’autres arrive au gouvernement et nettoient le incuries de cette écurie!

oldcham74
Invité

La différence entre nous, c’est que je suis persuadé que Ghosn est le meilleur à ce poste. De toute manière, puisque les français passent leur temps à cracher sur Renault, autant que celle-çi devienne japonaise, ou mieux encore roumaine: c’est-à-dire vers des gens qui sauront reconnaitre ce que la marque a apporté à l’industrie de l’automobile, et non pas à des veaux de français qui pensent encore que Nabot 1er pourrait un jour devenir un homme d’Etat.

levassor
Invité
Ce racisme anti-français de la part d’un français est particulièrement franchouillard 🙂 Plus sérieusement : naturellement Renault est une belle entreprise, ou plutôt et c’est là que le bas blaisse, elle a été une grande entreprise performante à l’époque de Schweitzer ( Lulu de son prénom ) aujourd’hui, et parce que c’est un incompétent qui est à sa tête et aussi à la tête de Nissan, les Renault se vendent moins, la qualité a diminué et l’image de Renault se déterriore à cause de l’affaire des espions. En bourse, la valeur de Renaut a été divisé par deux ! et… Lire la suite >>
Mamadou Dupont
Invité
« …c’est un incompétent qui est à sa tête et aussi à la tête de Nissan, les Renault se vendent moins, la qualité a diminué… » Trop d’erreurs en aussi peu de mots ! 1/ un incompétent à la tête ? Carlos Ghosn est arrivé chez Renault alors qu’il venait de redresser Michelin Amérique du Sud et d’acquérir Uniroyal Goodrich pour Michelin USA. A son arrivée, il a été assez vite chargé de redressé le mort vivant Nissan dont seulement 3 modèles sur 48 générait des profits et trainait 20 milliards de dollars de dette (voir wiki). En un an, la promesse… Lire la suite >>
Membre
« Renault est une belle entreprise, ou plutôt et c’est là que le bas blaisse, elle a été une grande entreprise performante à l’époque de Schweitzer ( Lulu de son prénom ) aujourd’hui […] Schweitzer était un grand patron non seulement par la taille, mais aussi par son génie » : tu parles de l’époque Vel Satis, Laguna 2 (responsable en partie de l’echec laguna 3 aussi de part la piètre image de qualité que la 2 a donner à la 3) ou de l’avantime lancée uniquement parceque Schweitzer avait une vision très atypique de l’automobile : il fallait qu’on reconnaisse une… Lire la suite >>
Invité
Très bien résumé, Levassor. Si vous demandez à Ghosn de vous dessiner une belle voiture, il va vous sortir une Platitude, une Cradéro, une Laguigna, et un « joli » vent (wind) en Grande_Bretagne, la messe (d’enterrement) est dite, il n’a rien à ajouter. Cet homme n’a pas sa place dans le secteur automobile, vu qu’il n’a pas de goût pour cela. Ce faisant il condamne Renault à être l’ombre de ce qu’elle pourrait être, et pire, la trahison n’est pas loin… Je ne fais pas de politique, mais avec 15% du capital, l’Etat est un actionnaire de poids, j’espère juste qu’il… Lire la suite >>
Yoda
Invité

Dès la deuxième phrase, on a compris à qui on a affaire…

Membre

Non yoda, dés la première : approuver les erreuers (et errements) de levassor, c’est un signe

wpDiscuz