Accueil Historique 1961-2011 : la Jaguar Type-E souffle ses cinquante bougies

1961-2011 : la Jaguar Type-E souffle ses cinquante bougies

170
10
PARTAGER

Marquant quasiment à elle seule en Perfide Albion la période des Swinging Sixties (comme le furent également la minijupe ou les Beatles), l’intemporelle Jaguar Type-E profitait du salon de Genève millésime 1961 pour s’exposer à la face du monde reprenant de série l’expérience du félin en compétition (Type-D) et suivant la lignée des XK. A cette époque du reste, un certain Enzo Ferrari déclarait, bluffé, découvrir là « la plus belle voiture du monde« . C’est dire. 1961-2011 :  la Type E fête son cinquantième anniversaire.

Dans la lignée des XK, la première série de la Type E héritait aussi d’une structure monocoque partagée avec la Type-D tout en, une première chez Jaguar, recevant une suspension à quatre roues indépendante et encore quatre freins à disques.

Sur le plan mécanique, on retrouvait un 6 cylindres en ligne de 3.7 l libérant 269 ch (XK 150S) lui assurant des performances de premier plan comme une vitesse de pointe de 240 km/h. Bien moins chère que ses homologues italiennes par exemple, elle reçut d’emblée un accueil très positif.

Il en fut de même pour les médias du monde entier lesquels l’élurent à maintes reprises comme plus belle voiture de tous les temps. De l’art ? Peut-être. Elle fut du reste également exposée au Musée d’art moderne, le Moma, de New-York…

Au fil des quatorze années de production et différentes séries (1/2, 2, cabriolet, 2+2 ou encore série 3 marquant sa fin en 1975 avec un V12 5.3 l ), 70 000 unités virent le jour jusqu’à ce que la XJS ne reprenne le flambeau sans jamais jouir de l’aura de sa devancière.

Jaguar entend  marquer le demi-siècle du légendaire roadster britannique au salon de Genève et continuer à le célébrer au Goodwood Revival Festival, Concours d’Élégance de Pebble Beach, Nürburgring Old Timer Grand Prix, Silverstone Classic, etc.

A lire également. Eagle E-Type Speedster : assez splendide, Un autodidacte anglais fait revivre une Jaguar Type-E de 1960 et Motorshow Bologne 2008 Live : Jaguar Type-E Diabolik.

Source : Jaguar.

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "1961-2011 : la Jaguar Type-E souffle ses cinquante bougies"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAMUEL
Membre

un loooonnnngggg capot, oui. mais elle manque de rondeurs. Les italiennes avaient peut être une peu plus de galbe.
mais le posterieur est unique.

seb92
Invité

En effet une voiture magnifique.

seb92
Invité

Pas plus de photos pour illustrer l’article??

DiZeL
Membre

De toute les belles voitures que j’ai conduit, de très loin celle qui attire le plus de sympathie. Et la plus délicate à manœuvrer en ville…

nicolas
Invité

un pure bonheur de regler ses carbu !!!! ahhhh le bon vieux temps !! 😀

ma préférée: la version cab ! 😀

wpDiscuz