Accueil F3 World Series by Renault à Magny-Cours: 1. Les courses

World Series by Renault à Magny-Cours: 1. Les courses

121
0
PARTAGER

Pour la troisième année consécutive, Le Blog Auto était présent aux World Series by Renault. Pour commencer, voici un compte-rendu des courses.

Les World Series by Renault sont un peu un O.V.N.I. par rapport aux autres meeting nationaux ou Européens:
– l’entrée est gratuite. Des invitations sont distribuées chez les concessionnaires Renault et dans le magazine Auto-Hebdo. Vous pouvez également imprimer votre(vos) billet(s) depuis leur site internet.
– les billets permettent d’accéder à 98% du paddock (seule la pit-lane est interdite.) Il est donc possible d’approcher pilotes et écuries.
– chaque meeting se compose d’une alternance de courses et d’animations. Il y a également un « village » avec des attractions pour celles et ceux qui ne sont pas forcément intéressés par la course (on y reviendra.)

Les meetings se déroulent à travers toute l’Europe. Les précédentes éditions de la manche Française avaient lieu au circuit Bugatti du Mans. Mais chaque année, la manche est reculée (septembre en 2008, juillet en 2009 et donc juin en 2010.) Il était impossible pour le Bugatti d’organiser quoi que ce soit une semaine après Les 24 heures du Mans.

Eurocup FR 2.0

C’est la discipline historique des WSR, vu qu’elle descend en ligne droite de la Formule Renault Europe des années 70. Le samedi, la pluie s’abat sur la Nièvre. Dans le premier tour, Kevin Korjus, 3e, réussit à dépasser Giovanni Venturini et le poleman Alexandre Pic. Derrière, il y a un carton et à peine rentré, le safety car doit repartir.

Les monoplaces passeront une bonne partie de la course à zigzaguer derrière la Megane jaune…

A la reprise, le jeune Korjus (17 ans) prend le large sur Pic, tandis que Miki Weckstrom a dépassé Venturini. En fin de course, Pic revient sur l’Estonien. La dernier tour est particulièrement chaud. Le tricolore réussit même à prendre brièvement la tête. Mais tel un vieux briscard, Korjus reprend son bien.

Le podium se compose donc Korjus (au milieu), Pic (à droite) et de Weckstrom (à gauche.)

– Le dimanche, la piste est sèche. Pic est de nouveau poleman et de nouveau, il n’arrive pas à concrétiser. Au feu vert, il laisse filer Venturini et Luciano Bacheta. Il y a un accrochage dans le peloton et le safety car sort une première fois. Au drapeau vert, Korjus déboite Jukka Honkavuori. Pic est 7e. Une voiture s’immobilise dans la trajectoire (d’où un deuxième safety-car) et la fin de course est marquée par des trombes d’eau. Malgré tout, le trio de tête ne bougera plus: Venturini (dont s’est le premier succès), Bacheta et Korjus (qui cimente sa position de leader au championnat.)

Eurocup FR 3.5

C’est la discipline-reine. Fille des Nissan World Series et de la FR V6, elle a fourni un sérieux contingents de pilotes de F1: Fernando Alonso (Open Nissan), Sebastien Vettel, Sebastian Buemi, Robert Kubica (Nissan World Series), Heikki Kovalainen et d’autres y ont été formées.

Le samedi, à H-1 heure, Walter Grubmuller est déjà dans sa voiture. Par une douce ironie, il sera l’un des premiers à renoncer.

La pluie s’est arrêtée, mais la piste est détrempée.

Esteban Guerrieri a décroché la pole devant Mikhail Aleshin et le Français Nelson Panciatici. Ce dernier court dans le Junior Lotus Racing, dont les voitures ont une livrée évocatrice.

En tant que leader du championnat, Aleshin a eu le droit la vieille à un tour à bord de la Renault F1 2009. A Brno, Jan Charouz (pilote de réserve du Renault F1 team) avait eu le même honneur. Il y a une semaine, Charouz terminait 2e en LMP2 des 24 heures du Mans.

En course, Guerrieri part devant Aleshin, tandis que Panciatici glisse au 5e rang. Il réussit à reprendre sa 3e place et il se montre même dans les rétroviseurs d’Aleshin.

La piste s’assèche. Du moins, en ligne droite et sur la trajectoire idéale. Partout ailleurs, il faut faire attention et freiner tôt. Ce qui n’ont pas appliqué cette règle (et ils étaient nombreux) ont visité les échappatoires. Quant à Keisuke Kunimoto, en voulant réaccelerer trop tôt, il a fait une figure dans la ligne droite:

Aleshin trouve l’ouverture sur Guerrieri. Panciatici pense pouvoir faire de même, il attaque fort, escalade les trottoirs et commet une faute. Stefano Coletti en profite pour monter sur le podium.

Ce qui nous donne donc Aleshin (au centre) devant Guerrieri (à gauche) et Coletti (à droite):

– Le dimanche, c’est la course longue, avec arrêt obligatoire. A l’heure H, il pleut et le départ est retardé. Les nuages s’en vont et certains en profitent pour chausser des slicks avant le départ (et alors qu’il est règlementairement trop tard.) Le poleman Daniel Ricciardo fausse ainsi compagnie à ses poursuivants, mais il écope d’un drive through. Son dauphin, Nathanaël Berthon, qui avait d’emblée mis des slicks, hérite du commandement. Après le passage aux stands, Berthon est menacé par Aleshin. Mais un crachin s’abat sur la piste et le Russe commet une erreur. Ricciardo en profite pour remonter au 2e rang, tandis que Filip Salaquarda complète le podium.

F4 1.6

Pour 2010, la F4 1.6 (ex-Autosport Academy) devient Européen et s’invite aux meetings de WSR.

– Le samedi, le poleman Franck Matelli a gardé le leadership jusqu’au bout. Alexandre Montovani lui a un temps mené la vie dure, mais il du lui-même s’incliner devant le Belge Stoffel Vandoorne, en tête du championnat. Mathieu Jaminet profite de la manœuvre pour doubler lui aussi Montovani et décrocher son premier podium.
– Le dimanche, Montovani est en pole, pour la première fois de sa carrière. Mais c’est Matelli qui démarre le mieux. Vandoorne profite d’un safety-car pour coller le leader et le dépasser au drapeau vert. Matelli, Jaminet et d’autres se battront jusqu’au bout pour la deuxième place et ils terminent respectivement 2e et 3e.
Il y avait plusieurs filles au départ, dont la kartwoman Cécila Asquini (dont c’était les premiers pas en course en automobile) et qui vit deux fois le damier.

WSR-2010-courses-1WSR-2010-courses-2WSR-2010-courses-3WSR-2010-courses-4WSR-2010-courses-5WSR-2010-courses-6WSR-2010-courses-7WSR-2010-courses-8WSR-2010-courses-9WSR-2010-courses-10

A lire également:
World Series by Renault à Magny-Cours: 2. les animations
J’y étais: World Series by Renault au Mans
World Series by Renault au Mans: 1. Les courses
World Series by Renault au Mans: 2. Les animations

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz