Accueil Alternatives Genève 2010 : Rinspeed UC?

Genève 2010 : Rinspeed UC?

90
3
PARTAGER

Il y a plusieurs façons de parler d’écologie et mobilité durable. Soit en tentant d’entraver au maximum les déplacements par une foule d’interdictions, soit en proposant des solutions innovantes et intelligentes. Frank Rinderknecht fait partie de la deuxième catégorie et le concept UC ? qu’il présentera à Genève en est la preuve.

Visiblement construite sur une base de FIAT 500 raccourcie, la UC ? est une petite citadine à deux places électriques, de 2,60m de long. D’ailleurs, son concepteur présente son style comme un rappel à la FIAT Topolino des années 1930. Ses performances sont calculées en fonction de son usage : vitesse maxi de 120km/h et autonomie de 105km, à une vitesse de 75km/h. Une grande attention a été apportée à la légèreté de l’ensemble. La UC ? pèse 980kg, batteries comprises. Dans le détail, cela se traduit par une recherche sur tous les composants, à l’image des jantes en alliage qui ne pèsent que 6,2kg chacune.

Bien sûr, la UC ? ne serait pas une vraie Rinspeed sans la part de fun qui caractérise chaque concept de la maison suisse. On a donc le droit à une peinture caméléon qui va du jaune au vert, un volant remplacé par un joystick à retour de force, une déco intérieure spectaculaire et un couvercle de trappe pour la prise en cristal de Swarovski.

A première vue, la UC ? est juste une citadine électrique un peu plus voyante que les autres. Sauf que, comme à son habitude, Frank Rinderknecht a travaillé avec un certain nombre de partenaires. Et c’est là que la démarche devient intéressante. Au lieu de créer une petite voiture dans son coin, il a réfléchi à une intégration bien plus globale dans un concept de mobilité. Ainsi, la UC ? pourrait se ranger transversalement, grâce à sa petite taille, dans des wagons de train spécialement dédié. On réserverait sa place directement depuis la voiture, grâce à un système de connexion Internet à bord. Ainsi, pas besoin d’une autre voiture pour les longs trajets. Vous pouvez à loisir profiter du restaurant du train où travailler à bord de votre UC ?, qui recharge sa batterie lithium-ion sur une borne intégrée au wagon pendant le voyage. De quoi immédiatement utiliser sa voiture de manière optimale à l’arrivée.

Autre idée : un mode de production particulier, conçu en partenariat avec un consultant en management, permettant de produire une UC ? en trois jours. Ce concept concentre donc beaucoup d’idées intéressantes en 2,60m ! Espérons que tout cela ne reste pas qu’un rêve. Frank Rinderknecht serait déjà en pourparlers pour envisager une production.

Rinspeed-UC-15Rinspeed-UC-29Rinspeed-UC-13Rinspeed-UC-18Rinspeed-UC-6Rinspeed-UC-14Rinspeed-UC-59Rinspeed-UC-50Rinspeed-UC-47Rinspeed-UC-49Rinspeed-UC-37Rinspeed-UCRinspeed-UC-67Rinspeed-UC-42Rinspeed-UC-41

Source : Rinspeed

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Genève 2010 : Rinspeed UC?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Gébé
Invité

Ça rappelle un peu ce que voulait faire Nicolas Hayek avec la Swatchmobile… pour que finalement ça aboutisse à la Smart. Ce sont toujours de bonnes idées, mais qui sont vraisemblablement trop compliquées à mettre en place :-/

gilles
Invité

L’idée Train-auto est séduisante, mais avec un autre partenaire que la SNCF….grèves obligent!

popow
Invité

Problème de mégapole.
Rien à péter ailleur qu’a Paris.
Donc, pour 80% de la population du territoire, et pour 99% de la population mondiale, osef.

On va pas résoudre le problème de la polution dans le monde en se secouant la quiche pour 1% de Boulets qu’y n’ont qu’a aller vivre ailleur que dans leur ville pourri, surpeuplée et surpolluée …

Je comprends pas comment on peut kiffer de s’entasser comme des poules dans les grandes villes…m’enfin bon.

A+

wpDiscuz