Accueil Berlines Essai Mazda 3 MPS (1/3) : Moins discrète

Essai Mazda 3 MPS (1/3) : Moins discrète

267
1
PARTAGER

La nouvelle Mazda 3 est un peu, par rapport  l’ancienne, ce que la Golf 6 est par rapport à la Golf 5. Une version profondément remaniée plutôt qu’un modèle inédit. Ainsi l’empattement et les encadrements des vitres sont identiques.
La version précédente disposait au catalogue d’une bouillante version MPS de 260 chevaux qui étaient bien cachés derrière une robe (trop ?) discrète. Cette version détenait d’ailleurs le titre, parmi les constructeurs généralistes, de berline traction la plus puissante du marché.

La nouvelle Mazda 3 MPS conserve la même puissance, mais perd ce titre au profit de la démoniaque Ford Focus RS qui a repris le flambeau avec ses 305ch.
Par rapport à la version précédente, la nouvelle profite également d’une meilleure résistance torsionnelle (+41%) et de nombreuses améliorations au niveau des trains roulants et du châssis.

La Mazda 3 normale a déjà une allure sportive avec sa large bouche au style pentagonale repris du concept Nagare et qui se généralise sur toute la gamme Mazda. La version MPS y ajoute les attributs standards : spoiler avant et calandre spécifique plus agressifs, béquet arrière plus imposant, jupes latérales, double sortie d’échappement, roues de 18 pouces (pneus Dunlop 225/40) reprenant le style de celles de la RX-8, caisse abaissées de 10mm, ailes spécifiques et, élément le plus visible : l’entrée d’air sur le capot « à la Subaru ». Cette entrée d’air n’a rien de factice, puisqu’elle sert à refroidir l’échangeur d’air de suralimentation. Le sigle MPS pour « Mazda Performance Series » se retrouve sur la calandre et à l’arrière.


Le style sportif impressionne mais sans faire « Jacky », et permet à la Mazda 3 MPS de plus se distinguer du reste de la gamme, contrairement à l’ancienne version qui était critiquée pour sa trop grande discrétion. Dans la rue, elle se remarquera, et même si la nouvelle Mazda 3 ne court pas les rues, les gens se rendent compte, qu’elle cache un potentiel important.

Le choix des couleurs se limite à 4, avec le rouge de notre véhicule d’essai, le blanc, le gris aluminium et le noir. Personnellement, je trouve que c’est le rouge qui lui va le mieux.

Le moteur est le 2,3l DISI (Injection Directe) Turbo, version améliorée de celui de l’ancienne Mazda 3 MPS. Le gain de puissance est de 10ch pour une consommation en légère baisse de 0,1l (224g CO2 contre 231), grâce aussi à une bon CX de 0,32 (0,30 pour la Mazda 3 5 portes normale) et un poids en baisse de 25kg. Sur le papier, la Mazda 3 MPS abat le 0 à 100 en 6,1 secondes, à comparer, par exemple aux 5,9s d’un Porsche Boxster…
Avec 260 chevaux, la 3 MPS se positionne en terme de puissance, entre la Ford Focus en version ST et ses 225ch et la version RS de 305ch. Elle dispose aussi de 10ch supplémentaire par rapport à la nouvelle Mégane RS.

A cause de la conjoncture actuelle et de la mode « chasse au CO2 », la nouvelle 3 MPS aura fort à faire pour dépasser les chiffres de vente de l’ancienne version qui s’était écoulé à 31000 exemplaires à travers le monde (1/3 en Amérique, 1/5 en Europe, surtout au Royaume Unis et en Allemagne) et à 300 exemplaires en France.

A noter que la version 4 portes qui n’est toujours plus distribuée en France, ne dispose pas de cette motorisation, malgré une position de conduite plus basse, et donc a priori, plus sportive, la faute sans doute, à la tendance des « Hot Hatch » dont veut profiter la 3 MPS.

Lire également:

Essai Mazda 3 MPS (2/3) : Intérieur inspiration chaine Hi-fi,
Essai Mazda 3 MPS (3/3) : Zoom-Zoom justifié

Mazda3MPS-01Mazda3MPS-02Mazda3MPS-03Mazda3MPS-35Mazda3MPS-26

Mazda3MPS-32Mazda3MPS-61Mazda3MPS-46Mazda3MPS-09Mazda3MPS-44

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Essai Mazda 3 MPS (1/3) : Moins discrète"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Membre

Bonjour,
Il y a une inexactitude dans votre article :

« Le moteur est le 2,3l DISI (Injection Directe) Turbo, version améliorée de celui de l’ancienne Mazda 3 MPS. Le gain de puissance est de 10ch »

C’est faux, le moteur a la même puissance que la génération 1 des Mazda 3 MPS (2006-2009)

wpDiscuz