Accueil Cabriolet Essai Smart Brabus Xclusive : Premium ? (2/3)

Essai Smart Brabus Xclusive : Premium ? (2/3)

309
1
PARTAGER

Exclusive dans sa présentation extérieure, la Smart Brabus se veut aussi chic dans sa configuration intérieure. C’est ainsi que l’habitacle fait la part belle au cuir et aux inserts en (faux) aluminium brossé.

Ici, contrairement aux autres Smart, les plastiques de l’habitacle ont donc fait place au cuir sur le tableau de bord ou les contre-portes. Oui, enfin, d’une fine couche de cuir, on est pas dans une Mercedes, faut tout de même pas exagérer. A tel point qu’à certains endroits, on se demande s’il s’agit vraiment de cuir ou de plastiques texturé. Pour les inserts argentés, pas de surprise, il s’agit simplement de plastique peint de couleur aluminium, point du précieux matériau.
N’empêche que, même si les matériaux fait un peu «cheap» lorsqu’on y regarde de plus près, la présentation ne manque pas d’allure ! D’autant que l’ensemble ne se révèle pas surchargé, et que la disposition des commandes s’avère pratique et intuitive. Bon point notamment aux commandes de clim, situées entre les aérateurs centraux, vraiment très lisibles et efficaces.

A bord, deux adultes auront leurs aises, même les plus grands compte tenu de la garde au toit conséquente de l’auto. Et, contrairement à ce que l’on pourrait penser, même la largeur aux coudes ou aux épaules reste tout à fait correcte et l’on ne ressent à aucun moment l’impression d’être confiné dans l’auto.
Le coffre est logiquement réduit à son minimum (220l) mais s’accommode néanmoins plutôt bien de la tâche qui lui est assignée au vu de l’utilité première de l’auto, à savoir, transporter de temps à autre quelques menus objets, mais servir le plus souvent à ranger les sacs de shopping de Madame (ou de Monsieur, c’est selon). Il est en plus secondé par quelques espaces de rangements dans l’habitacle comme c’est le cas de chaque côté du volant ou derrière les sièges. Pas tellement vastes, mais pratiques.

L’affichage des informations se fait sur le grand cadran analogique situé derrière le volant ou sur les deux petits afficheurs centraux (celui de droite ne sert qu’à la connectique USB, MP3 ou iPod). Si le tout reste lisible, on aurait préféré que les infos soient regroupées en un seul point, pour en faciliter la lecture.

Côté équipement, cette Brabus Xclusive ne manque (heureusement) de rien puisqu’elle est dotée de la climatisation, de l’allumage automatique des phares et des essuie-glaces, du radio-CD avec branchement de MP3, etc et même des sièges chauffants.

Comme toute Smart enfin, la Brabus est dotée de l’horrible boîte séquentielle à cinq rapports (voir partie suivante).

247498247519247576247579247525247528247570247561247582247531

A lire également :
Essai Smart Brabus Xclusive : Paris 8ème
Essai Smart Brabus Xclusive : Pure…et dure !

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz