Accueil 4x4 Essai Infiniti FX50 S : cuir, bois etc. (2/3)

Essai Infiniti FX50 S : cuir, bois etc. (2/3)

137
2
PARTAGER

L’intérieur est tout aussi spectaculaire que l’extérieur, avec une planche de bord en deux alvéoles, qui rappelle vaguement celle des Corvette C2.

Dommage, la finition choque par certains détails, en particulier les aérateurs mal ajustés et d’un plastique peu flatteur. Les autres modèles da la gamme sont mieux lotis sur ce point. C’est d’autant plus regrettable que les sièges sont de toute beauté, arborant une couture mauve du plus bel effet. Toutefois, le noir rend cet ensemble un peu triste. Nul doute qu’avec un cuir chocolat, l’ambiance est plus raffinée.

Cela dit, l’espace est agréable et les sièges confortables. L’ergonomie est calquée sur celle des autres modèles, que ce soit Infiniti ou Nissan (370Z). On attend pour bientôt une nouvelle interface à écran tactile, qui sera inaugurée sur le cabriolet G37, prévu pour une commercialisation en septembre. Espérons que le GPS gagnera en rapidité d’ici là.

Au vu des dimensions, le volume du coffre déçoit. Manquant de hauteur, son accès n’est pas idéal. Sous le plancher, se cache un rangement renfermant le kit anti crevaison et tout un tas de bazar plus ou moins utile (cric…) quand on sait qu’Infiniti offre un service d’assistance 24h/24, 7j/7.

Gardons le meilleur pour la fin, avec le plus extraordinaire des équipements embarqués de ce FX50 : le système Around View Mirror. Couplé à quatre caméras (une au-dessus de la calandre, une sur le hayon et une sous chaque rétro), l’écran permet d’afficher une vue d’avion à 360° des environs. Indispensable pour manœuvrer le FX et surtout sauvegarder ses jantes un peu exposées…

Galerie (60 photos) :

186508186512186518186524186527186530186539186545186548186551

Lire également :
Essai Infiniti FX50 S : Monstre & Cie
Essai Infiniti FX50 S : l’ombre d’un géant

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz