Accueil Cadillac Cadillac: « standard of the world » depuis un siècle

Cadillac: « standard of the world » depuis un siècle

64
4
PARTAGER

Cadillac_Dewar_small.jpg

Jusqu’à demain, le siège du Royal Automobile Club, à Londres, accueille une Cadillac. Cette CTS luxury est là en hommage à la victoire de la marque au Dewar Trophy, un siècle plus tôt.

En 1904, Sir Thomas Dewar avait créé un prix récompensant les innovations du monde industriel. Quatre ans plus tard, Dewar s’associe au Royal Automobile Club pour organiser un concours « impossible »: réaliser trois voitures identiques, avec des pièces interchangeables. En 1908, les voitures sont toutes réalisées à la main et les pièces sont construites sur mesure. Pour les adapter, il faut faire appel à de la main d’uvre spécialisée (donc chère.)

L’importateur Anglais de Cadillac tente sa chance. Les officiels du R.A.C. lui rient au nez: les Européens n’arrivent pas à standardiser les voitures; alors pourquoi est-ce que ces ploucs d’Américains y arriveraient?

En fait, il faut remonter à 1832. A 18 ans, Samuel Colt dépose un brevet pour un pistolet. C’est le premier produit en série: d’où un prix plus bas. Par ailleurs, en cas de casse, vous allez au « general store », vous commandez, vous montez et voilà! Par peur des Amérindiens, les pionniers se surarment et le Colt se retrouve dans la poche de tous les cow-boys. Basé dans le Connecticut, Colt ouvre des usines près des aciéries, à Detroit.

Lorsque l’automobile apparait aux Etats-Unis, de nombreux constructeurs ont fait leurs premières armes (c’est le cas de le dire) chez Colt. Comme Henry Leland, qui fondera Cadillac en 1902. Leland songe à adapter le principe de production en série des revolvers à l’automobile. (notez ci-dessous la tenue et le « sourire » de la pin-up de Cadillac version 1907.)

Dewar_Cadillac.jpg

Retour en 1908. L’importateur se présente à Londres avec trois Cadillac Modèle K. Le 5 mars, elle prennent la direction du circuit de Brooklands. Les officiels du R.A.C. démontent les voitures et mélangent sciemment les pièces (vu qu’elles sont censées être interchangeables.)

Dewar_Garage.jpg

Le lendemain, les mécaniciens doivent remonter trois voitures en utilisant un outillage rudimentaire (afin qu’ils ne puissent pas modifier les pièces.) Les moteurs des trois voitures redémarrent et les Modèle K roulent pendant 800 kilomètres sans encombre. Cadillac a donc gagné le trophée Dewar, au grand dam des Anglais. L’heure des ouvriers spécialisés a sonné. Bientôt, Henry Ford embauchera des émigrants fraichement débarqués pour produire sa Modèle T

Cadillac tirera largement profit du trophée Dewar, via le slogan « standard of the world ».

Dewar_Race.jpg

Le 20 octobre 2008, en hommage à cela, le R.A.C. a hissé une Cadillac au premier étage de son siège de Londres. De quoi attirer de nombreux badauds et faire ainsi de la pub pour l’importateur Anglais.

Cadillac Dewar 1.jpgCadillac Dewar 2.jpgCadillac Dewar 3.jpgCadillac Dewar 4.jpg

Source:
GM Media

A lire également:
La Cadillac du dernier empereur
Tiroirs de l’insolite: Cadillac Jacqueline

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz