Accueil F1 F1 Singapour: Alonso sous le feu des projecteurs

F1 Singapour: Alonso sous le feu des projecteurs

59
50
PARTAGER

fernando_alonso_singapour.jpg 

Ironie du sort, c’est en partie grâce à la violente sortie de piste de son équipier et à la neutralisation de la course qui a suivi que Fernando Alonso s’est imposé lors de ce premier Grand Prix nocturne de l’histoire. Au championnat, Lewis Hamilton prend six points à Felipe Massa et McLaren passe devant Ferrari.

Départ: En pole position, Felipe Massa s’extirpe impeccablement de la grille et négocie le premier virage largement en tête devant Lewis Hamilton. Heikki Kovalainen réalise le plus mauvais départ et perd deux places au profit de Vettel et Glock. Fernando Alonso a, au contraire, gagné trois places après sa qualification désastreuse.

Tour 5: Felipe Massa et Lewis Hamilton sont sur une autre planète par rapport à leurs adversaires et bénéficient déjà d’une avance de 8 secondes sur Raïkkonen, troisième.

Tour 6: Au prix d’un énorme blocage de roues, Nico Rosberg fait sauter le bouchon Trulli qui ralentit la meute depuis le départ en raison de son réservoir d’essence chargé au maximum.

Tour 8: Kazuki Nakajima imite son équipier en prenant à son tour l’avantage sur Trulli tout comme Alonso quelques secondes plus tard.

Tour 9: Raïkkonen se resaisit et s’empare du meilleur tour en course.

Tour 11: Après une série de tours canons Kimi Raïkkonen commence à se rapprocher de Lewis Hamilton.

Tour 12: Arrêt de Fernando Alonso.

Tour 13: Sébastien Bourdais tire tout droit dans un échappatoire mais peut reprendre la course.

Tour 14: Grosse sortie de Nelson Piquet qui provoque la neutralisation de la course.

Tour 15: Ravitaillement de Nico Rosberg et abandon de Rubens Barrichello dont la voiture est bloquée sur le pont.

Tour 17: La voie des stands est ouverte et quasiment tous les pilotes s’engouffrent dedans. L’arrêt de Felipe Massa tourne à la catastrophe lorsque le coupleur du ravitailleur reste coincé dans la monoplace. Arrêté au bout des stands, le Brésilien doit attendre de longues secondes que ses mécaniciens viennent dégager le tuyau de sa voiture et a perdu ainsi toute chance de remporter la course.

Tour 19: La safety car s’efface et c’est Nico Rosberg qui pointe désormais en tête devant Trulli, Fisichella et Kubica. Hamilton est huitième, Raïkkonen seizième et Massa bon dernier.

Tour 21: Rosberg creuse l’écart sur Trulli à raison de 2 secondes au tour.

Tour 23: Pénalité (drive through) pour Felipe Massa pour avoir coupé la route à Sutil en sortant de son emplacement dans les stands. Pour le leader Rosberg c’est encore pire puisqu’il écope d’un stop and go de 10 secondes pour avoir ravitaillé alors que la voie des stands était fermée. Même punition pour Robert Kubica.

Tour 27: Kubica s’arrête pour respecter sa pénalité. Il repart bon dernier.

Tour 28: Arrêt de Rosberg. Il reprend la piste à la troisième place derrière Alonso.

Tour 29: Abandon de Mark Webber dans son stand.

Tour 30: Jarno Trulli est en tête avec un avantage de 11 secondes sur Alonso et il est sur une stratégie à un seul arrêt. En queue de peloton, Kubica dépasse Felipe Massa.

Tour 32: Trulli aux stands.

Tour 34: En tête, Fernando Alonso hausse le rythme afin de pouvoir repartir devant Trulli après son second ravitaillement.

Tour 40: Rosberg, second, ravitaille pour la seconde fois.

Tour 41: Le leader Alonso s’arrête à son tour. Sa formidable attaque a payé et il conserve la tête in extremis en sortant devant les moustaches de la Red Bull de Coulthard. Lewis Hamilton profite de la confusion pour dépasser l’Ecossais avant de s’engouffrer dans les stands.

Tour 42: On frôle une nouvelle fois la catastrophe dans le stand Red Bull lorsque l’homme à la sucette fait signe à Coulthard de repartir alors que le coupleur du ravitailleur est encore engagé.

Tour 50: Raïkkonen ravitaille alors que Trulli est contraint à l’abandon alors qu’il était sixième. Mais c’est un évènement en queue de peloton qui pourrait bien changer la face de la course. Après un tête-à-queue de Massa surpris par la voiture de Trulli au ralenti, Adrian Sutil encastre sa Force India dans le mur et provoque une nouvelle neutralisation de la course.

Tour 53: La voiture de sécurité lache la meute. C’est maintenant que tout va se jouer. Fernando Alonso, en pilote expérimenté, se ménage un bel écart par rapport à Rosberg qui se trouve sous la menace de Lewis Hamilton.

Tour 57: Kimi Raïkkonen se sort tout seul dans la chicane en escaladant le vibreur. C’est l’abandon pour le champion du monde.

Arrivée: Fernando Alonso retrouve le chemin de la victoire au volant d’une Renault mais le grand gagnant du jour est sans conteste Lewis Hamilton qui s’échappe au championnat.

Classement:

1. Alonso

2. Rosberg

3. Hamilton

4. Glock

5. Vettel

6. Heidfeld

7. Coulthard

8. Nakajima

9. Button

10. Kovalainen

11. Kubica

12. Bourdais

13. Massa

14. Fisichella

Championnat pilotes:

1. Hamilton 84

2. Massa 77

3. Kubica 64

4. Raïkkonen 57

5. Heidfeld 56

6. Kovalainen 51

Championnat constructeurs:

1. McLaren-Mercedes 135 points

2. Ferrari 134

3. BMW 120

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz