Accueil Design Abarth : visite d’une concession

Abarth : visite d’une concession

129
2
PARTAGER

Concession_Abarth__2_.JPG

La rentrée 2008 est assurément un bon cru automobile. Deux nouvelles marques vont apparaître sur le marché français : Abarth et Infiniti. Dans le cas de la première, il sagit plutôt dune renaissance. Il y a peu, Bernard vous donnait quelques nouvelles du réseau Abarth naissant. Rien de tel que daller voir sur place pour mieux se rendre compte de ce que seront les concessions de la marque au scorpion. Nous nous sommes donc rendus à la concession de Bordeaux-Mérignac, qui vient tout juste dinstaller une zone de son hall, dévolue à Abarth.

Du rouge et blanc partout, des sièges baquets pour accueillir le client, des photos historiques de modèles de course ou de record, les caractéristiques techniques des modèles bien en évidence Pas de doute, la déco mise tout sur le sport et lhistoire. Le design net des éléments de la zone Abarth est dans la droite ligne de ce quon ne voyait alors que dans les salons, depuis Genève 2007.

Concession_Abarth__1_.JPG

Dailleurs, laspect historique est primordial dans limage dAbarth. Son passé est glorieux, et ses sportives populaires. Aussi, la marque a-t-elle une place dans le cur des passionnés, surtout en Italie, où Carlo Abarth peut être considéré comme lhomologue de notre « sorcier » Amédée Gordini (lui aussi dorigine italienne). Comme laffirme Bernard Saïsset, attaché commercial de la concession Auto Ouest, les fans sont nombreux, à être intéressés par la 500 ou la Grande Punto ou plus simplement par les produits dérivés de la marque. Ils sont nombreux et surtout de tous âges ! Si les plus anciens peuvent se remémorer les mythiques 500 Abarth (originelles) avec leur inimitable capot ouvert, les plus jeunes dentre ces fans ont peut-être été sensibles à une autre facette du marketing Abarth : le buzz !

En effet, comme la 500 « standard » avant elle, sa sur délurée a fait (et fait toujours) grand usage dinternet pour sa promotion. Pas de documentation papier comme chez tout concessionnaire classique. Si vous voulez un renseignement particulier sur un modèle Abarth, cest sur le site officiel quil faut aller. Celui-ci sera dailleurs remanié dans les deux semaines à venir, présentant toutes les possibilités de configuration des modèles. En bref, Abarth est sur le net depuis assez longtemps pour avoir une bonne visibilité auprès des passionnés. Autre avantage, la 500 Abarth bénéficie de la communication orchestrée autour de la FIAT 500, dont le site internet a été lancé plus de deux ans avant sa commercialisation. Un produit déjà bien connu des internautes, rendu encore plus désirable par ladjonction dun surcroît salvateur de puissance sous sont capot arrondi.

Dans la concession, place est faite également à la technologie. En effet, un écran tactile permet de composer lauto à son goût. Il est relié à une imprimante, qui vous sort instantanément le cliché de lAbarth de vos rêves, en qualité photo. Sympa ! Vous pouvez également imprimer le devis comportant la liste des options choisies ainsi que le tarif de votre belle. Le choix daccessoires étant large, une partie est présentée en concession. Létagère en métal attend dailleurs ses jantes, qui se laisseront admirer par les clients.

Concession_Abarth.JPG

Si la diversité est donc au rendez-vous au sein des aficionados, quen est-il de la clientèle ? Avant tout, la marque se porte bien puisquune vingtaine de 500 a été vendue en moins dun mois. Selon Bernard Saïsset, « il sagit dune clientèle majoritairement aisée, comportant notamment beaucoup de propriétaires de Ferrari ». Amour des italiennes ? Des passionnés dont la 500 Abarth sera la troisième voire quatrième voiture (ou même plus). Plus étonnant encore : près de 60% des acheteurs commandent leur auto sans la voir, par téléphone ou internet. Plusieurs raisons à cela. La première est géographique. Seules deux concessions Abarth sont opérationnelles pour linstant. Celle de Bordeaux draine donc tout lAquitaine, voire même le sud. De toutes manières, le nombre de concessions sera volontairement limité, pour garantir lexclusivité de la griffe. Autre explication : lachat passion. Le client Abarth veut une Abarth, point. Il nira donc pas forcément essayer la 500 Abarth et sa concurrente Twingo RS avant de se décider. Enfin, laspect mode, surtout dans le cas de la 500, est indéniable. Ne la-t-on pas vue dans le numéro de septembre de Vogue, telle un sac Gucci ou une robe Prada ?

Qui dit réseau de vente dit également entretien des autos. Si « lofficine » de Turin est le centre névralgique, les petites Abarth devront retourner à latelier dans les concessions Abarth. A Bordeaux-Mérignac, un pont dédié vient tout juste darriver, et un des mécaniciens a reçu une formation spécifique pour soccuper des petites bombes au scorpion.

DSC01329.JPGDSC01328.JPGDSC01327.JPGDSC01326.JPGDSC01325.JPGDSC01323.JPGDSC01324.JPGDSC01322.JPGDSC01320.JPGDSC01319.JPGDSC01321.JPGDSC01318.JPGDSC01317.JPGDSC01316.JPGDSC01305.JPG

Nous tenons à remercier léquipe de la concession FIAT Auto Ouest de Mérignac (33) pour son accueil.

Lire également :
Histoires parallèles : Carlo Abarth et Amédée Gordini
Abarth : présentation des modèles
Essai de la Grande Punto Abarth

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz