Accueil Constructeurs Essai Dodge Journey: vous avez dit politiquement correct?

Essai Dodge Journey: vous avez dit politiquement correct?

283
21
PARTAGER

dodge_journey_palmier.jpg En ces temps incertains oû la bourse pique du nez, le pétrole s’enflamme et l’écotaxe vous fait passer l’envie de craquer pour le nouveau SUV de vos rêves, Dodge arrive à point nommé avec le crossover Journey. Placé entre le monospace sage et pratique et le SUV frime et fun, la Dodge Journey allie les avantages de ces derniers tout en émettant un minimum de CO2. Lors de notre essai, son moteur de 2 litres turbo diesel de 140 chevaux DIN, qui fait déjà merveille dans la Chrysler Sebring et la Jeep Patriot, couplé à une boite commandé à double embrayage, nous emmèna gentiment sur les routes catalanes autour de Barcelone . Mais avant de vous parler des qualités routières, faisons un tour à l’intérieur de cette nouvelle Dodge.

dodge_journey_cote.jpg

Décliné en modèles SE, SXT et R/T, le Journey propose 5 ou 7 places et une ribambelle d’équipements, en fonction de la version et des packs que vous aurrez choisi. Pour notre essai, nous disposions du haut de gamme R/T pourvu de 7 vraies places garnies cuir avec un accès à la troisième rangée très bien pensé.

dodge_journey_acces_3ieme_rangee.jpg

Aux places avant, l’ergonomie est bien traitée, malgré que les sièges soient un peu durs, notament coté passager, qui est pourvu d’un rangement sous le coussin. Pour ce qui est de la planche de bord et des panneuax de porte, on est bien chez Dodge: du plastique robuste comme sur la Caliber et la Nitro. Ceci dit, la finition et la qualité percue n’ont rien à envier à un Renault Scenic. Notons au pasage la caméra de recul, bien pratique pour les créneaux et autres manoeuvres du genre.

dodge_journer_volant.jpg

Le siège conducteur est équipé de moteurs électrique avec notament la possibilité de régler le site, c’est à dire l’inclinaison du coussin. Cela permet de trouver une position de conduite décontractée avec une très bonne visibilité et oû les commandes tombent bien sous la main! La Dodge Journey se laisse manoeuvrer avec aisance. Son 4 cylindres turbo diesel peine quelque peu de lancer les 1725 kg de la Journey à des vitesses élevées, mais par les temps qui courent, il vaut mieux ça que de perdre des points. Comme sur la plupart des SUV et monospaces, l’inscription en courbe se fait avec un léger sous-virage et il convient d’anticiper le roulis dès que l’on force l’allure sur route sinueuse. En cas de trop d’optimisme le système de freinage bien dimensioné et l’ESP vous remettent dans le droit chemin. La tenue de cap sur autoroute est bonne, ce qui permet une conduite décontractée, pendant que vos bambins assis en 2ième rangée auront tout loisir de regarder leur DVD favori sur le système embarqué.

dodge_journey_ecran_DVD.jpg

En conclusion, je dirais que la Dodge Journey invite au voyage en proposant une alternative intéresante au Citroën Picasso et au Renault Scenic. Les individualistes seront séduits par la Dodge Journey pour son style taillé masse, qui reste plus équilibré qu’un Mercedes ML et plus frais qu’un Volkswagen Touran. Les modularités et fonctionnalités que l’on attend aussi bien d’un SUV que d’un monospace y sont et l’ensemble se présente pour une gamme de prix très attractifs, allant de 25.500 à 33.250 EURO.

dodge_journey_3kar_ar.jpg

Poster un Commentaire

20 Commentaires sur "Essai Dodge Journey: vous avez dit politiquement correct?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Gonzague
Invité

un deux litres pour propulser ça , ça doit ramer 😛

nicoladu14
Invité

Est il pénalisé par le malus ?

Ben
Invité

Excusez moi, j’ai bien lu 1725 Kg ? Si c’est effectivement le concurrent d’un Scénic, c’est lourd. Dans les 200 Kg de plus qu’un grand Scénic dci 150…

Ben
Invité

Dire que je trouvais déjà qu’un Scénic c’était lourd…

wpDiscuz