Accueil Alternatives Concepts oubliés : Les Citadines de Renault (1994)

Concepts oubliés : Les Citadines de Renault (1994)

562
23
PARTAGER

Renault_Les_Citadines.jpg

Au Mondial de Paris en 1994, Renault a présenté tout un ensemble de concepts dénommé Les Citadines. Il sagissait dune réflexion globale sur ce que serait la mobilité urbaine dans le futur. Six concepts furent donc étudiés, dont les plus connus sont Modus et Ludo, les seuls réalisés grandeur nature.

Renault_Ludo_concept_1994__2_.jpg 

Tous les domaines de la mobilité urbaine sont explorés par le programme les Citadines. La citadine polyvalente était représentée par Ludo. La particularité de cette citadine résidait dans les ouvrants asymétriques. Côté passager, deux portes coulissantes antagonistes offraient un accès large sur lhabitacle. Celui-ci brillait par sa modularité, avec possibilité de coucher les sièges (comme sur la première Twingo).

Renault_Ludo_concept_1994__3_.jpg 

Le concept Ludo était une sorte doptimisation du principe de la Clio. Le style de la Clio de deuxième génération en a conservé quelques traces, notamment la lunette arrière bombée et lavant « yeux de nounours ». Mais dans lidée, cest plus la Modus de série qui se rapproche de cet esprit. Question motorisation, Renault (comme de nombreux constructeurs) voyait le GPL comme une solution davenir.

Renault_Ludo_concept_1994.jpg

Cela a eu pour conséquence un certain nombre de modèles disponibles en bicarburation (Twingo, Scénic, Kangoo). Logiquement, la Ludo, en citadine davenir, adoptait cette solution peu polluante et en vogue.

Renault_Amp__ratrices__3_.jpg

Renault_Amp__ratrices__2_.jpg

Renault_Amp__ratrices.jpg

Dans ce programme, Renault prévoyait également des modèles urbains purs et durs à deux places. Un peu une interprétation de ce quaurait pu être une Smart chez Renault. Trois véhicules ont été conçus, uniquement en maquette numérique. Dénommées les Ampératrices (du fait de leur propulsion électrique), ces trois petites voitures on fait lobjet de très peu de communication de la part de Renault.

Autre temps, autres murs De nos jours un tel programme serait mis en avant comme LA voiture ultime pour la ville.

Renault_Modus_concept_1994__3_.jpg

Comme Renault construit aussi des utilitaires, un concept a été réalisé échelle 1. Cest le Modus, aux formes avant toutes rondes, avec des surfaces vitrées bombées immenses.

Renault_Modus_concept_1994.jpg 

Ce qui est remarquable, cest lintelligence de sa conception. Toute la partie mécanique est située dans le châssis et le bloc arrière est modulable, interchangeable.

Renault_Modus_concept_1994__2_.jpgLe Modus pouvait donc accueillir indifféremment un container ou un compartiment passager, qui le transformait en taxi à six places. La motorisation était hybride, électrique/turbine à gasoil. La turbine peut paraître un choix étonnant mais il convient de rappeler que la marque au losange explorait alors cette voie, avec un prototype sur base dEspace, le VERT (Véhicule Electrique Routier à Turbine) en 1996. Quoi quil en soit, et avec le recul, il semble bien difficile dexpliquer le retard qua pris Renault sur le terrain des hybrides au vu de ce concept qui a bientôt quinze ans.

Enfin, Renault sest aussi préoccupé des transports en commun dans sa vision du transport urbain, avec le City-Site. Lidée est à lexacte croisée des chemins entre le bus et le tramway. Le principe est de créer un bus auquel on peut rajouter des wagons. La capacité varie ainsi de 70 à 200 passagers. Là encore, la motorisation est écologique : hybride gasoil/essence ou au gaz naturel.

Renault_citadines_image_de_synthese.JPG

Cette vision de la circulation urbaine frôle les quinze ans et pourtant elle semble toujours dactualité. La différence aujourdhui est que Renault aurait certainement beaucoup plus communiqué autour de cette idée écologique, très dans lair du temps.

Un grand merci à l’équipe de Planète Renault pour l’aide apportée concernant les photos du City-Site. Source vidéos : Mediaport

Lire également :
Renault, faut pas gâcher

Poster un Commentaire

23 Commentaires sur "Concepts oubliés : Les Citadines de Renault (1994)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
greg
Invité

Intéressant, j’espère voir d’autres articles sur des viex concept.
Sinon, le premier rappelle la défunte smart forfour de profil, et la seconde la Bluecar.
Amusant

oliverte
Invité

superbe artiocle -> et alors on se dit que renault à perdu du temps à réflechir sur des choses qui ne sont jamais sorties
pendant ce temps les ingénieurs de vw sortaient des moteurs, des boites double ambrayage des injecteurs pompe, des v6, des v8, des v10 des v12 et des v16….

lepolupe
Invité

Schweitzer c’était le bon temps…,
maintenant on se paluche sur des portes papillons

Anonyme
Invité

« Quoi quil en soit, et avec le recul, il semble bien difficile dexpliquer le retard qua pris Renault sur le terrain des hybrides au vu de ce concept qui a bientôt quinze ans. »

Non, ça s’explique très bien. C’est toujours comme ça chez Renault, ils innovent et ils laissent tomber. Ils sont incapables de croire en eux-mêmes.

Souvenons nous du moteur ide, abandonné, alors qu’aujourd’hui Renault est incapable de se convertir à l’injection directe…

Bikinours
Invité

Très intéressant comme article, et on voit où les Smart ont puisées leur inspiration, la Forfour s’inspire de la Ludo et la Fortwo de l’Ampératrice (la rouge en-dessous de la Ludo).

wpDiscuz