Accueil Brève rencontre Brève rencontre: Lotus Elite/Eclat/Excel

Brève rencontre: Lotus Elite/Eclat/Excel

482
5
PARTAGER

Lotus_Excel.jpgComme beaucoup de 2+2 les Elite/Eclat/Excel n’étaient ni sportive, ni réellement utilisable au quotidien. Ajoutez-y la finition des Anglaises des années 70-80 et la concurrence interne avec l’Esprit et vous comprendrez pourquoi ces Lotus ont tendance à être oubliées des livres d’histoire…

Lotus_Elite.jpgL’Elan+2 était (comme son nom l’indique) une évolution 2+2 de l’Elan. Colin Chapman souhaite une voiture encore plus élitiste (d’où le nom; tant pis pour la confusion avec l’Elite des années 60.) Née en 1974, l’Elite reçoit le 4 cylindres 2l 16 soupapes 160ch (d’origine Vauxhall) que l’on retrouvera sur l’Esprit.

Lotus_eclat.jpgL’Eclat est une évolution de l’Elite avec un arrière « normal », mais toujours en 2+2. Apparue en 1975, elle est positionnée sous l’Elite. Ainsi, la version de base se contente d’une boite 4 Ford et de jantes en tôles! Malgré tout, l’Eclat cannibalise l’Elite. En 1980, elles évoluent en « S2 » avec un moteur plus coupleux.

Lotus_Excel_2.jpg En 1982, elles laissent place à l’Excel. Pour éviter de payer les frais d’homologation d’un nouveau véhicule, elle sort sous le nom de « Eclat Excel », prétendant que ce n’était qu’une évolution. En fait, elles n’ont que peu en commun. Toyota, alors actionnaire, l’aurait étudiée en parallèle de la Celica, d’où un look et des pièces communes.

lotus_excel.jpgL’Excel est vendue 273 000frs, soit le prix de deux Porsche 924! En plus, pour 7 000frs de mieux, on peut avoir une Esprit S3 équipée du même moteur 2,2l 160ch, mais plus typée « sport ». Lotus essaye de redresser le tir en 1985 avec l’Excel SE, dont le moteur est poussé à 180ch et une finition en hausse. C’est insuffisant pour convaincre et les ventes plafonnent à une moyenne de 200 unités par an.

Excel_interior.jpgA la fin des années 80, le dessin (bien que signé Giugiaro en ce qui concerne l’Elite) commence à dater, tout comme son architecture moteur avant/roues arrières motrices. Les ventes chutent et c’est ce qui décidera surement Lotus à ne pas catalyser son moteur. Elle n’a pas droit non plus au moteur turbo de l’Esprit. L’Excel disparait fin 1992, lorsque le pot catalytique devint obligatoire. Ventes 1992: 15 exemplaires. La dernière fut offerte à la veuve de Colin Chapman.
Lotus_Elite_2.jpg

A lire également:
Brève rencontre: Lotus Elan
Lotus, Lotus, Lotus!

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Brève rencontre: Lotus Elite/Eclat/Excel"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
RV
Invité

Les modèles des années 70 sont superbe, je trouve.

Le Canard Masqué
Invité

« A la fin des années 80, le dessin (bien que signé Giugiaro en ce qui concerne lElite) commence à dater, tout comme son architecture »
Vrai que cette architecture est aujourd’hui totalement obsolète…non mais sérieux…

Eric
Invité

+1

Les voitures à moteurs centrals arrières sont monnaie courante !

Cocktail
Invité

xD

ArnauF
Invité
Maintenant, ce sont les modèles qui se vendent les moins chers (tiens, je n’étonne personne) mais est-ce vraiment un accès à la marque et sa philosophie? Je préfère payer le double pour une Elise S1. De plus, j’ai l’impression que la différence risque d’être vite récupérée en terme de fiabilité (c’est pas qu’elles sont laides, mais déjà sur les photos de pub, on a l’impression que les pièces de carrosserie ne sont pas ajustées) et de consommation/pollution. Pourtant j’aime bien, même si ce sont plus des voitures qui ont une histoire et un intérêt pour les passionnés que des voitures… Lire la suite >>
wpDiscuz