Accueil Breaks Essai Dacia Logan MCV épisode 2

Essai Dacia Logan MCV épisode 2

315
19
PARTAGER

 dacia_logan_MCV_2.jpg

Avant de prendre pour la première fois le volant de la fameuse « voiture à 5000 euros« , j’avoue que mes craintes étaient de retourner 10 ou 15 ans en arrière en matière de confort de conduite ou d’insonorisation. Fort heureusement, ce n’est pas dans ces domaines-là que Renault a décidé de faire des économies.

Le 1.5 dCi se fait extrêmement discret dans l’habitacle, par ailleurs totalement dépourvu de bruits aérodynamiques parasites. La direction assistée, très démultipliée, se montre précise, tout comme le levier de changement de vitesses. En outre, la tenue de route est tout à fait digne des standards actuels. Il faut dire que la Logan MCV dispose des trains roulants de la Clio II à l’avant et la Modus à l’arrière.

Si elle ne souffre d’aucun défaut mécanique majeur, la nouvelle Dacia ne peut cacher sa conception « low cost » au niveau de certains petits détails. Je peux citer en vrac, les soudures du système de dégivrage arrière apparents tout comme quelques têtes de vis, l’autoradio de qualité très moyenne, ainsi que la disposition assez peu ergonomique des boutons de commande sur la console centrale. Mais, comme je le disais, ce ne sont que de petits défauts, largement acceptables sur un véhicule aussi polyvalent et bon marché.

L’atout principal de la Logan MCV se situe, en effet, au niveau de son très volumineux espace intérieur, jugez plutôt: un volume de chargement de 200 litres en 7 places, qui passe à 700 litres en 5 places et même 2350 litres une fois tous les sièges passagers rabattus. La grande hauteur sous toit de ce break, se rapproche plus de celle d’un monospace et permet à un adulte de 1 m 90 de s’installer sans difficulté sur la troisième rangée de sièges. Cette grande qualité intéressera sans doute certaines professions comme les taxis par exemple. En revanche la faible puissance de la motorisation diesel (70 ch) est un sérieux handicap une fois la voiture chargée mais Renault réfléchit à une version diesel de 90 ch plus en phase avec le gabarit de la Logan.

A des tarifs s’échelonnant entre 8800 et 12500 euros, la Dacia Logan MCV dispose d’excellents atouts pour satisfaire les besoins d’une famille au budget auto serré. Son espace intérieur, sa robustesse, sa fiabilité et surtout son prix séduiront, n’en doutons pas, les (nombreux) conducteurs pour qui l’automobile n’est qu’un moyen de se déplacer d’un point A à un point B.

A lire également: Essai Dacia Logan MCV épisode 1

dacia_logan_MCV_7_places.jpg

dacia_logan_MCV_coffre.jpg

dacia_logan_MCV_enfants.jpg

dacia_logan_MCV_enfants_2.jpg

dacia_logan_MCV_filet.jpg

dacia_logan_MCV_logo.jpg

Poster un Commentaire

18 Commentaires sur "Essai Dacia Logan MCV épisode 2"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
mmike
Invité
Je ne cache pas mon respect pour le travail de Renault avec cette voiture.Au niveau industriel,rien à dire,tout est bon. Ceci dit,il faut le dire,cette version de la Logan,et seulement celle-là,est une voiture DANGEREUSE.Non contente d’afficher les « performances » médiocres de la Logan en sécurité passive,et de manger presque 75m. (à vide!) pour s’arrêter à 130 km/h,comme toutes les autres versions,elle est malheureusement très dangereusement sous-motorisée.Il est je crois du rôle de tous les journalistes d’avertir les futurs clients qu’un break est fait pour être chargé,mais avec 7ersonnes à bord ou bien chargée,la Logan MCV dCi exige 45 secondes,par exemple,pour passer… Lire la suite >>
ben
Invité
Proposition très cohérente. Le rapport prix/prestation est excelent. Elle fait l’impasse sur de nombreuses choses, mais pas sur l’essentiel. Bien des gens se foutent du design, de la qualité de présentation (lui préférant la robustesse et la fiabilité), des équipements Hi tech, des performances exceptionelles… Et se contentent d’une voiture qui roule, est confortable, spacieuse et économique (quand on se fout de l’automobile, on est rarement motivé pour y claquer son pognon). Une réelle révolution automobile. Après, à ceux qui trouvent les performances du petit Dci anémiques, je ne peux que répondre « a bas le diesel » ! Même si c’est… Lire la suite >>
ben
Invité

Au fait, l’article est terminé, ou on aura une troisième partie plus orientée « sur la route » ?

Car sinon « La direction assistée, très démultipliée, se montre précise, tout comme le levier de changement de vitesses. En outre, la tenue de route est tout à fait digne des standards actuels. » C’est un peu court…

Mike
Invité

N’importe quoi qu’est qu’on entendrait pas pour couler la Logan, maintenant elle est dangereuse parce qu’elle est pas puissante, je me demande qu’elle est la part des accident du à la sous puissance d’un véhicule, à mon avis beaucoup moins que le kéké qui bombarde à tout bout de champ.
Si cette voiture étai si dangereuse, elle roulerais pas en France c’est sur, les règles en matières de sécurité y sont assez strictes.

fanalfa
Invité

dans l’ensemble pour le prix c’est voiture agréable à regarder. il me semble en effet qu’elle est sous motorisée, Renault devrait revoir cela au plus vite. ce break est beaucoup plus avenant que la berline. elle mérite un certain succès.

wpDiscuz