Accueil Actualités Entreprise L’Iran rejette Renault

L’Iran rejette Renault

230
28
PARTAGER

Iranrenaultpars2 Renault planifie depuis les débuts de la Logan une multiplication des sites de production dans des pays à faible coût de main d’oeuvre. D’abord Roumanie, puis Maroc, Russie, Amérique du Sud et également Iran. L’accord signé il y a déjà quelques temps vient d’être purement et simplement remis en cause par le gouvernement iranien qui veut désormais plus. L’application du contrat est donc remis en question unilatéralement tant que le constructeur français ne répondra pas favorablement aux nouvelles revendications de l’Iran.

Iranrenaultpars1 En fait, le gouvernement iranien souhaite pourvoir exporter une part de la production de Logan (20%) vers les marchés traditionnels européens de Renault. Sans cela, ils n’accepteront pas de les fabriquer.

Ce "chantage" bloque Renault qui doit faire face à une demande croissante de Dacia Logan et la production de 300.000 voitures par an prévue en Iran ne va pas tarder à manquer. Le début des livraisons devait débuter en Mai prochain.

Renault qui ne peut se permettre trop de rigidité est donc contraint de reprendre les négociations avec Iran Khodro et Pars Khodro, les 2 prestataires sous autorité de l’état iranien.

Est ce encore du business ?

Lire également: Dacia Logan Break en catimini
                         Dacia Logan Steppe Concept

Source: Le quotidien auto
source Image: ISNA

Poster un Commentaire

28 Commentaires sur "L’Iran rejette Renault"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Elisabeth
Invité

Renault fait les frais du dossier nucléaire et d’Areva …tres certainement …
cf. L’Iran , le climat est explosif
http://www.leblogfinance.com/2006/04/iran_le_climat_.html#more

Elisabeth
Invité

Je me trompe, ou il y avait deja eu des pb avec Peugeot ?
En tout cas surprenant , que cela ne soit pas Total qui fasse l’objet du chantage …. encore que … justement non … les Iraniens ont besoin de la manne pétrolière …

Poubelovitch
Invité

Avec des pays à risques, un manager doit avoir une solution de replis, un plan B, quoi ;-))
Sinon, cela fait un peu tocard!

Vouloir exporter vers l’Europe, c’est vouloir le beurre et l’argent du beurre.
Pourquoi Renault ne chercherai pas plutôt un site en Afrique. Une bonne base de reconquête, et plein d’idées possibles…

Balrog
Invité

Qu’il idée bizarre, et plutôt étrange de vouloir aller implanté une usine dans un pays soumis à une « dictature ».

Josh
Invité

Ba au moins la main d’oeuvre file droit XD

Pourquoi L’iran, y a pas de place en Syrie, au Liban, Au kazacstan, Chez les Palestiniens ce qui ferait surement tres plaisir A Israel lol

wpDiscuz