Accueil F1 Michelin quitte la Formule 1 fin 2006!

Michelin quitte la Formule 1 fin 2006!

273
37
PARTAGER

Monteurmichelin_1 Ce n’est qu’une demi-surprise, mais le communiqué de presse de Michelin Sport ne fait qu’officialiser une décision prise depuis longtemps par la direction du manufacturier de pneus français.

Ils nous expliquent que leur vision de la discipline reine du sport auto n’est plus en adéquation avec ceux qui en fixent les règles, à savoir la sacro-sainte FIA. En effet, à Clermont-Ferrand, on estime que la Formule 1 est d’un très haut niveau technologique, et que le pneu a une énorme influence dans les performances des autos, aussi, d’après Michelin, les écuries doivent être libre de choisir leurs gommes.

Après avoir consulté ses partenaires, ils en ont conclu que l’évolution vers un manufacturier de pneu unique est inéluctable, et ils expriment aussi par cette décision, leur "ras le bol" vis-à-vis des changements incessants des règles.

Edourd Edouard Michelin: "Cette décision est l’aboutissement d’un constat de profond désaccord entre la philosophie sportive qui anime Michelin depuis toujours et les pratiques de gestion des autorités de la F1 qui n’offre plus de garanties d’un environnement sufisamment clair et pérenne pour justifier des investissements sur le long terme.

"Quitter la Formule 1 pour Michelin ne représente nullement un abandon des sports mécaniques auxquels la marque Michelin est très attachée depuis 117 ans. Si les conditions de la Formule 1 venaient à être profondément modifiées, Michelin proposerait à nouveau et naturellement ses services à différentes écuries" ajoute-t-il.

Cela laisse malheureusement le champs libre à la FIA, et la conforte dans ses convictions, notamment cette règle du manufacturier de pneu unique. Michelin reste cependant très vigilant, et notera si ces changements auront l’effet positif que prône la Fédération.

Edouard Michelin rajoute: "Quoiqu’il en soit, Michelin mettra tout en oeuvre en 2006 pour assurer à ses partenaires le meilleur service et les meilleurs pneus (…) comme cela a été le cas depuis son retour en 2001. (…) Michelin aurait aimé pouvoir prolonger son engagement en F1 (…), la collaboration avec ses écuries partenaires ayant été sources de progrès et d’echanges fructueux."

Reste à savoir maintenant si le départ de Michelin sera un mal pour un bien, pour la Formule 1… Ce n’est malheureusement qu’un acte de plus qui décridibilise la catégorie, alors qu’elle n’en a vraiment pas besoin.

Poster un Commentaire

34 Commentaires sur "Michelin quitte la Formule 1 fin 2006!"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Laurent
Invité
C’était l’issue logique. En F1 la politique et en particulier le lobby de Mosley dirige le monde à sa guise au mépris de l’esprit du sport et de la compétition. MICHELIN a raison de partir pour ne pas cautionner les agissements de cet individu. Quand je pense qu’en plus MICHELIN doit un an de préavis avant de partir alors que ceux qui éditent les règlements peuvent en décider l’application pour le mois suivant. La F1 c’est vraiment une république bananière. Enfin, profitons de l’hiver pour exprimer notre répugnance et notre colère, début Mars on sera plus zen pour suivre les… Lire la suite >>
Nicolas
Invité
Pierrick et Laurent, je ne vous comprends pas! Je voudrais savoir si la F1 est un spport et une lutte entre des monoplaces ou des pilotes ou entre des pneus. Pour moi, la F1 est un sport de bagnoles et de pilotes. Je suis hostile à Michelin depuis le fiasco d’Indianapolis 2005 car Michelin en était le seul responsable et Michelin ne doit pas protester car il a lui-même signé son arrête de mort. Je suis pour le fournisseur unique depuis déjà bien des années et cela n’a rien à voir avec Michelin ou Bridgestone. Si c’était Pirelli, cela ne… Lire la suite >>
Otokar
Invité

Les modifications techniques me paraissent indispensables, pour calmer un peu l’escalade des performances, mais pourquoi donc imposer un constructeur de pneu unique qui pouvait niveler ou encensé une monoplace, ce qui ajoutait « un peu » à la compétition. Maintenant, ce ne sera pas le milleur package voiture-pneu-pilote, mais juste voiture… pour ajouter pilote, j’hésite encore…

Otokar
Invité

De toute facon, tous les points de vue se défendent, cependant, les changements récurrents depuis 2001 n’ont pas eu franchement les effets escomptés. Je ne demande à la limite qu’une seule chose, avoir tort, et assister à de futures championnats très disputés.

Laurent
Invité
Personnellement le manufacturier unique me pose problème au niveau éthique. Si la F1 doit être le pinacle du sport auto, une compétition extrême et bien le pneu se doit de faire partie des éléments de la performance, comme toute autre partie d’une voiture. Je n’ai rien contre les formules monotype, ça peut donner de belles courses (A1 GP par exemple) mais c’est juste que pour moi il y a antinomie entre la philosophie et les moyens. Je trouve juste dommage de brider la créativité des gens. Si le manufacturier unique avait existé de tous temps aurions nous aujourd’hui des pneus… Lire la suite >>
wpDiscuz