par Elisabeth Studer

Lithium : Imerys très réservé sur une extraction rapide en France

Le groupe de minéraux industriels Imerys est resté très prudent mercredi sur la possibilité d'extraire rapidement du lithium de son gisement de kaolin de Beauvoir (Allier). Et ce, alors que de nombreux acteurs tablent sur les ressources minières de la France pour fournir des matières première essentielles à la construction de batteries pour véhicules électriques.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Projet de lithium uniquement en phase exploratoire en 2022

"Nous avons un projet en phase exploratoire minière et technique, et en 2022 nous avons l'intention de travailler sur le projet pour voir s'il peut avoir un sens économique et environnemental", a indiqué Sebastien Rouge, le directeur financier du groupe lors de la présentation des résultats d'Imerys pour 2021, en forte hausse, au cours d'une conférence téléphonique.

Ajoutant qu’il n'y aurait pas d'activité commerciale du lithium en 2022 et que la société devait d'abord valider scientifiquement la présence et la quantité de lithium dans le gisement de kaolin.

Un gisement connu depuis les années 70

Le groupe a reçu en 2021 quelques centaines de milliers d'euros de subventions publiques issues du plan France Relance, pour soutenir l'exploration de ce potentiel gisement. Reste comme l’affirme une source interne au groupe que ce gisement est connu depuis les années 70 …. et « s'il avait été facile et simple, le projet aurait été de l'avant" durant ces cinquante années ….

Notre avis, par leblogauto.com

Le lithium est un des composants les plus recherchés dans le monde actuellement, il constitue en effet le composant principal d’une batterie de voiture électrique, et son degré d’utilisation rentre en grande partie dans la justification de son prix (on estime qu’environ 40% du coût de la batterie dépend de cette matière première).

Depuis la fin de l’année 2020 et tout au long de l’année dernière, le cours du lithium n’a cessé d’augmenter. Raison principale de cette flambée : la quantité extraite s’avère insuffisante pour alimenter la production de batteries pour véhicules électriques (VE).

Or, la baisse du prix moyen du lithium qui a été observé en 2018 a entraîné un ralentissement des investissements et de nouveaux projets dédiés à son extraction, ce qui a provoqué une escalade de son cours.

Au final, si les gisements et les réserves existent, ce sont les moyens financiers qui manquent pour satisfaire la demande.

Sources : AFP, Imerys

Pour résumer

Le groupe de minéraux industriels Imerys est resté très prudent mercredi sur la possibilité d'extraire rapidement du lithium de son gisement de kaolin de Beauvoir (Allier). Et ce, alors que de nombreux acteurs tablent sur les ressources minières de la France pour fournir des matières première essentielles à la construction de batteries pour véhicules électriques.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.