Accueil Electriques Lithium : l’extraction n’arrive pas à suivre la demande en batterie

Lithium : l’extraction n’arrive pas à suivre la demande en batterie

0
24
PARTAGER

Depuis la fin de l’année dernière et tout au long de cette année, le cours du lithium n’a cessé d’augmenter. Raison principale de cette flambée : la quantité extraite s’avère insuffisante pour alimenter la production de batteries pour véhicules électriques (VE).

40 % du coût de la batterie lié au lithium

Le composant principal d’une batterie de voiture électrique est le lithium, et son degré d’utilisation rentre en grande partie dans la justification de son prix de (on estime qu’environ 40% du coût de la batterie dépend de cette matière première).

Le cours du lithium lié à la demande de batteries …

Avec une croissance progressive de la part de marché des véhicules électriques tout au long de l’année dernière, le cours du lithium est tombé à des niveaux jamais atteints auparavant. Cependant, depuis la fin de l’année dernière et tout au long de cette année, il y a eu une augmentation qui l’a ramené aux niveaux de 2018.

La théorie des économies d’échelle suggérait qu’à mesure que les ventes de voitures électriques augmenteraient, le prix du lithium diminuerait en conséquence.

Cependant, avec un quota de vente en augmentation, on n’est pas allé en 2021 à une baisse du prix du lithium, mais au contraire, la loi de l’offre et de la demande s’imposant alors.

… mais surtout à la cadence d’extraction

Comme l’a souligné Bloomberg , qui s’appuie sur des données extraites du cabinet de conseil Benchmark Mineral Intelligence, la raison principale n’est pas dans le « boom » lui-même des ventes de voitures électriques mais plutôt liée au fait que l’extraction de lithium n’a pas augmenté au même rythme que la production de batteries pour voitures électriques.

Le cours du lithium s’envole faute d’investissements miniers

Or, la baisse du prix moyen du lithium qui a été observé en 2018 a entraîné un ralentissement des investissements et la création de nouveaux projets dédiés à son extraction, ce qui a provoqué une escalade du prix depuis la fin de l’année dernière qui pour l’instant ne cesse pas.

Le cours du lithium multiplié par 2 en un an

D’après les données publiées par Benchmark Mineral Intelligence, le cours du lithium a plus que doublé par rapport à il y a un an. La société de conseil précise cependant que les sociétés minières cherchent à augmenter l’offre de cette matière première pour satisfaire la consommation croissante. Au final, si les gisements et les réserves existent, ce sont les moyens financiers qui manquent pour satisfaire la demande.

La consommation de lithium devrait être multipliée par 5 d’ici la fin de la décennie

La demande ne devrait que croître dans les prochaines années. La transition vers l’utilisation d’énergies plus respectueuses de l’environnement a provoqué une augmentation de la popularité des voitures électriques, et loin de stagner au cours de ces prochaines années, compte-tenu des feuilles de route de tous les constructeurs et des différentes mesures des gouvernements, la consommation mondiale de lithium devrait être multipliée par cinq d’ici la fin de cette décennie.

Les projets d’extraction de lithium pas assez financés et tardifs

« Le financement des projets de lithium est encore très serré et tardif », a déclaré Cameron Perks, analyste des minéraux chez Benchmark Mineral Intelligence. Ajoutant que le déficit se faisait déjà sentir sur le marché.

Si le cabinet de conseil s’attend qu’avec la hausse des cours de nouveaux projets et initiatives autour du lithium verront le jour, et qu’ils devraient permettre d’augmenter l’offre pour répondre à la demande, reste à savoir l’ampleur des investissements qui seront réalisés.

Cameron Perks envisage également la possibilité que la demande ne soit pas satisfaite : « Il est également possible qu’une quantité suffisante de lithium ne puisse pas être extraite, donc le risque à courir est celui d’un déploiement plus lent des voitures électriques. »

Notre avis, par leblogauto.com

Manque de puces, manque de lithium, le prix des véhicules électriques pourrait flamber ….

Poster un Commentaire

24 Commentaires sur "Lithium : l’extraction n’arrive pas à suivre la demande en batterie"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité

Bon bah va falloir ressortir la Ford Nucléon des cartons….puis après faudra la Tesla Coal *badumtss*

SGL
Invité

C’est tout bon pour accentuer les recherches sur le sodium et autres batteries solides.
C’est également bon pour le développement des PAC H2.
En France, on peut accélérer les biocarburants comme le font dans l’aviation.

wizz
Membre

le lithium offre le meilleur ratio énergie/poids

SGL
Invité

Pour le moment @wizz

Amazon
Invité

@sgL, cela ne changera jamais. c’est le cation métallique capable de faire un sel le plus léger qui existe. 7g/mole quand le Na est à 23g/mole. on a un facteur 3 sur la densité de charge.
sauf à faire des batteries qui fonction avec juste un proton, mais je ne pense pas que cela soit possible.

wizz
Membre

http://www.methodephysique.fr/tableauperiodique.jpg

le tableau périodique, pour ceux qui ne se rappellent plus

et je me souviens d’avoir expliqué ce tableau, comment le comprendre, masse atomique, nombre de charge, etc….

SGL
Invité

Les batteries sodium ont d’autres avantages… !?

wizz
Membre

d’autres avantages….et d’autres inconvénients

ensuite, selon l’application, mobile ou immobile, légèreté nécessaire ou pas, on penchera pour l’un ou pour l’autre

SGL
Invité

Comme pour les PAC H2
Les avantages sont parfois politiques ou géostratégiques.

wizz
Membre
avec un rendement de 25%, faudrait être en état de guerre, avec des embargos, pour opter ces solutions par exemple, l’essence de synthèse par le procédé fischer tropsch, avec du charbon comme ressource. Certains pays ont du charbon et pas de pétrole. Mais pourquoi ces pays n’utilisent pas ce procédé afin d’être indépendant du pétrole, pas d’importation??? A part l’Allemagne nazi pendant la guerre, ou de l’Afrique du Sud sous embargo mondial, sinon dès que possible, ils ont arrêté ce procédé. Trop couteux. De même, au temps du grand frère URSS, Cuba avait déjà peu de pétrole. Et lorsque l’URSS… Lire la suite >>
Don92
Invité

C est pas plus mal si ça peut ralentir le déclin des véhicules thermiques qui font travailler des millions de personnes en Europe.
On avait annoncé une source énorme de lithium dans l est de la France via la géothermie, c’est tombé à l eau ?

Peter
Invité

Le lithium est partout, comme il y a des volcans dormants en Auvergne, également en France.
Mais la question est comment la sortir de manière financièrement intéressante…
Chaque resource a besoin d’une technologie finetuné à sa spécificité chimique. Le cas échéant, la France et d’autres pays comme l’Allemagne, le Royaume Uni (Cornwall) auraient eu des productions depuis longtemps…

Amazon
Invité
le marché du Lithium n’est en tension que depuis 1 an. avant il y avait de la surproduction, des stocks abondants, le prix ne montait pas vraiment. aujourd’hui on voit le Li comme une ressource stratégique, et donc toute ressource disponible devient intéressante, même si le prix de revient n’est pas correct aujourd’hui, il peut le devenir d’ici quelques mois. on a donc des projets un peu partout. ce qu’il faut voir, c’est que les investissements miniers se rentabilisent sur des périodes très longues (20 ans) c’est ce qui freine les investissements aujourd’hui, sauf si un état décide que le… Lire la suite >>
Nicolas
Invité

Vivement qu’un équilibre entre demande et moyen de production soient trouvé, pour aider les investisseurs à y voir clair, et minimiser les risques.

Je pense à particulier à la filière recyclage qu’il est indispensable de structurer rapidement, et qui doit pouvoir s’appuyer sur des cours stables pour se projeter et investir.

Peter
Invité

On doit être réaliste, le recyclage ne contribuera que de manière significative(…) à l’appro du lithium qu’à partir d’environ 2030. Pour 2 raisons:
1) le volume de batteries fin de vie (de taille donc hors smartphone) est encore beaucoup trop faible, la qualité des batteries fabriquées pour l’industrie automobile = longue durée de vie
2) (par conséquence), comme le volume n’est pas encore assez suffisant, le recyclage ne peut pas se faire de manière financièrement intéressant

SGL
Invité

ACC progresse en technologie en mettant en priorité le recyclage des batteries qui par la même occasion diminuera la dépendance aux mines chinoises. (très polluantes)

Peter
Invité

“on estime qu’environ 40% du coût de la batterie dépend de cette matière première”
Ceci est tout à fait faut, c’est nettement moins…vérifier vos sources.

wpDiscuz