par Elisabeth Studer

Audi : l’A1 c’est fini ! le segment B aussi

Audi va arrêter la production de l'A1. Une décision prise alors que de nouvelles règles – plus strictes - sur les émissions polluantes affectent la rentabilité des petites voitures.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Audi abandonne la production de l’Audi A1

Audi abandonnera son modèle d'entrée de gamme A1 à mesure que s’intensifient les craintes que des normes d'émissions plus strictes rendent les petits véhicules économiquement non viables à produire.

Audi abandonne le segment B

Au-delà de l’arrêt de l’Audi A1, le constructeur précise par ailleurs abandonner le segment des petites citadines de ce type.

"Nous n'aurons pas de successeur à l'A1", a ainsi déclaré le PDG d'Audi Markus Duesmann à Automotive News Europe.

« Nous savons qu'à l'avenir, il sera assez difficile d'offrir des moteurs à combustion dans les segments plus petits car les coûts augmenteront. Par conséquent, nous allons quitter le segment » a-t-il ajouté.

La stratégie des constructeurs pour les petites citadines remises en question

Les propos de Markus Duesmann voient le jour alors que les constructeurs automobiles commencent à remettre en question leurs stratégies pour les petites citadines en réponse aux réglementations plus strictes de l'Union européenne sur les émissions d'échappement, en particulier en ce qui concerne le CO2. En 2021, l'industrie devra ainsi réduire la moyenne de CO2 de sa flotte à 95 grammes par kilomètre, contre 106,7 g/km l'année dernière.

Une moyenne de 95 g/km difficile à atteindre sans électrification

Les constructeurs automobiles ont du mal à obtenir des niveaux d’émissions de CO2 en dessous de la moyenne de 95 g/km pour leurs minicars et petites citadines sans devoir inclure une certaine forme d'électrification, ce qui ajoute des coûts alors que les marges sur ces segments sont faibles. C’est dans un tel contexte qu’Opel a abandonné ses minicars Karl et Adam.

Vers la fin des petites citadines ?

Les marques Peugeot et Citroën (Stellantis) prévoiraient quant à elles de cesser de produire respectivement les 108 et C1, si l’on en croit plusieurs sources.

Daimler, quant à lui, a entamé le processus de transfert de la production et du développement de sa marque Smart en Chine, où les petites voitures seront produites exclusivement à partir de 2022 dans le cadre d'une joint-venture avec Zhejiang Geely Holding.

Dans un entretien accordé à Automotive News Europe en juin dernier, le DG de Daimler, Ola Kallenius, a démenti les informations selon lesquelles le constructeur automobile quitterait complètement le segment des compactes. Affirmant au contraire que de nombreux modèles du portefeuille du segment compact du constructeur généraient des bénéfices.

"Nous continuerons à rivaliser dans le haut de gamme des segments compacts dans lesquels nous sommes. Nous ne sortons pas de ces segments", a-t-il déclaré. "Ce que nous ne ferons pas, c'est descendre et commencer à rivaliser avec les constructeurs automobiles de masse."

Notre avis, par leblogauto.com

L’Audi A1 sera donc sacrifiée sur l’autel de la rentabilité et de la réglementation de plus en plus stricte liée aux émissions polluantes. Certains – comme la claustrophobe que je suis - pourront notamment regretter sa hauteur sous plafond - plus exactement celle de l’Audi A1 citycarver  - de tout de même 1483 mm … comparé aux 1430 mm de l’Audi A3 Sportback …

Une hauteur sous plafond élevée synonyme de besoins accrus en matières premières … et donc d’une moindre rentabilité ?

Autre problème de taille et non des moindres : appréciés des conducteurs et des gestionnaires de parc, les véhicules du segment B, au gabarit réduit, parvenaient jusqu’à présent à s'imposer au sein des entreprises face aux SUV, même les plus citadins. La réduction de l’offre de ce type de véhicules pourrait devenir problématique alors que la « relève » électrique pourrait être insuffisante pour satisfaire la demande.

Sources : Automotive News, Audi

Pour résumer

Audi va arrêter la production de l'A1. Une décision prise alors que de nouvelles règles – plus strictes - sur les émissions polluantes affectent la rentabilité des petites voitures.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.