par La rédaction

Prime à la casse : vers une diminution progressive

La fin de la vers un soutien pécuniaire en décroissance graduelle.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

La fin de la prime à la casse se profile désormais à l'horizon. Pendant ce temps les constructeurs continuent concrètement de continuer à liquider leurs stocks plutôt que de relancer la production. Dans le même temps le gouvernement français cherche une solution concrète pour une sortie progressive et "en douceur" de cette prime financière incitative à l'achat. Ainsi sa prolongation jusqu'en 2010 est dans les tuyaux, ce sur le premier semestre, afin d'éviter une potentielle dépression brutale du marché automobile à la fin de l'année. Volonté ? Éviter au maximum les syndromes "Jupette" et "Baladurette", deux primes analogues s'étant alors traduites par des rechutes oscillant alors entre 20 % et 25 %. Selon Patrick Devedjian on s'orienterait donc vers un soutien pécuniaire en décroissance graduelle.

Jusqu'ici la prime à la casse représente une aide financière de 1 000 euros pour tout achat d'un véhicule émettant moins de 160 g/km de CO2 et la mise au rebut d'un véhicule de plus de dix ans. Selon Patrick Devedjian, le ministre de la Relance, cette prime serait progressivement réduite. Elle passerait ainsi de 1 000 euros à 800 ou 700 euros sur les six premiers mois de l'année 2010 avant de se réduire finalement à 400 euros. Les détails concrets de ce plan, notamment les périodes précises d'application de cette diminution, ne sont pas concrètement avancés.

Le ministre de la Relance prévient également qu'une coordination devra être effectuée à l'échelon européen. "S'il n'y a pas de coordination, nous serons vigilants quant à ce qui se passera ailleurs afin que les constructeurs français ne se fassent pas prendre de parts de marché", souligne Patrick Devedjian. Quant au montant de la facture initiale, quelques 220 millions d'euros, elle va être pratiquement doublée sur l'ensemble de la période d'application de la prime à la casse. Les derniers chiffres indiquent maintenant le seuil normalement atteint des 400 millions d'euros.

A lire également. Un arrêt progressif de la prime à la casse ? Renault : Ghosn milite pour un arrêt progressif de la prime à la casse, Prime à la casse : jusqu'en 2010 ? Et Prime à la casse : le budget initial dépassé.

Source : La Tribune.

Pour résumer

La fin de la vers un soutien pécuniaire en décroissance graduelle.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.