par Thibaut Emme

Pourquoi baisse-t-on le son pour mieux se garer ?

Statistiquement, vous faites quasiment à coup sûr partie de ces conducteurs qui pour mieux se garer, faire un créneau ou chercher une place en ville vont baisser le son de l'auto-radio et même demander à leurs passagers de se taire. Mais, pourquoi fait-on cela ?

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Cela fait rigoler souvent les passagers qui se demandent alors pourquoi baisser le son permettrait de mieux se repérer dans la rue et faire un joli créneau réussit. En fait, c'est tout bêtement biologique. En effet, contrairement à ce que l'on pense, l'être humain, quel que soit son sexe ou son âge, n'est pas fait pour faire plusieurs choses complexes en même temps. A peine 2% de la population serait capable de faire deux tâches compliquées en même temps.

Pourtant, écouter de la musique forte ou une émission de radio ne semble pas, à priori, une tâche complexe. Détrompez-vous puisque cela sollicite fortement le cortex préfrontal. Cette partie du cerveau permet également de coordonner les mouvements comme pour tourner le volant tout en jouant des pieds, ou chercher du regard un objet, une direction, ou ici une place. En écoutant de la musique forte ou en écoutant une conversation, on sature le cortex préfrontal qui ne peut donc faire autre chose.

Des tâches qui entrent en concurrence

C'est d'ailleurs la même chose qui arrive quand on tient une conversation au téléphone ou qu'on tient un smartphone en main en le manipulant avec précision. Le cerveau ne peut plus traiter d'autres informations et la conduite devient dangereuse. C'est ce même cortex préfrontal qui opère plus lentement et mal avec la fatigue. Le stress peut aussi accaparer toute l'attention du cerveau. Une mauvaise journée que l'on ressasse ou une rue bondée et on conduite "comme un manche".

Aussi, il ne faudra pas se moquer la prochaine fois que quelqu'un baissera machinalement la radio pour mieux se garer ou pour trouver son chemin. Et si c'est vous le conducteur, vous pourrez alors répondre que vous préservez votre cortex préfrontal pour mieux faire votre manœuvre délicate en voiture.

A noter que certaines tâches plus routinières sollicitent moins le cortex préfrontal. Faire la vaisselle tout en écoutant une émission de radio ou de la musique est tout à fait possible. En conduisant, on peut biologiquement faire une tâche comme boire, manger, mâcher du chewing-gum, etc.

Pour résumer

Contrairement à ce que beaucoup pensent, l'être humain ne peut pas faire plusieurs tâches complexes en même temps. Ces tâches entrent en concurrence pour s'accaparer un peu de temps de cerveau disponible.

Eh bien écouter de la musique trop fort sature le cerveau qui n'est alors plus disponible pour faire une manoeuvre de stationnement ou rechercher une place libre. C'est pour cela que l'on baisse le volume quand on veut se garer ou que l'on cherche son chemin.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.