par Thibaut Emme

Termes d'automobile : qu'est-ce qu'un SUV ?

S'il y a bien un terme que l'on entend tous les jours ou presque, c'est celui de SUV. Que ce soit pour fustiger leur poids, leur allure imposante, ou leur place trop imposante en ville, on parle tout le temps de ces fameux SUV. Mais au final, est-ce que l'on sait bien ce qu'est un "essuvé" ? Pas sûr.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Déjà, si on prend l'acronyme SUV, il vient de l'anglais (de l'américain plus exactement) "Sport Utility Vehicle". Et c'est sans doute de là que vient la première confusion. Non ! Le SUV n'est pas un véhicule sportif. Le "sport" dans l'acronyme veut dire que ce véhicule est utile pour la pratique du sport. En clair, c'est un véhicule qui a de l'emport par exemple pour mettre un vélo, un surf, un kart (si si !) ou autre.

Une fois que l'on a dit cela, cela élimine plein de véhicules qui au final ne permettent pas vraiment de mettre ne serait-ce qu'un vélo dans le coffre, même banquette rabattue. C'est le cas de tous ces pseudo-coupés (autre terme galvaudé) ou ces "SUV urbains" au coffre pratique pour mettre des sacs de course, mais rien de plus.

Retour aux sources du SUV

Il est historiquement difficile de décider quel est le premier SUV de l'histoire automobile. En effet, le fardier de Cugnot servait, de par sa définition même, à transporter des charges...Et donc potentiellement un vélo. Enfin, une draisienne même si on est 100 ans avant son invention. Plus tard, les véhicules automobiles ont été créés pour remplacer des chariots et donc avoir de l'emport comme les breaks (ou brakes).

Toutefois, il ne suffit pas d'avoir un coffre important pour être un SUV. Non, car dans la définition historique, le véhicule devait pouvoir sortir des sentiers battus pour aller faire du sport "sur un spot reculé". Les SUV historiques étaient donc surélevés, et si possible quatre roues motrices (mais pas forcé) tout en n'étant pas des tout-terrain forcenés.

Et à ce petit jeu-là, on considère que le Jeep Wagoneer de 1963 est le premier SUV de l'histoire automobile. Le Wagoneer SJ ressemble à un break que l'on a relevé fortement, et qui en prime a une transmission 4x4. Son arrière très carré permet de loger énormément de choses et s'il pèse plus de 2 tonnes, il est mû par un L6 au minimum et de gros V8 glougloutants. Il avait en plus une porte arrière en deux parties dont une basse s'ouvrant de façon opposée et formant une "plateforme" pratique pour le chargement ou le pique-nique.

Le fait qu'il soit badgé Willys (puis Kaiser Jeep Corporation) a aussi aidé à son succès, dans l'aura de la Jeep Willys. Il était disponible en Wagoneer puis Super Wagoneer. Le Wagoneer est toujours produit, dans un modèle, le Grand Wagoneer basé sur le Dodge Ram.

Et donc "nos" SUV ?

En Europe, les SUV ont longtemps été boudés. Il y avait bien Land Rover par exemple qui faisait des véhicules pouvant correspondre à cette définition. Mais, il faut attendre le Rav4 premier du nom, puis le Nissan Qashqai pour voir le terme SUV apparaître réellement et tous les constructeurs emboiter le pas de Nissan. Le constructeur nippon parle plus volontiers de "crossover" avant que la généralisation médiatique ne retienne que SUV.

Pourtant, "nos" SUV n'en sont pas tous. En fait, les constructeurs produisent plutôt des "CUV" alias "Crossover Utiliy Vehicle". Des véhicules à la croisée de plusieurs silhouettes. C'est d'ailleurs pour cela que sous le terme SUV on vend tout et n'importe quoi. La plupart des "SUV" vendus en Europe et qui fonctionnent très bien commercialement sont plus des CUV. C'est par exemple la nouvelle Peugeot 408 (retrouvez son essai ici) qui n'est pas tout à fait une berline car légèrement rehaussée, mais pas non plus un SUV car "basse" et avec un coffre de berline classique à cause d'une silhouette retombante (fastback).

En fait, les "vrais" SUV existent encore. Chez Jeep, le précurseur, par exemple. Souvent, ce sont d'anciens 4x4 purs et durs qui se sont embourgeoisés comme chez Land Rover (Range) ou autres. Est-ce une question de taille ? Non. Par exemple, le Suzuki Jimny en France n'est plus vendu qu'avec deux fauteuils à l'avant et un grand coffre utilitaire à l'arrière. De quoi mettre le matériel de sport et aller loin des routes bitumées, l'essence du SUV.

En résumé

Les SUV ne sont pas des SUV mais un gloubiboulga de crossovers. Le vrai SUV doit avoir une capacité à embarquer du matériel pour la pratique sportive, et permettre d'aller sur les chemins. Pas forcément 4x4, ni même franchisseur, le SUV doit avoir suffisamment de gare-au-sol pour ne pas frotter dans le premier chemin venu. En fait, une Citroën BW break avec sa suspension relevable serait un bon SUV. Certains monospaces également.

Est-ce que cela change quoi que ce soit à la polémique sur la consommation des SUV ? Non, pas trop. Car voiture surélevée + carrée pour le volume de coffre, cela n'aide pas à moins consommer.

Crédit photo : Tennen-Gas (CC BY-SA 3.0)

Podcast Men's Up Life
 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.

Pour résumer

SUV est désormais devenu un mot "fourre-tout" que l'on ressort à toutes les sauces. La faute vient en grande partie des constructeurs qui ont décidé que "tout serait SUV" alors qu'au final, tous n'en sont pas réellement.

Le SUV a une définition historique qui est largement galvaudée.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.