GP Bahreïn 2024 : Verstappen repart comme en 2023
Credit Photo - F1
par Thibaut Emme

GP Bahreïn 2024 : Verstappen repart comme en 2023

Max Verstappen remporte le premier grand prix de la saison, le GP de Bahreïn. On a pensé que Leclerc pourrait lui donner un peu plus de fil à retordre mais que nenni ! Au final, Perez a pu remonter et signe un doublé pour l'écurie. Sainz tire son épingle du jeu et monte sur le podium.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Départ  - 57 tours

Les voitures mettent un peu de temps à se placer sur la grille. La tension doit monter dans les casques pour ce premier départ de la saison. Très bon départ de Leclerc mais Verstappen a bien couvert sa position et vire en tête. Derrière Stroll a été envoyé en tête-à-queue. Il a pu repartir et on n'aura donc pas notre première voiture de sécurité de la saison. Les Alpine sont 16 et 17. Stroll a dû être touché par Hülkenberg qui dégringole au classement. Perez a passé Sainz au départ.

Allez, Hülkenberg est repassé au stand, a changé son aileron avant et repart en pneus durs. Russell passe Leclerc ?! Cela fait d'ailleurs faire quelques erreurs au pilote Ferrari qui se retrouve sous la menace de Perez; Derrière, on a un train qui s'est formé. On va bientôt avoir le DRS et cela devrait permettre quelques changements. 5 tours après le début de la course, Verstappen a déjà 3,8 secondes sur Russell.

Malgré un "train de DRS", Perez passe Leclerc au 7e tour. On a dont Verstappen, Russell, Perez, Leclerc, Sainz, Norris, Piastri (qui ont passé Alonso), Alonso, Hamilton et Tsunoda. Albon, Magnussen et Zhou se battent pour la 10e place de Tsunoda.

Tour 10/57

Logan Sargeant fait un tout droit et semble embêter pour reculer et repartir. Mais il repart, on évite encore une voiture de sécurité... Sainz attaque Leclerc. C'est "viril" et ça passe. Pas de cadeau chez Ferrari. Russel aux stands. Sargeant est repassé par les stands pour changer les pneus qui devaient avoir un gros plat. Il est désormais dernier. Ferrari a arrêté Leclerc et il repart en pneus durs. Mais il dégringole dans la hiérarchie et repart 14e au milieu des Sauber.

Perez aux stands au 13e tour. C'est la valse des changements de pneus et on perd un peu le classement. Leclerc s'est encore raté et part au large. Il en veut sans doute un peu trop. Devant, Verstappen a 12 secondes sur Sainz et 17 sur Norris. Norris rentre au 14e tour. Il repart largement devant Piastri. Perez harcèle Russell. Et il le passe. On se bat pour la 2de place ici même si c'est la 6e place effective. Sainz rentre à son tour au 15e tour. Ca laisse Alonso à la 2de place du GP ! Bon, il redescendra avec son changement de gommes.

Sainz est reparti derrière Leclerc ! Mauvais move de Ferrari pour Calos. Ils ne sont plus que trois en pneus tendres : Verstappen, Alonso et Albon qui a montré la Williams à la troisième place avant de rentrer aux stands tout comme Alonso. Il ne reste que Verstappen à ne pas avoir changé les pneus. Elle va vite et ne bouffe pas les gommes cette RB20 ? Eh beh ! Et Sainz repasse Leclerc en piste. Le Monégasque se plaint de bloquer l'avant encore et encore.

Verstappen passe enfin aux stands et passe aussi les durs au 18e tours. Carlos Sainz est déchaîné et se montre dans les rétroviseurs de Russell. La première attaque ne passe pas mais l'Espagnol est en feu ce soir et passe la Mercedes. Tout le monde est passé une fois aux stands et on a Verstappen, Perez, Sainz, Russell, Leclerc, Norris, Piastri, Hamilton, Alonso et Zhou pour le Top 10. Ocon est 15e, Gasly 19e.

Tout 20/57

Les premières "pétouilles" apparaissent ci et là avec des pilotes à qui on demande de faire attention à la batterie, ou de changer tel ou tel mode. C'est d'ailleurs pour cela que Russell a moins de rythme, on lui a demandé de lever un peu le pied pour recharger la batterie. 21e tour, Hülkenberg repasse aux stands pour de nouveaux pneus durs. Si on se tient à ces 20 tours faits par le pilote Haas, cela signifie qu'on aura un autre arrêt pour tout le monde.

Visiblement les ennuis moteurs pourraient être généralisé à tous les power units Mercedes, mais rien de sûr. La Williams a montré des températures trop hautes par exemple. On est dans un moment creux du GP avec de la gestion et de la stratégie. Verstappen maintient Perez à 13 secondes. Sainz est 2 secondes plus loin. Pour Russell, le coup de chance c'est Leclerc qui a un peu de mal avec l'équilibre de sa voiture. Albon se plaint du nouveau volant car visiblement l'écran désormais intégré au volant et plus sur le châssis est bien trop lumineux et il ne voit rien.

Stroll rentre au 28e tour et retombe au 18e rang alors qu'il était dans le rythme de son coéquipier. Zhou repasse aussi au stand pour de nouvelles gommes dures. Il a couvert Stroll et repart devant.

Tour 30/57

Chez Ferrari on devrait tenter une stratégie décalée comme un undercut (rentrer 1 tour avant son adversaire) pour que Carlos Sainz passe Checo Perez. Chez Red Bull, on devrait pousser ses gommes plus loin et chausser des tendres pour 15 derniers tours. Problème de roue avant gauche pour Bottas alors que chez Russell tout est ok et il repart. 52 secondes d'arrêt pour Bottas ! Course ruinée pour Valtteri.

Verstappen a passé son avance à 17 secondes. Il a le record du meilleur tour et devrait faire carton plein. On repart dans une valse des changements de pneus avec Hamilton, Norris. On est au 34e tour et il va en rester 23. Les soucis moteurs chez Albon continuent. Leclerc aux stands, comme Piastri. Piastri repart à côté de Hamilton et tente un freinage tardif avec des gommes froides. Hamilton l'évite et le passe grâce à des pneus plus chauds d'un tour. L'undercut a fonctionné !

C'est au tour de Sainz de rentrer aux stands. 2,2 secondes, on a bossé chez Ferrari. Alonso qui est décalé en stratégie se fait passer par Leclerc. On a Verstappen, Perez, Sainz, Russell, Leclerc, Alonso, Norris, Hamilton, Piastri et Albon. Perez est sous la menace d'un undercut de Sainz. Et Red Bull couvre Sainz. Mais il repart en tendres Perez. Il va devoir tenir 20 tours avec. Sainz devrait pouvoir le pousser et lui faire abîmer les gommes.

Le point de la 10e place va être disputé. Pour le moment c'est Stroll qui l'a mais il est décalé en termes de pneumatiques. Donc cela pourrait être Zhou qui en hérite à la fin. Alonso aussi est décalé en termes de pneus et doit encore changer de gommes une deuxième fois. Hamilton sur des pneus plus frais lui fait le freinage pour la 7e place.

Tour 40/57

Verstappen a passé les gommes rouges et va aller chercher le meilleur tour en course qu'il a perdu au profit de Leclerc. Ca y est il le récupère et devrait le garder. On pourrait avoir une bataille Leclerc/Russell avec Mercedes qui demande à l'Anglais d'y aller doucement avec les gommes quand Ferrari dit au Monégasque d'y aller. Piastri passe Alonso qui devrait rester dans les points après le changement de pneus, mais de peu.

On sort chez Aston Martin, avec des pneus durs. Etrange de la part de l'écurie. Alonso repart après Stroll et Zhou. Etrange de ne pas avoir mis des tendres vu qu'il ne reste que 15 tours. L'Espagnol va devoir rattraper et passer Zhou pour rentrer dans les points. Leclerc est dans l'échappement de Russell. Alonso a passé Zhou et rentre dans les points. Devant c'est Stroll mais avec des pneus plus usés. Il devrait pouvoir le passer pour la 9e place. Mais ce n'est plus l'Aston Martin flamboyante.

Devant, Verstappen est coude à la portière. Perez maintient tranquillement Sainz à plus de 3 secondes. Russell a toujours Leclerc sur le dos, devant Norris, Hamilton, Piastri, Stroll et Alonso. On va rentrer dans les 10 derniers tours. Russell part au large. Grâce aux km² de parking (pardon d'échappatoire) il maintient sa vitesse mais Leclerc le passe tout de même. Chez Aston Martin, Stroll ne devrait pas retenir Alonso qui a des pneus bien plus récents.

Mais bon Piastri a 27 secondes d'avance donc Alonso ne le rattrapera pas à la régulière. Et Alonso passe Stroll dans la ligne droite des stands. On dira ce que l'on voudra, mais pour un pilote qui a été percuté au premier virage, Stroll fait un GP solide avec pour le moment la 10e place.

Tour 50/57

Russell a lâché l'affaire face à Leclerc. Piastri est décroché mais a encore 20 secondes sur Alonso. Chez Toro Rosso (Visa Cash App RB) Ricciardo a passé Tsunoda qui désormais se plaint. Et devant, Verstappen est seul au monde. Ricciardo tente de trouver l'ouverture sur Magnussen. On est en bataille pour la 12e place... Mais, même sans DRS la Haas est rapide en ligne droite et maintient la VCARB derrière.

Arrivée

Verstappen remporte le Grand Prix de Bahreïn en ayant mené de bout en bout la course ! Il n'a été inquiété qu'au premier virage en fait avant de creuser l'écart et de se mettre à l'abri d'un retour de Leclerc. Derrière on trouve Perez qui s'est rattrapé d'une qualification un peu décevante. Sur la troisième marche on trouve Sainz qui doit sourire dans son casque.

Leclerc s'est visiblement battu avec une Ferrari pas tout à fait à son goût avec pas mal de blocages de roues avant. La bonne surprise était Russell mais des soucis de moteur à priori l'on fait lever le pied. 5e tout de même. Norris n'a jamais été dans le rythme du podium mais pouvait espérer mieux que la 6e place au départ. Hamilton a été un peu éclipsé par Russell sur cette course. Piastri, Alonso et Stroll complètent le top 10.

Dommage pour Zhou qui n'est pas récompensé d'une bonne course. Visiblement on est reparti pour avoir Williams, Haas, Sauber, VCARB et Alpine à se battre pour le dernier point. Les Alpine s'il n'y avait pas eu le tout droit de Sargeant ni le gros souci de roue de Bottas seraient bons derniers. Il y a du boulot à Enstone et Viry.

PositionPilote
1Max VERSTAPPEN
2Sergio PEREZ
3Carlos SAINZ
4Charles LECLERC
5George RUSSELL
6Lando NORRIS
7Lewis HAMILTON
8Oscar PIASTRI
9Fernando ALONSO
10Lance STROLL
11Guanyu ZHOU
12Kevin MAGNUSSEN
13Daniel RICCIARDO
14Yuki TSUNODA
15Alexander ALBON
16Nico HULKENBERG
17Esteban OCON
18Pierre GASLY
19Valtteri BOTTAS
20Logan SARGEANT

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Le premier GP de la saison ressemble furieusement à la saison 2023 ! A part pour Alpine qui dégringole au fond du classement, on a les Red Bull, et Verstappen en particulier, loin devant les autres. Ferrari semble la deuxième force, mais Russell n'a pas démérité avec la Mercedes. Signe inquiétant, quelques moteurs ont montré des alertes, déjà...

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.