par Nicolas Anderbegani

F1 Espagne - Qualifs : Hamilton, la pole dans le sang

Lewis Hamilton affole encore un peu plus les statistiques en franchissant le cap symbolique des 100 pole positions.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Max vs Mercedes, épisode...40 ?

A l'issue des essais libres, Max Verstappen semblait parti en favori après avoir collé 4 dixièmes aux Mercedes.

En Q1, les écarts étaient très serrés, surtout derrière l'inamovible triumvirat Hamilton/Bottas.Verstappen. Quelques dixièmes suffisent pour vous faire passer d'un top 6 à une éviction dès la Q3 ! La preuve, dans la chasse aux chronos et aux améliorations qui pleuvent dans les derniers instants, il n'y a que 7 dixièmes entre Lando Norris, meilleur temps en 1'17"821, et le premier éliminé, Yuki Tsunoda, 16e en 1'18"556. Voilà qui risque d'attiser la colère du japonais, qui se fait de plus en plus remarquer par ses sauts d'humeur et son énervement au volant, au point d'avoir été recadré par son ingénieur aux essais libres. Pas sûr que sa pique lâchée en essais, où il s'est demandé s'il avait vraiment la même voiture que Gasly (avant de rétropédaler rapidement, attention Helmut !!!), n'arrange les choses. Tsunoda est donc éliminé au même titre que Raikkonen, Mick Schumacher, Nicholas Latifi et Nikita Mazepin, qui s'est encore fait remarquer par des "spins" et des obstructions en piste. L'année va être longue...

On peut saluer la performance de George Russell, qui continue de faire des merveilles avec sa Williams, et celle de "Schumi Junior" qui se permet de battre une Williams à la régulière, signe de sa progression et de son application. C'est de toute façon le maximum qu'il puisse espérer de sa monture pour l'instant.

En Q2, Max Verstappen a réalisé un temps de 1’16"9, le seul sous la barre des 1'17", avec une demi-seconde d’avance sur Bottas. Le Néerlandais fait alors forte impression. Stroll, Gasly, Vettel, Giovinazzi et Russell sont les éliminés de la Q2, tandis qu'Alpine confirme ses progrès en placant les deux voitures en Q3.

En Q3, la pole s'est jouée dès la première tentative, pusique quasiment personne n'a réussi à améliorer sur le second run, alors que le vent avait commencé à se lever en cours de qualifications.

Leclerc a signé le premier meilleur temps en 1’17"708, avant d'être battu par Sainz et Ricciardo. Perez a gâché sa première tentative à cause d'un tête à queue. Hamilton a ensuite réalisé le meilleur temps absolu du week-end en 1’16"741, battant Verstappen de seulement 36 millièmes et Bottas de 132 millièmes !

Un peu plus encore dans la légende

Voilà, c'est fait ! Lewis Hamilton atteint la barre incroyable des 100 pole positions, un score absolument sensationnel. Depuis sa première, acquise au Canada en 2007 sur McLaren-Mercedes, l'anglais a toujours signé au moins une pole par saison (1 seule en 2010 et 2011) et a donc à ce jour réussi à en obtenir sur 15 saisons consécutives, record absolu en la matière. Evidemment, depuis le début du règne de Mercedes dans l'ère hybride, son score a explosé (31 poles entre 2007 et 2013, 69 poles depuis 2014). Certains souligneront -et ils n'ont pas vraiment tord sur le fond - que la domination historiquement longue de Mercedes et l'allongement des calendriers ont facilité ce chiffre prodigieux, mais on ne compte plus aussi le nombre de poles arrachées à la dernière minute ou obtenues alors qu'il n'était pas forcément le favori.

« Je ne peux pas croire que nous sommes à 100 pole et c’est grâce aux hommes et aux femmes qui sont à l’usine qui ne cessent de relever la barre et qui n’abandonnent jamais. Le soutien que j’ai, c’est un rêve pour moi de travailler avec Mercedes, avec tous ces gars et le voyage que nous avons fait a été immense," confie Hamilton."Qui aurait pensé à la fin de 2012, lorsque nous avons pris la décision de signer ensemble que nous arriverions à ce nombre de 100 poles (...) Je me sens donc très humble et très reconnaissant. Je suis aussi heureux que si c’était ma première pole." On se souvient de l'émotion qui fut la sienne lorsqu'il avait égalé le score d'Ayrton Senna au Canada en 2017, se voyant remettre pour l'occasion une réplique du casque de "Magic".

Ce qu'il est intéressant de comparer, c'est le prorata nombre de courses/ nombre de poles. A ce jeu là, Fangio reste le maître puisqu'avec 29 poles en seulement 51 GP, il obtient un taux de réussite de presque 57 % ! Jim Clark (33 poles - 45,8 %) et Alberto Ascari (14 poles -43,7 %) suivent, mais nous citons des pilotes qui ont disputé peu de courses. Après, nous trouvons Ayrton Senna (65 poles pour 161 GP, soit 40,3 %) et enfin Lewis Hamilton (100 poles, 269 GP) qui affiche un taux de 37,17 % et fait mieux que Michael Schumacher (68 poles pour 307 GP, soit 22,1 % ). Chasseur de records, Lewis Hamilton pourrait aussi ambitionner de rafler les records du plus grand nombre de poles en 1 année (détenu à ce jour par Vettel avec 15 réalisations en 2011) et des poles consécutives (Senna avec 8 poles de rang).

Pour en revenir à la séance d'aujourd'hui, Ferrari réalise une bonne séance avec Leclerc P4 et Sainz P6, qui encadrent un excellent Esteban Ocon, 5ème avec l'Alpine ! Daniel Ricciardo est 7e et peut se satisfaire de devancer enfin Lando Norris, seulement 9e. Sergio Perez paye son tête à queue quand la piste était la plus efficace, puisqu'il termine 8e avec surtout une seconde pleine dans la vue par rapport à Verstappen. Enfin, le top 10 est complété par Fernando Alonso, qui est encore un peu dans le dur sur un tour, mais qui devrait faire mieux en course.

Source et images : statsf1 pour les...stats, F1.com et twitter Mercedes AMG

Pour résumer

Lewis Hamilton affole encore un peu plus les statistiques en franchissant le cap symbolique des 100 pole positions.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.