par Nicolas Anderbegani
Andrea Stella promu en interne chez McLaren

F1 : Andreas Seidl passe de McLaren à Sauber

Les coulisses de la F1 2022 ont été animées jusqu'au bout, avec un marché des transferts très actif - une fois n'est âs coutume - du côté des team managers. Andreas Seidl quitte Mclaren et rejoint Sauber, avec la perspective de l'arrivée d'Audi en 2026.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Et si c’était ça, l’aspect le plus marquant de la saison 2022 ? Nous avons eu droit à deux « silly seasons », ces « saisons folles » de transferts. Après celle des pilotes amorcée cet été avec en étincelle la retraite de Sebastian Vettel, qui a déclenché une réaction en chaîne avec le transfert d’Alonso chez Aston Martin, le « chipage » d’Oscar Piastri par McLaren au détriment d’Alpine, la mise sur la touche de Daniel Ricciardo et le départ de Pierre Gasly chez les bleus, c’est au tour des team managers d’avoir animé la fin de l’année. Cette fois-ci, c’est Ferrari qui a été l’élément déclencheur, avec le départ de Mattia Binotto, remplacé par Fred Vasseur en provenance de Sauber, laissant donc une place vacante dans la structure helvétique parrainée par Alfa Romeo. C’est ainsi Andreas Seidl qui vient prendre ce fauteuil, quittant de manière anticipée Mclaren.

Départ anticipé

En réalité, les contacts entre Seidl et Sauber se sont établis dès que l’arrivée d’Audi en 2026 a été confirmée. Seidl a entamé des discussions avec le groupe VW, qu’il connaît bien pour avoir dirigé le team Porsche en LMP et remporté les 24 Heures du Man à trois reprises. Lorsque Vasseur les a informés de l'intérêt de Ferrari, ces pourparlers avec Seidl se sont accélérés et un accord a été conclu pour le nommer PDG du groupe Sauber - certes plus tôt que prévu. Des sources affirment que le plan collectif de McLaren et Seidl était qu'il termine son contrat, qui court jusqu'à la fin de 2025, puis passe à Audi pour diriger leur projet F1.

"Andreas, qui a fait un excellent travail ici, chez McLaren, ces dernières saisons, m'a informé de manière très transparente en cours de saison qu'il allait partir au terme de son contrat fin 2025", commente Brown. "Sa destination était sûrement claire et compréhensible, vu ses expériences précédentes. À l'époque, nous comptions continuer ensemble à moyen terme, car notre relation était très, très saine. Et son éthique de travail est excellente. Nous avions l'intention, à la fin de la saison, d'informer tout le monde que le changement allait avoir lieu à la fin de la saison 2023. Et une fois que ce serait public, la première personne que j'allais appeler pour voir si elle mènerait l'écurie de McLaren est le gentleman assis à côté de moi, Andrea, sans savoir à ce stade si c'était quelque chose qu'il envisagerait (...) Dans l'environnement effréné de la Formule 1, lorsqu'il est devenu clair que Fred allait partir chez Ferrari, Finn Rausing [propriétaire de l'écurie Alfa Romeo, ndlr] − quelqu'un que je connais depuis une dizaine d'années et avec qui je m'entends très bien − m'a passé un coup de fil pour voir s'il y avait une discussion à avoir afin d'éventuellement libérer Andreas plus tôt."

Promotion interne chez McLaren

Andreas Seidl tenait à retourner en Europe continentale pour des raisons personnelles et une telle décision a donc été acceptée par les deux parties, mais il est certain que le timing a dû quelque peu embarrasser McLaren, qui a donc promu Andrea Stella. L’ingénieur italien, 51 ans, a cependant une grande expérience en F1. Membre clé de l’équipe McLaren depuis 2015, travaillant en tant que responsable des opérations de course, directeur de la performance et, depuis 2019, en tant que directeur exécutif de la course, Andrea Stella a commencé sa carrière par 15 ans chez Ferrari, notamment en tant qu’ingénieur de performance pour Michael Schumacher et Kimi Räikkönen entre 2002 et 2008, puis en tant qu’ingénieur de course pour Räikkönen et Fernando Alonso entre 2009 et 2015. 

 

Podcast Men's Up Life
 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.

Pour résumer

Quel bouleversement chez les teams managers ! Après l'éviction de Binotto et son remplacement par Frédéric Vasseur, la place libérée chez Sauber a été prise par Andreas Seidl, qui quitte prématurément McLaren avant le terme de son contrat.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.